Loading...

Voyage en Argentine

Argentine

L’Argentine, ce si grand pays d’Amérique du Sud, est bordé à l’Est par l’océan Atlantique et à l’ouest par la cordillère des Andes. On se laisse transporté par une terre de contrastes, entre montagnes, lacs, glaciers, animaux marins et déserts, paysages arides et forêts tropicales. Ici, la nature spectaculaire se déploie sous toutes ses facettes.

Capitale

Buenos Aires
 

Population

35 151 728 hab.

Langue

ESPAGNOL (Castellano)

Superficie

9 984 670 km2

Monnaie

Pesos Argentin
 

Horaire

UTC −3

L'Argentine en 2 mots

Avant l’arrivée des premiers explorateurs, de nombreux peuples indigènes vivaient, et vivent encore pour certains, sur les terres argentines : l’empire Incas dans le nord ouest jusqu’à l’actuelle Mendoza, les guaranis dans la région d’Iguazu, les Selknams en Terre de Feu, les Mapuche dans le nord de la Patagonie, les Quilmes au Sud de Salta, pour ne citer qu’eux.

Aujourd’hui, suite aux colonisations européennes et principalement espagnoles, les argentins d’origine européenne représentent une très forte partie de la population.

C’est donc sous des influences autant européennes que précolombiennes qu’est née la grande richesse culturelle et traditionnelle que l’on connaît aujourd’hui en Argentine.

Quartier Palermo de nuit à Buenos Aires

Les fêtes argentines

L’Argentine a de très nombreuses fêtes tout au long de l’année, ce ne sont pas les idées qui ont manqué. Pour beaucoup, elles prennent leurs origines dans la religion et les croyances ancestrales. Pour les autres, on retrouve des fêtes historiques, des fêtes internationales, etc. Voici quelques dates intéressantes à retenir :

  • Fin février : 3 jours de fête nationale du houblon à El Bolson (Fiesta Nacional del Lúpulo). Le houblon est célébré dans cette ville qui en est une forte productrice.
  • 25 mai : fête nationale argentine, commémoration de la révolution du 25 mai 1810
  • 9 juillet : fête nationale de l’indépendance de l’Argentine
  • 20 juillet : fête de l’amitié. En ce jour, de nombreux argentins se retrouvent entre amis et fêtent ce jour particulier de l’amitié.
  • Août : fête de la pachamama dans la province de Salta. Hommage à la terre mère à travers des célébrations pendant un mois.

Préparer son voyage

Visa pour l'Argentine

En tant que français, belge, suisse et canadien, vous n’avez pas besoin de visa pour un voyage touristique de moins de 3 mois en Argentine. Il vous faut simplement un passeport en cours de validité sur la durée de votre séjour.

Jusqu’au 1er janvier 2018, les canadiens devaient payer une taxe de tourisme (aussi appelée frais de réciprocité) d’entrée en Argentine. Cela n’est plus le cas depuis cette date. (source : Ambassade du Canada en Argentine et le consulat général de la République Argentine de Montréal)

Si vous souhaitez rester plus longtemps sur le territoire, il vous faudra alors un visa, comme le visa vacances travail (working holiday visa) par exemple. C’est avec ce visa que nous sommes parties pour 8 mois en Argentine. Si ce visa vous intéresse, nous vous invitons à aller lire notre article sur les papiers qu’il faut préparer pour obtenir le visa vacances travail en Argentine, aussi appelé PVT.

Comment s'y rendre

L’Argentine n’est pas la porte à côté, il vous faudra donc prendre un avion pour rejoindre le pays si vous venez d’Europe ou du Canada. Nous vous conseillons d’utiliser un comparateur de vols comme Skyscanner pour dénicher un vol pas cher pour l’Argentine. Il faut prévoir environ 13h30 minimum pour un vol direct Paris – Buenos Aires et entre 500 et 600€ pour un bon prix aller-retour avec une escale, en s’y prenant à l’avance.

Vous pouvez également arriver par voie terrestre depuis les pays frontaliers (Chili, Bolivie, Paraguay, Brésil, Uruguay). Toutefois, renseignez vous bien sur les restrictions douanières de chaque pays. La frontière Chili/Argentine est, par exemple, très stricte concernant la nourriture.

Sécurité en Argentine

L’Argentine est l’un des pays les plus sûrs d’Amérique latine. Pour autant, il faut bien entendu rester vigilent et observer quelques règles de bon sens.

Après 8 mois à voyager à travers l’Argentine, nous n’avons eu aucun problème.

N’oubliez pas d’avoir toujours une photocopie de votre passeport dans vos affaires (pas au même endroit que votre passeport bien évidement ;-)) et d’en avoir une copie numérique accessible facilement dans votre boîte mail ou sur un espace de stockage en ligne.

  • À Buenos Aires, soyez vigilent face aux pickpockets et vols de sac qui sont en augmentation depuis ces dernières années. C’est également valable dans toutes les grandes villes. Gardez toujours un œil sur vos affaires et évitez de laisser des objets de valeurs ou votre porte-monnaie dans les petites poches de votre sac qui sont facilement accessibles.
  • Éviter de montrer trop de signes de richesse sur vous lorsque vous sortez (notamment dans le quartier de la BOCA à Buenos Aires) et n’emportez pas trop d’argent avec vous lors de vos balades à la journée. Pensez d’ailleurs à répartir votre monnaie dans différents sacs que vous transportez. Comme cela, si vous vous faites voler un sac ou votre porte monnaie, vous n’aurez pas tout perdu et vous aurez de quoi vous retourner.
  • À El Bolson, il y aurait des risques d’agressions sur les sentiers de randonnée. Nous n’avons eu aucun problème lors de notre passage d’un mois dans cette ville mais, par précaution, il est conseillé de ne pas partir randonner seul, plutôt en petit groupe de 3 ou 4 personnes. Respectez les heures autorisées d’accès aux sentiers et ne partez pas à des heures improbables.
  • Les Taxis : prenez toujours les taxis ou remis officiels. Vous les reconnaîtrez grâce à un logo d’une entreprise sur la voiture et parfois un numéro.
  • Les bus longues distances : le réseau de bus en Argentine est très développé, assez moderne et sûr. Les bagages sont étiquetés et numérotés au moment d’être mis dans la soute et vous avez un autocollant avec le numéro qui est collé sur votre ticket de bus. Après avoir pris une dizaine de bus longues distances et de nuit pendant notre voyage en Argentine, nous n’avons eu aucun problème.
  • L’auto-stop : il est possible de faire de l’auto-stop en Argentine dans certaines régions et à certaines périodes. En Patagonie, il est assez fréquent de voir des auto-stoppeurs, surtout en pleine saison d’été, où il y a plus de passage et donc plus de chance d’être pris. Vous pouvez toujours tenter en basse saison mais vous risquez d’attendre parfois très longtemps. Nous en avons fait sur un bout de laroute 40 dans cette région et tout s’est très bien passé. Chance du débutant ou pas, nous n’avons jamais attendu plus de 30min avant de rencontrer une âme charitable.  🙂  Dans le Nord Ouest, région de Salta, les locaux nous ont prévenus d’être prudentes et d’éviter de faire de l’auto-stop en tant que femme dans ce coin (Purmamarca, Humahuaca, etc.). En effet, cette zone se trouvant proche de la frontière bolivienne, les risques d’enlèvement pour traite d’être humain existeraient.

D’une manière général, il convient de suivre certaines bonnes pratiques si vous souhaitez faire du stop en Argentine :

  • Renseignez vous toujours auprès des locaux et autres voyageurs si l’auto-stop est bien vu et sans risque dans le coin où vous êtes.
  • Pensez à la période où vous le faites (en basse saison, ça sera plus compliqué car moins de fréquentation).
  • Avant de monter dans une voiture, demandez au conducteur où il va avant de dire où vous souhaitez aller.
  • Si vous ne sentez pas la personne ou n’êtes pas du tout à l’aise pendant le trajet, ne forcez pas et ne montez pas/essayez de vous faire déposer plus tôt que prévu dans un endroit sûr.
  • Les distances étant parfois très très longues en Argentine, avec souvent du néant sur des kilomètres et des kilomètres, prévoyez en amont les possibilités d’étapes que vous pouvez faire si vous ne pouvez pas faire tout votre trajet en une fois. Si vous avez une tente pour camper au cas où, ça peut être rassurant.

Ce ne sont que quelques recommandations de base parmi tant d’autres pour vivre une expérience d’auto-stop réussie. Retrouvez les conseils auto-stop d’Anick-Marie, experte en la matière.

Les magnifiques chutes d'Iguazu en Argentine

Meilleurs moments pour visiter l'Argentine

L’Argentine étant un très grand pays tout en longueur, le climat varie beaucoup d’une région à l’autre tout au long de l’année. Ces contrastes géographiques et climatiques en font un pays visitable toute l’année. Certaines régions seront plus propices à être visitées en été alors que d’autres seront plutôt conseillées au printemps, automne voire même en hiver.

Une chose est sûre, peu importe quand vous souhaitez voyager en Argentine, il y aura toujours une région qui pourra vous accueillir sous un climat agréable.

Nous vous partageons tout de même les recommandations par région :

  • Visiter Buenos Aires et la Pampa : le climat est tempéré et humide. L’été les températures peuvent monter jusqu’à 40° ! Nous avons testé en plein mois de janvier et la chaleur et l’humidité n’est pas toujours très agréable en ville.
    • Période idéale : visitable toute l’année mais préférez entre septembre et décembre, pendant le printemps argentin.
  • Visiter les chutes d’Iguazu et la province des Missions jésuites : le climat est sub-tropicale, ce qui se voit directement dans la végétation.
    • Période idéale : visitable toute l’année. Préférez de mars à décembre.
  •  Visiter le Nord-Ouest (provinces de Salta, Jujuy, Catamarca) : le climat est très chaud et pluvieux l’été (de décembre à mars).
    • Période idéale : visitable toute l’année. Préférez de mars à décembre.
  • Visiter le Cuyo (provinces de Mendoza, San Juan, la Rioja) et la province de Cordoba : le climat est tempéré et sec.
    • Période idéale : visitable toute l’année. Préférez de novembre à avril.
  • Visiter la Patagonie et la Terre de feu : le climat y est froid, instable et souvent venteux. Vous pouvez avoir les quatre saisons en une journée.
    • Période idéale : visitable toute l’année. Préférez de novembre à avril.
  • Péninsule de Valdès, au nord est de la Patagonie sur la côte Atlantique : le climat est tempéré et sec. Mais cette région vaut surtout le coup pour les animaux qui s’y trouve (baleines, manchots de Magellan, éléphants et lions de mer, oiseaux marins, guanacos, renards, pichis, etc.)
    • Période idéale : pour profiter pleinement de la faune locale, il faut y aller de septembre à mars, sachant que les baleines seront là d’août à novembre et les manchots d’octobre à février principalement.

Quoi mettre dans sa valise

Pour savoir quoi mettre dans votre valise pour partir en Argentine, il faut avant tout définir à quelle période vous souhaitez y aller et dans quelle(s) région(s). En été, prévoyez une tenue légère, short et t-shirt, une casquette ou un chapeau, des lunettes de soleil et de la crème solaire. Ce dernier point est indispensable et de préférence d’indice 50, même si en France vous êtes habitués à prendre plus faible. En effet, le soleil est plus fort en Argentine qu’en France. Même si c’est l’été, prévoyez un pull et une veste coupe vent si vous souhaitez aller en Patagonie et à Ushuaia. Comme nous le mentionnions dans le paragraphe précédent, il y a souvent du vent et il fait frais, particulièrement le soir. Vous pouvez même mettre dans votre valise un bonnet et des gants qui pourront vous être bien utiles si vous allez voir les glaciers de Patagonie et notamment le fameux Perito Moreno ! Nous étions bien contentes de les avoir avec nous en Janvier, en plein été !  😉 

L’hiver, prévoyez des vêtements chauds ! Pensez au système des trois couches, comme en randonnée, pour garder au mieux la chaleur de votre corps et ne pas forcément avoir de gros vêtements encombrants dans votre valise. Un premier t-shirt manche longue un peu thermique peut être agréable, ajoutez un bon pull ou sweater puis par dessus une doudoune ou une veste.

Nous avons testé l’hiver dans le nord ouest argentins, qui est la région la moins froide du pays à cette période et ce système des trois couches fonctionne très bien.

Dans tous les cas, quelle que soit la période où vous vous rendez en Argentine, le combo lunette de soleil et pull vous sera toujours utile ! Ajoutez à vos pieds une bonne paire de chaussures de randonnée ou sportive dans laquelle vous êtes à l’aise. Votre sac devra également bien entendu contenir une trousse de secours de voyage avec le nécessaire.

  • En préparation : article complet sur quoi mettre dans son sac pour un voyage en Argentine, de courte ou de longue durée comme avec un PVT !

Pour être tenu informé de sa sortie, nous vous invitons à vous abonner à notre newsletter par ici (vous aurez également accès à notre bibliothèque privée pleine de ressources pour bien voyager et randonner).

Informations complémentaires

Le voltage standard en Argentine est de 220 Volts avec une fréquence à 50 Hz. En ce qui concerne les prises, il existe deux types, un premier qui est adapté aux prises européennes (plus ou moins), type C europlug, et un autre type qui accepte les prises ayant 2, voire 3, fentes plates dont 2 sont inclinées (également présent en Australie, Nouvelle Zélande, Chine et le Pacifique Sud), type I.

Le plus simple pour voyager en Argentine est de se procurer un adaptateur de voyage universel (que vous pourrez utiliser dans d’autres pays) et qui possède un ou deux fusibles pour protéger vos appareils. Nous avons par exemple cet adaptateur de voyage universel. La prise de mon ordinateur portable (Enora), un Acer, ne passe par exemple dans aucune prise en Argentine car les deux fiches rondes sont légèrement trop grosses alors que celle de l’ordinateur de Candie, un Mac, passe sans problème dans les prises de type européen sans adaptateur.

Budget

Gérer son argent et son budget en Argentine (pesos argentin)

L’Argentine est un pays ayant la particularité d’avoir une économie très instable et fluctuante. Il est très difficile de prévoir un budget longtemps à l’avance car les prix varient énormément d’une année sur l’autre, voire d’un mois à l’autre et même d’un jour à l’autre. L’Argentine n’est plus le pays pas cher qu’on peut s’imaginer en pensant à l’Amérique du Sud. Les prix se rapprochent de plus en plus des prix que l’on a en France. Les ordres de prix que nous vous donnons ici sont donc à prendre avec des pincettes. Prenez les pour vous donner une idée du prix mais dites vous qu’au moment où vous partirez pour l’Argentine, ces prix auront certainement augmentés. 

 [Dernière mise à jour : Août 2018] 

L’Argentine n’est plus le pays pas cher qu’on peut s’imaginer en pensant à l’Amérique du Sud.

Comptez entre 10 et 25€ par jour et par personne pour un mode de voyage petit budget. Nous vous invitons à regarder plus en détails notre bilan budget voyage en Argentine mois par mois (9 mois de voyage). Vous verrez qu’il est possible de nuancer significativement cette fourchette de dépenses journalières en évitant les erreurs que nous avons pu faire en début de voyage et en appliquant certains astuces pour limiter ses dépenses.

Hébergement

Hostels ≈ entre 7 et 14€ la nuit pour une personne (lit en dortoir).

Budget-hôtels ≈ entre 20€ et 40€ minimum la nuit.

Hôtels (si vous voulez vous faire plaisir) ≈ 100€ la nuit.

Alimentation

En fonction de vos choix alimentaires, si vous cuisinez vous même ou non et du type de restaurants qui vous attire, le budget sera variable.

Comptez entre 5€ et 17€ pour une personne pour une journée en moyenne.

Activités

Il y a de nombreuses activités gratuites telles que la randonnée, les visites des villes, etc. Mais pour profiter réellement des points d’intérêt de l’Argentine, il faut parfois savoir sortir le porte-monnaie. Comptez donc des dépenses entre 0€ et 20€ environ pour une journée et par personne.

Transports locaux

Le prix des transports locaux (bus collectifs, métro) devrait vous revenir entre 2€ et 5€ par jour environ. Mais tout dépend des villes bien entendu. En ville, si les distances sont courtes, l’idéal est encore de marcher. Pensez à l’environnement !  😉 

Pour les bus couchettes longues distances, il faut compter entre 33€ et 85€ en moyenne en fonction du trajet.

  • L’Astuce des Géonautrices :

Pour faire des économies en voyage, pensez à Igraal ! Récupérez un pourcentage de vos achats et réservations d’hébergement sur internet en cashback ! HostelWorld, Booking, Agoda, Oui SNCF, Flixbus…

Et en bonus, on vous offre 5€ en vous inscrivant par ce lien !

Hébergement

Nous avons énormément utilisé Hostelworld pour nos réservations d’hébergement en auberges de jeunesse en Argentine. Le lit en dortoir reste la meilleure option financière pour passer la nuit. Booking a également été un outil bien utile par moment pour trouver d’autres alternatives. Notamment si vous voyagez à deux, une chambre d’hôtel peut parfois revenir à moins cher que 2 lits simples en dortoir en auberge de jeunesse. Nous vous laissons faire les calcules.  😉 C’est outils sont simples, efficaces et surtout ça permet de dénicher les meilleurs prix sans perdre de temps.

Nous n’avons pas personnellement testé mais vous avez également des bons plans sur Airbnb dans les grandes villes.

Autre astuce, prendre des bus de nuit. Lorsque vous devez prendre un bus longue distance, préférez le prendre pendant la nuit. Vous économiserez ainsi une nuit d’hébergement. Et croyez nous, on ne dort pas si mal dans les bus argentins (bon, c’est évidement variable et ça ne vaut pas une bonne nuit dans un lit, on est d’accords !).

Alimentation

Astuce : achetez vos fruits et légumes dans une verduleria (vendeurs indépendants), ça coûte en général moins cher que le supermarché.

Dans les supermarchés, si vous avez la possibilité de payer par carte et si vous possédez une carte bancaire sans frais à l’étranger, utilisez ce moyen de paiement. Ça vous permettra de payer exactement ce que vous devez. Pourquoi nous vous conseillons ça ? Car en Argentine les centimes et la petite monnaie, ça n’existe pas vraiment. Enfin… ça existe officiellement mais elle n’est quasiment pas utilisée. Par exemple, si vous devez payer 203,45$ARS au supermarché, le caissier vous arrondira très certainement le montant soit à l’unité au dessus soit en dessous si vous êtes « chanceux ». Parfois même on vous rendra la monnaie à l’unité ou la dizaine en dessous et on vous proposera de compenser en vous offrant un sachet de jus en poudre (dégueulasse, chimique au possible mais surconsommé en Argentine) ou quelques bonbons. Non ce n’est pas une blague !  🙂

On ne parle là que de quelques centimes de pesos de différence, donc infiniment rien si on rapporte ça à l’euro, mais ces petites sommes mises bout à bout tout au long d’un voyage, ça commence à compter. Bon, l’impact se ressentira surtout pour un voyage au long cours, pas pour deux ou trois semaines de vacances.

Le fait de payez par carte autant que vous le pouvez dans les supermarchés vous permettra également de bénéficier parfois d’un taux de change plus avantageux suivant la période. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le taux de change pesos-euro est plus avantageux pour nous, européens, que sept mois auparavant au début de notre voyage.

Par ailleurs, les auberges de jeunesse proposent quasiment toutes une cuisine partagée. Cuisiner vous-même reviendra moins cher que d’aller au restaurant.

Si vous souhaitez manger au restaurant, sachez que le pourboire est de rigueur et de l’ordre de 10% de l’addition.

Activités

Il est toujours possible de découvrir un pays sans dépenser une fortune dans les activités. La randonnée et les visites de ville par soi-même sont deux bons exemples. À El Chalten, vous pourrez sans problème randonner gratuitement sans guide et sans payer d’entrée au parc national. En revanche, notez bien que dans la plupart des autres cas, il faut payer une entrée, plus ou moins chère, pour accéder aux parcs nationaux d’Argentine. Le prix étant plus élevé pour les étrangers que pour les argentins.

Sachant que de nombreux points d’intérêts en Argentine se trouvent dans un parc national, il faudra forcément mettre la main au porte-monnaie à un moment.

Si vous partez en Argentine avec le PVT (Visa Vacances Travail aussi appelé Working Holiday Visa en anglais), vous pourrez parfois bénéficier du tarif national proposé aux argentins. Tentez systématiquement. Parfois ça marche, parfois non. Cette possibilité peut dépendre du gardien sur lequel vous tombez, car il peut ne pas connaitre son sujet. D’autres part, il faut savoir que certains parcs font partie du domaine public comme celui du Perito Moreno, Los Glaciares, où il est possible d’obtenir le prix argentin car les gardiens vont faire la distinction entre un visa de touriste et un PVT qui sera admis comme visa permanent car résidence en Argentine pendant un an. Par contre, des parcs comme Iguazu, mis en gestion par le gouvernement ne feront pas de prix.

Au Perito Moreno, nous avions donc pu bénéficier du tarif argentin, à Iguazu nous n’avons pas eu d’autre choix que de payer le tarif étranger.

Il y a également des endroits que vous ne pourrez pas visiter sans payer les services d’un guides.

Transports locaux

Les transports locaux courtes distances (bus collectifs, métro) ne sont pas excessivement chers d’une manière générale. Ils le seront encore moins dans les petites villes et celles moins touristiques. Les prix varient entre 0,26 et 5€ en fonction des villes. Dans certaines villes, vous payez un prix en fonction de la distance que vous allez parcourir et dans d’autres villes vous payez simplement un prix fixe, peu importe la distance.

En ce qui concerne les bus longues distances et bus couchettes, ils sont très développés en Argentine car il n’y a pas vraiment de trains, contrairement au réseau français. Ces bus sont en général assez modernes et sécurisés. Il faut compter entre 1100 ARS et 2800 ARS (soit environ entre 33€ et 85€) en fonction du trajet.

Le pourboire est également de rigueur pour la personne qui met votre sac en soute. En général, ce ne sont pas les chauffeurs de bus qui le font mais d’autres personnes qui n’ont pas de salaire autre que les pourboires qu’ils reçoivent.

Le site plataforma10 pourra vous être utile pour trouver un bus longue distance.

  • En préparation : article complet sur les transports en commun en Argentine ! Il y a tellement à dire sur ce sujet.  😉 

Quoi faire en Argentine...

Le majestueux glacier Perito Moreno Argentine

Visiter Buenos Aires

Buenos Aires est la capitale fédérale de l’Argentine. C’est un passage obligé si vous arrivez en avion depuis la France. Personnellement, nous ne sommes pas très grandes villes. Nous y sommes restées 10 jours et sur la fin nous avions hâtes de poursuivre notre voyage. Cependant, Buenos Aires a tout de même de très beaux endroits à découvrir. Chaque quartier et leurs ambiances, les parcs, les monuments, l’architecture, etc… Nous avons écrit un article complet sur quoi voir et quoi faire à Buenos Aires.

Découvrir la Patagonie, ses lacs et ses glaciers

Un rêve qui devient réalité.

La Patagonie, ses grands lacs, ses glaciers, ses grands parcs nationaux, ses montagnes… La Patagonie était le rêve de petite fille de Candie. Rêve qui s’est réalisé. Du nord au sud, vous avez de nombreux points d’intérêts à ne pas manquer.

Pour commencer, San Carlos de Bariloche se trouve au nord de la Patagonie. Communément appelée Bariloche, cette ville est connue pour ses grands lacs et ses montagnes, skiables en hiver. Allez lire notre article dédié à la petite suisse argentine, où nous vous dévoilons quoi voir et quoi faire à Bariloche. Vous avez notamment plusieurs sentiers de randonnée à faire dont la randonnée Laguna Negra et la randonnée Los Arrayanes et Llao Llao.

Vous avez ensuite El Bolson, la ville des hippies. C’est une petite ville sympathique à l’ambiance très zen et qui est le départ de nombreuses belles randonnées. Nous y avons passé un mois en volontariat et nous ne regrettons pas.

Un peu plus au sud, se trouve Esquel, petite ville sans prétention. Elle est connue des argentins pour être la porte d’entrée au parc national Los Alerces.

Au sud de la Patagonie, vous avez El Chalten, paradis des randonneurs avec son fameux Fitz Roy ainsi qu’El Calafate et son grandiose glacier Perito Moreno. Nous vous invitons à découvrir notre article sur El Chalten, paradis des randonneurs ainsi que nos rapports détaillés sur la randonnée du Fitz Roy et la randonnée de la Laguna Torre à El Chalten.

Mettre un pied sur le bout du monde : Ushuaïa et la Terre de Feu

Bienvenue sur la terre du bout du monde. Nous avons fait le choix durant notre voyage en Argentine de ne pas aller jusqu’à Ushuaia, pour cette fois-ci, pour des raisons de budget. En effet, Ushuaïa est assez cher. Cela reste tout de même un endroit à découvrir, en particulier le Parc National de la Terre de Feu.

Admirer la faune et la flore marine : Patagonie atlantique et la Péninsule Valdès

Sur la côte atlantique, au sud de Buenos Aires, se trouve la péninsule Valdès avec sa faune et sa flore spectaculaire. Celle-ci est classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. En y allant aux bonnes périodes, vous pourrez voir le magnifique spectacle des baleines, orques, dauphins, éléphants de mer, otaries , manchots et autres oiseaux marins.

Prendre une douche dans le nord est : province de Misiones et les chutes d'Iguazu

Qui n’a jamais entendu parlé des chutes d’Iguazu ? Quoi, ça ne vous dit rien ? Bon, on ne vous en veux pas. Les chutes d’Iguazu se trouvent dans le nord est du pays, dans la province de Misiones. Elles sont simplement incroyables et magnifiques ! Elles sont visitables aussi bien du côté argentin que du côté brésilien. Nous n’avons fait que le côté argentin pour cause de mauvaise météo et de grève générale.

Dans cette province, vous avez également les ruines jésuites de San Ignacio qu’il peut être intéressant d’aller voir.

Faire un road-trip dans le nord ouest argentin : province de Salta

Le nord ouest argentin contraste avec le reste du pays. Les paysages sont plus arides, les couleurs plus ocres et orangées, la culture traditionnelle et gaucho y est plus ancrée et la religion a encore une place forte. La province de Salta a de merveilleux paysages à découvrir. La meilleure façon de parcourir cette région est en véhicule pendant quelques jours de road-trips (entre 7 et 10 jours pour bien en profiter).

Nous prévoyons de vous écrire un article sur le sujet pour que vous puissiez organiser votre road-trip au mieux et ne rien louper. Si vous avez des questions spécifiques auxquelles vous souhaiteriez que nous répondions, envoyez nous un message par ici.

 

Les points d’intérêts à voir à Salta et ses alentours (liste non exhaustive, loin de là !) :

  • La ville de Salta (musée MAAM, cerro Bernardo, les monuments, etc.)
  • Purmamara et sa montagne aux 7 couleurs
  • La quebrada de Humahuaca
  • Tilcara
  • Hornocal
  • Las salinas grandes
  • Tolar Grande
  • Cachi
  • Cafayate
  • La quebrada de las flechas
  • La quebrada de la conchas ou de Cafayate
  • Les ruines de Quilmes

Découvrir le Cuyo : Mendoza, San Juan et La Rioja

La région du vin par excellence en Argentine ! Faites un tour à Mendoza et ses vignobles. Les paysages sont également secs et arides dans cette région. Pour profiter pleinement de cette région, nous avons fait un road trip d’une semaine en commençant par l’Aconcagua, le puente del Inca et le Cristo Redentor à la frontière chilienne. Nous avons ensuite pris la route vers le nord pour atteindre les parc nationaux Ischigualasto et Talampaya. Avant de redescendre pour rendre la voiture, nous avons fait un crochet par la Laguna Brava, spectaculaire lac blanc au milieu des montagnes, bien loin des sentiers battus. Nous avons également fait un autre écart pour finir vers la petite ville de Barreal avec un passage par la pampa blanca. (Attention si vous souhaitez vous rendre à Barreal depuis Mendoza, nous vous déconseillons de prendre la route 52 qui passe par Termas Villavicencio de nuit. Cette route en piste et étroite passe sur les flancs de montagnes et peut être dangereuse de nuit. Nous avons eu la bêtise de nous lancer sur cette route à la tombée de la nuit et nous nous sommes retrouvées à conduire de nuit avec un brouillard très épais ne laissant rien voir à plus de 3 mètres. Avec le vide d’un côté, les parois rocheuses de l’autre et les blocs de pierre parsemés de ci de là sur la route, autant dire qu’on n’en menait pas large, mais alors pas du tout…)

Sortir des sentiers battus : San Rafael et son canyon

San Rafael est à 2h30 au sud de Mendoza. Plus connue des touristes argentins qu’étrangers, cette ville et ses alentours offrent un décor naturel magnifique. Le canyon de l’Atuel (cañon del Atuel), los Reyunos, El Sosneado, etc. Cet oasis, fondé par un français, vaut le détour si vous avez un peu de temps devant vous. Nous y avons passé un peu plus d’un mois tellement ça nous a plu. 🙂 

Visiter le cœur de l'Argentine : Córdoba et sa province

Córdoba est la deuxième plus grande ville d’Argentine derrière Buenos Aires. Son architecture, ses quartiers, ses monuments, cette ville dégage une ambiance qui nous a bien plus. Et pourtant, nous ne sommes pas vraiment ville. Ce n’est pas la priorité à voir si vous n’avez que quelques semaines, mais si vous avez du temps devant vous, ça peut valoir le coup d’y faire un tour.

Si vous avez l’occasion, vous pouvez également partir explorer les alentours qui sont sympathiques bordé par la Sierra, chaîne de montagnes. La Cumbrecita, par exemple, nous rappelle un peu les petits villages de montagne des Alpes avec ses chalets. Nous avons également passé trois super semaines en volontariat du côté de Santa Rosa de Calamuchita. Petit coin de campagne où il fait bon se reposer.

  • À la recherche d’un volontariat du côté de Córdoba ou simplement d’un endroit où passer quelques jours ?  

Si vous n’avez pas peur de la vie rustique à la campagne, de mettre la main à la patte et d’avoir les zygomatiques en action, alors nous vous conseillons de proposer votre aide en volontariat à nos amies de la Perseverancia qui tiennent une auberge éco-responsable.

Si vous recherchez simplement un peu de détente et vous la couler douce sans travailler alors vous pouvez les contacter pour réserver quelques nuits sur place. Elles proposent également des ateliers sur les énergies renouvelables, le recyclage, les traditions locales argentines, de yoga, reiki ou tout autres ateliers éco-responsables et de bien-être. Il est également possible d’y organiser vos retraites spirituelles et bien-être.

Passez leur le bonjour de notre part si vous les contactez  ;-).

Cuisine argentine

Cuisine Argentine : les empanadas

Quand on parle de l’Argentine, on pense généralement à sa viande de bœuf. Mais il n’y a pas que ça ! L’Argentine a quelques spécialités à découvrir.

  • L’asado : le barbecue argentin, une religion, se mange principalement le dimanche et se compose de viande de bœuf et/ou de chorizo (saucisse de porc). Il est possible de faire des variantes végétariennes avec divers légumes et oignon.
  • Les empanadas : ce sont des sortes de feuilletés fourrés de divers contenus. Ils peuvent être à la viande, aux légumes, au fromage, au jambon fromage, au fromage oignon, au maïs, etc.
  • La milanaise : c’est une escalope de bœuf ou de poulet panée et frite, souvent servie avec du fromage dessus, un œuf frit et des pommes de terre frites.
  • La humita : il s’agit d’une sorte de purée de maïs assaisonnée d’huile et de condiments, à laquelle on peut ajouter du fromage crémeux.
  • Le chimichurri : c’est une sauce à base d’herbes, aillées, vinaigrée et légèrement piquante. Elle accompagne les viandes grillées lors des asados.
  • Le dulce de leche : le caramel au beurre salé d’Argentine par excellence ! Sauf que ce n’est pas fait à base de beurre, mais de lait et qu’il n’y a pas une once de sel, mais beaucoup de sucre. On mange de cette pâte à tartiner à toutes les sauces : au petit déjeuné, dans les desserts, les gâteaux et biscuits en tout genre.
  • Les alfajores : petits gâteaux composés de deux galettes de maïzena formant une sorte de sandwich, ils sont souvent fourrés de dulce de leche (ou autres parfums de pâte de fruits) puis enrobés de sucre glace ou de chocolat.
  • Le maté : boisson traditionnelle argentine qui se boit sous forme d’infusion de yerba mate. Boire le maté est toute un rituel. Il se boit en toute occasion et se partage, entre amis, collègues ou en famille.

L'écologie en Argentine

L’Argentine a encore beaucoup de travail à faire en terme d’écologie et de respect de l’environnement. En attestent les tonnes de détritus et déchets en tout genre qui sont jetés sur les bords de routes et dans les rues. Voir un argentin jeter son papier d’emballage de bonbon ou chewing-gun directemet par terre dans la rue n’est pas anecdotique malheureusement.

Les sachets plastiques distribués à tour de bras et bien plus qu’il n’en faut réellement dans les supermarchés sont également un fléau toujours présent dans ce pays.

Alors, on nous dira que les argentins ont bien d’autres préoccupations plus importantes que l’écologie, comme par exemple l’économie du pays et simplement réussir à subvenir à leurs besoins. 

À défaut d’avoir un réel système de recyclage dans les ménages argentins, à Buenos Aires, on retrouve les cartoneros qui amassent les déchets cartonnés et autres déchets qui peuvent être revendu pour recyclage. Ces personnes arpentes la ville dans le but de revendre pour quelques pesos ces déchets recyclables. Ce métier est né suite à la crise économique de 2001 qui a laissé de nombreux argentins sans emploi.

Un autre gros point noir plane également encore sur l’Argentine. Les pesticides pulvérisés à tout va sur les cultures (merci Monsanto) et la culture intensive du soja, transgénique et arrosé de produits chimiques. Des hectares de forêts et cultures sont ravagés pour laisser place aux champs de soja, bien plus rentable pour les gros poissons. L’argent et le profit encore et toujours au détriment de la santé des êtres vivants…

L’Argentine est un pays contrasté qui est bien développé sur certains points mais qui a encore du chemin à faire sur d’autres.

À côté de ces points négatifs, nous pouvons tout de même retenir certains points positifs en faveur du respect de l’environnement. Tout d’abord l’Argentine possède aujourd’hui 35 parcs nationaux entretenus et protégés.

D’un point de vue émission de gaz à effet de serre lié au transport, il faut savoir qu’une grosse partie de la population argentine roule avec des véhicules fonctionnant au gaz naturel, moins pollueur que l’essence ou le diesel. L’Argentine représente une part importante des véhicules équipés au gaz naturel dans le monde.

Ressources de voyage

Pour préparer votre voyage, rien de mieux que de bons outils pour dénichez les meilleurs prix et avoir les bons conseils pour voyager facilement et sans complication. Pour cela, nous vous proposons de faire un tour sur notre page ressources de voyage où nous avons regroupé tous les services et accessoires que nous avons l’habitudes d’utiliser pour nos voyages. Rien que de l’utile !

Nous vous proposons ci-dessous les cinq principaux services que nous utilisons au quotidien sur la route.

Booking.com

Nos articles sur l'Argentine

Nos city guides, astuces et conseils pour un voyage en Argentine

Crédit photo : tous droits réservés ©LesGéonautrices

La sélection des Géonautrices
Accessoires de voyage
Économiser pour voyager
Mont-Blanc du Tacul, Aiguille du Midi