Loading...
Amérique du SudArgentineDestinations

Superbe road trip de 10 jours entre Mendoza et La Rioja en Argentine

Vue sur l'Aconcagua - Road-trip Mendoza, Argentine

Séjour : Mai 2018

À la recherche d’idée sur ce qu’il y a à voir autour de Mendoza ou La Rioja en Argentine ? Et si nous partions pour un road trip d’une semaine pour découvrir ces 2 provinces ? C’est ce que nous avons fait lors de la visite de ma famille. Ces endroits s’y prêtent bien et les paysages valent le déplacement ! Je vous partage donc dans cet article notre itinéraire de road trip dans les provinces de Mendoza et La Rioja et tous les détails qui pourraient vous être utiles.

 


À lire aussi : notre guide pratique pour organiser son voyage en Argentine


 

Itinéraire de 10 jours de road trip dans les provinces de Mendoza et la Rioja

Lorsque ma famille a fixé ses dates de voyage pour venir nous rendre visite en Argentine, notre planning de voyage faisait que nous nous rapprochions de la ville de Mendoza. Nous étions à San Rafael juste avant, à 2h30 de route au sud de Mendoza. C’était donc parfait pour que ma famille puisse voir de beaux paysages, être dépaysé et profiter de l’Argentine avec nous.
Ni une ni deux (bon avec quand même beaucoup de préparation et d’échanges avec ma famille pour organiser les détails du road trip), nous voilà partis pour 10 jours sur les routes argentines à 6 dans la voiture.

 

Ma famille est arrivée à l’aéroport de Mendoza depuis Buenos Aires avec la compagnie lowcast Flybondi. Nous ne recommandons absolument pas cette compagnie car elle n’est pas fiable du tout. Ils ont eu presque 2h de retard à l’aller et pour le retour le vol a purement et simplement été annulé sans aucune informations ni proposition de solutions. Ils ont dû racheter à la dernière minute des billets d’avion via une autre compagnie qui, par chance, partait pour Buenos Aires peu de temps après. C’était le dernier et unique vol de la journée leur permettant de retourner à la capitale pour ne pas rater leur vol retour pour la France le lendemain. Bien entendu, jusqu’à aujourd’hui, ils n’ont pas encore été remboursé de leurs billets Flybondi annulés.

 

Jour 1 – Début de l’aventure road trip en famille

C’est donc à l’aéroport de Mendoza, à la nuit tombée, que nous avons retrouvé ma famille. Une fois les retrouvailles faites, hop hop hop, nous chargeons tous les bagages dans notre chevrolet break de location que nous avions récupéré avant avec Candie. Nous vous donnons les détails pour la location de voiture à Mendoza en fin d’article.

 

Location de voiture pour un road-trip à Mendoza et La Rioja en Argentine
Chevrolet Break 7 places pour un road trip à Mendoza et La Rioja en Argentine

 

Une fois tout le monde entassé dans la voiture (entassé est bien le terme approprié), nous avons filé vers Uspallata en prenant la route qui va vers le Chili. Nous avions une cabaña réservée, à Sol del Aconcagua Lodge, pour y passer la nuit. Avec le retard de vol de ma famille, nous étions en retard sur l’horaire maximum de réception. Mais tout s’est bien passé, nous avons été accueilli par une très gentille dame à 11h du soir.

 

Jour 2 – À la découverte de Mendoza et sa région

Une bonne nuit de sommeil et nous reprenons la route le lendemain matin en direction du Puente del Inca et du parc de l’Aconcagua.

Le Puente del Inca est un pont recouvert de souffre par les années, avec à son pied un ancien hôtel de bains thermaux, aujourd’hui fermé. Les couleurs jaune, ocre et blanche offrent un très beau panorama au milieu des montagnes.
Vous pourrez flâner un moment devant les stands d’artisanat local qui se trouvent juste à côté. Vous y trouverez des gilets, ponchos, bijoux, décorations et même des objets recouverts de souffre. De quoi garder un souvenir du coin. En tout cas ma mère et mes frères se sont fait plaisir ici.  🙂

 

Puente del Inca recouvert de souffre
Puente del Inca recouvert de souffre

 

Quelques kilomètres plus loin, nous nous sommes arrêtés à l’entrée du parc de l’Aconcagua. Si vous souhaitez y entrer et faire une petite ou longue randonnée en s’approchant de l’Aconcagua, il faut payer une entrée. Le prix m’échappe mais ce n’était pas très cher.

Nous avions donc suivi le début de route à pied jusqu’à un parking. Puis il suffit de suivre le sentier qui mène à quelques belles lagunes et un mirador pour admirer le plus haut sommet d’Amérique du Sud (photo d’entête). Vous avez la possibilité de continuer le sentier ou de revenir sur vos pas.

Les paysages sont grandioses. Il n’est pas toujours évident d’apercevoir l’Aconcagua jusqu’à son sommet car il a souvent la tête dans les nuages. Ce fut le cas lors de notre passage. Mais sa grandeur reste impressionnante même si avec la distance il n’est pas évident de réellement se rendre compte de sa hauteur.

Il y a également la possibilité de faire l’ascension de l’Aconcagua avec une agence si le challenge vous plait.

 

Le Cristo Redentor

Pour terminer la journée, nous sommes allés jusqu’à la frontière chilienne en montant voir le Cristo Redentor. Il s’agit d’une grande statue du Christ perchée en haut d’une montagne. D’un côté de la montagne, vous êtes au Chili, de l’autre en Argentine. La vue vaut le coup mais la montée en voiture grimpe bien. Prenez votre temps pour monter. Avec notre voiture à essence, automatique et lourde de six personnes, certains virages n’étaient pas évidents à prendre par manque de reprise.

 

Le Cristo Redentor à la frontière Chili-Argentine
Le Cristo Redentor à la frontière Chili-Argentine

 

Nous avons passé la nuit à mi chemin sur la route à Las Cuevas à l’hospedaje Leñas del Tolosa.

 

Jour 3 – Visite d’une bodega à Mendoza

Pour ce troisième jour, nous avions pas mal de route à faire. Nous avons repris la direction de Mendoza en passant par Lujan de Cuyo pour visiter une bodega bio. Sur les terres du vin argentin, il aurait été dommage de ne pas visiter une cave.

En fin de matinée, nous sommes donc arrivés à la bodega Dolium, une des rares bodegas biologiques. C’est une petite bodega qui privilégie la qualité à la quantité. Nous y avons rencontré le gérant, très sympathique, qui nous a expliqué l’histoire du domaine et les types de vins qu’ils fabriquent. Il parle espagnol, anglais et français. Ce qui était parfait pour mes frères qui ne parlent pas un mot d’espagnol.
À la fin de la visite, nous avons pu passer à la dégustation puis nous avons décidé de rester manger à la bodega qui propose une partie restauration. Avec entrée, plat, dessert et vin, nous avons mangé comme des rois !

 

Visite de la bodega Dolium à Mendoza, en Argentine
Visite de la bodega Dolium à Mendoza

 

Puis vient le temps de reprendre la route en direction de San Juan et San José de Jáchal, au nord de Mendoza. La route est assez droite et longue avec des paysages arides à perte de vue.

Nous passons la nuit à San José de Jáchal au Hualta Picum qui propose des petits appartements avec plusieurs lits.

Un conseil, ne mangez pas les pizzas du restaurant sur la place principale de la ville. Il est pourtant difficile de faire de mauvaises pizzas mais là, elles étaient réellement immangeables. Elles ont fini aux chiens des rues et même certains d’entre eux faisaient les difficiles en ne mangeant que la garniture. C’est pour dire.

 

Jour 4 – Sur les terres lunaires du Parc Ischigualasto

Au matin, nous prenons la direction du parc Ischigualasto qui se trouve encore plus au nord. Ce parc est visitable en véhicule les uns derrière les autres avec un guide qui monte dans la voiture de tête ou alors en trek ou en vélo avec guide. Le jour de notre passage, les options trek et vélo n’étaient pas disponibles, nous avons donc dû nous rabattre sur la voiture. Malgré que ce ne soit pas notre façon favorite de visiter un lieu, les paysages sont grandioses. Ce parc est aussi surnommé la vallée de la Lune et ce n’est pas pour rien !

C’est en arrivant à l’entrée du parc que nous verrons de très proches des guanacos, les premiers pour ma famille. Autant dire qu’ils étaient contents, ma famille pas les guanacos.  😉

 

  • Retrouvez le prix de l’entrée au Parc Ischigualasto sur le site du parc.

 

 

Le soir nous dormons à Villa Union, au nord du parc, dans un appartement à Paraíso del Bermejo.

 

Jour 5 – À la découverte du parc Talampaya à pied

Ce matin là, au petit-déjeuner, nous étions en plein débat pour savoir si nous allions ou non au parc Talampaya. Ce parc est collé au parc Ischigualasto mais offre des paysages et formations rocheuses bien différentes. Ce qui nous posait problème pour ce parc est le fait qu’il n’est visitable qu’en bus 4×4 de la compagnie gérant le parc pour un prix qui nous paraissait bien cher. Des randonnées sont également possibles mais avec un guide qu’il faut, soit trouver en arrivant directement au parc et assez tôt, soit en passant par une agence. Dans nos discussions, cafés à la main, la personne tenant l’accueil ce matin-là comprit que nous discutions du parc. Il nous a donc demandé si nous avions besoin d’informations. Il se trouve en fait qu’il était aussi guide et qu’il pouvait nous accompagner pour une randonnée dans le parc. Ni une ni deux, nous nous sommes retrouvés à randonner dans le parc Talampaya avec un guide, Fabian Paez, qui s’avérera être super intéressant et sympa.

 


Un article complet sur les parcs Ischigualasto et Talampaya sortira très bientôt !


 

 

Directement après notre super aventure dans le parc, nous reprenons la route en direction de Jague, vers le nord-ouest. Ce petit village perdu au milieu de nul part sera notre point de chute pour deux nuits. Notre objectif du lendemain est de découvrir la fabuleuse laguna Brava qui se trouve à 4000m d’altitude.

Quelle belle surprise nous avons eu en dormant à las Posadas los Mudaderos ! L’accueil par le patron Carlos, le cadre et la cuisine sont à tomber par terre. Cet endroit n’est pas très visité des européens qui font principalement les endroits les plus connus en Argentine. Nous étions seuls dans tout l’hébergement à cette période basse. Pour réserver, il faut les contacter directement à travers la page Facebook.

 

Jour 6 – L’éblouissante laguna Brava

Pour aller voir la laguna Brava, nous avions lu qu’il était fortement conseillé de partir avec un guide pour des raisons de sécurité. Non pas que la route soit difficile ou qu’on puisse se perdre mais plus car nous montons en altitude et qu’on peut se sentir mal. Autre raison, si la voiture a un problème en chemin, il n’y a aucun signal ni personne qui passe sur la route.
Notre hôte Carlos nous avait dit qu’il était possible de trouver un guide directement à Jague, à la maison des gardes faunes. Normalement la plupart des excursions proposées partent depuis Villa Union avec un guide.
N’ayant personne à accueillir à l’hébergement, Carlos nous a proposé de nous accompagner et d’être notre guide pour la sortie. Ce fut une journée superbe avec des paysages de folie encore une fois !

 

La Laguna Brava lors de notre road-trip dans la province de La Rioja, Argentine
La laguna Brava lors de notre road trip dans la province de La Rioja, Argentine

 

Nous roulons sur une piste au milieu de montagnes de toutes les formes et couleurs. Lorsque nous apercevons la laguna au loin, on retombe en enfance avec les yeux qui pétillent. Cette grande lagune est de couleur blanche à cause du sel. Nous en faisons le tour pour s’en approcher et voir de petits geysers. Seul un peu d’eau s’écoule de ces geysers.

Nous retournons de l’autre côté de la rive et nous approchons d’une épave de petit avion échoué au milieu de la laguna. L’histoire raconte que l’avion ayant eu un problème en vol, le pilote a dû atterrir d’urgence. En voyant cette grande étendue blanche sous lui qui l’éblouissait, il a pensé que c’était l’endroit parfait pour atterrir. Malheureusement, la laguna était pleine d’eau et l’avion s’écrasa et perdu une aile.

Nous passons de nouveau la nuit à Jague avec au menu du soir un asado typique argentin. Une chose de plus à cocher dans la liste des choses à faire/voir/tester en Argentine pour ma famille.  🙂 Ce fut un régal autant pour les carnivores que pour les végétariens !

 

Jour 7 et 8 – Retour vers Mendoza

Il est temps de reprendre la route tranquillement pour revenir vers Mendoza. Nous avons fait la route en deux fois avec une étape à San José de Jáchal comme à l’aller. Ces deux jours auront été principalement de la route avec des stops photos.

Pour le dernier jour, nous sommes allés nous balader un peu dans l’immense parc de Mendoza. Le paradis pour les runners et pour se reposer. Une petite boisson au bord du lac conclue notre road trip et la visite de ma famille.

 

Sur la route dans la province de Mendoza, en Argentine
Sur la route dans la province de Mendoza

 

Au soir de ce septième jour, l’aventure n’était pourtant pas encore finie. Arrivés à l’aéroport pour que ma famille reparte sur Buenos Aires, quelle ne fut pas notre surprise en voyant sur le panneau d’affichage le mot “cancelado” a côté de leur vol… Super, le vol est annulé… Aucune information au bureau d’information “Il faut attendre. Des agents de la compagnie devraient être là normalement ». Voyant que personne ne viendrait et qu’il n’y avait pas 36 solutions, nous nous sommes rués au guichet de la seule compagnie qui avait un vol pour Buenos Aires ce jour-là en espérant que tout le monde ne l’avait pas déjà pris d’assaut.

Tout a heureusement bien fini, ils ont pu prendre un vol pour rentrer et ne pas louper leur vol pour la France le lendemain. Il a « juste » fallut acheter de nouveaux billets d’avion au prix fort.

 

Extra – 2 jours de plus au road trip argentin

Ayant réservé la voiture pour 2 jours de plus, avant d’avoir les dates fixes de ma famille, nous avons repris la route avec Candie directement le soir pour rejoindre Barreal à 4h de route de Mendoza.

Attention à ne pas vous faire avoir si vous souhaitez vous rendre par là-bas. Depuis Mendoza, vous avez deux routes possibles, une passant par Uspallata avec une belle route asphaltée en grande partie ou alors une route de montagne en piste qui en kilométrage est plus courte et qui apparemment offre de beaux points de vue sur la vallée. Voulant voir les beaux paysages, nous avions opté pour cette deuxième option, grand mal nous a pris… Le début de la route est asphaltée et se passe sans encombre. Mais très vite, nous nous retrouvons sur une piste de montagne étroite à la nuit tombée. Si seulement ce n’était que ça, ça aurait été mais nous avons joué de malchance et un brouillard épais a décidé de s’inviter. Il nous était impossible de voir à 5 mètres, littéralement.

 

Nous avons donc retenu les leçons suivantes :

  • Ne pas se fier aux itinéraires annexes que l’on peut voir sur Maps.me quand on est à l’étranger. Un axe qui peut paraître bien sûr la carte peut en réalité être compliqué voire fermé. Il vaut mieux donc privilégier les axes principaux et éventuellement se renseigner en amont sur l’état des routes.
  • Éviter de tenter des routes de montagnes de nuit, ça peut être dangereux surtout si le brouillard tombe.

 

Nous avons passé deux jours à Barreal qui est une petite ville. Honnêtement, nous n’y avons pas fait grand chose à part nous reposer un peu et nous balader dans la ville et sur le bord de la rivière avec un fidèle guide local que nous avons surnommé Feuillue, la chienne de l’hébergement où nous logions.

 

Notre guide Feuillue à Barreal, en Argentine
Notre guide Feuillue à Barreal

 

Nous avons dormi au Don Lisandro Hostel, un endroit très sympa et calme au moment de notre passage. Et c’est le moins que l’on puisse dire puisque nous étions seules dans l’établissement. Une étudiante nous attendait pour nous accueillir le soir de notre arrivée puis elle faisait quelques passages dans la journée pour vérifier que tout allait bien mais sinon nous avions le lieu pour nous toutes seules.

 

Location de voiture à Mendoza

Nous avons loué une Chevrolet break 7 places avec l’agence internationale Avis. Comme il nous fallait une voiture 6 places, que ce n’est pas courant et que Candie et moi arrivions le jour même du début de notre road trip à Mendoza, nous avons dû comparer les prix et réserver directement sur internet. Nous n’avons donc pas pu comparer entre beaucoup d’agences locales qui auraient sûrement eu des prix plus intéressants. Pour dix jours de location, ça nous a coûté environ 800€ pour une Chevrolet break 7 places.

Information très importante à prendre en compte, lorsque cette voiture est en mode 7 places, le coffre est sacrifié pour mettre une rangée de sièges à la place. Autant vous dire que pour mettre les bagages de six personnes dont deux qui ont un backpack pour un an, c’était du tetris ! Heureusement que nous avions une place vide sinon ça aurait été impossible.

 

Location de voiture Chevrolet break à Mendoza, en Argentine
Location de voiture Chevrolet break à Mendoza

 

Au moment des préparatifs de notre itinéraire avec ma famille, nous hésitions à laisser la voiture de location dans la ville de La Rioja pour que ma famille reparte en avion pour Buenos Aires depuis cette ville, que nous poursuivions notre voyage plus au nord Candie et moi et pour éviter de devoir refaire toute la route en sens inverse pour revenir à Mendoza. Au final, plusieurs points ont fait qu’il était préférable de revenir sur Mendoza et de ramener la voiture à bon port. Le prix du drop off, point où l’on rend la voiture, lorsqu’il est différent du point de remise du véhicule a été un des arguments décisifs car exorbitant en Argentine.

 

  • Si vous souhaitez faire le tour des agences de location à Mendoza pour comparer les prix, c’est assez facile car vous en avez plusieurs dans la même rue : rue Primitivo de la Reta.

 

Ce road trip d’une semaine à Mendoza et dans la région de La Rioja aura été riche en paysages magnifiques. Si vous avez l’occasion et un peu de temps devant vous, nous ne pouvons que vous conseiller de sortir de la ville de Mendoza et d’aller découvrir ce qu’il y a autour et plus au Nord. Si vous avez des questions sur ce road trip, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire et nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

 


Autres articles qui pourraient vous intéresser sur l’Argentine :


 

Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

Enora
Suivez-moi

Enora

Je suis une webophile passionnée de voyage et je veux partager avec vous mes découvertes du monde.
Enora
Suivez-moi
4 comments
  1. Moietmeszeles

    Sacré parcours! L’Argentine semble receler mille merveilles. Tes photographies de La laguna Brava m’ont vendu du rêve ! Merci pour ces informations. Et je note concernant Mapsme, c’est un peu ma vie en voyage vu mon sens de l’orientation

    1. Enora
      Enora

      Merci à toi pour ton passage ici ! 🙂 Oui, je confirme que l’Argentine ne manque pas de merveilles à découvrir ! C’est un pays magnifique.
      Pour Mapsme, on l’utilise aussi très très souvent au quotidien en voyage et globalement il ne nous fait presque jamais défaut, sauf à quelques exceptions près mais on ne peut pas lui en vouloir. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
Accessoires de voyage
Économiser pour voyager
Mont-Blanc du Tacul, Aiguille du Midi
%d blogueurs aiment cette page :