Loading...

Voyage au Népal

Népal

Le Népal est un « petit » pays enclavé entre l’Inde et la Chine et dont une grosse partie se situe dans la chaîne de l’Himalaya. Son climat parfois tropical mais plus souvent montagnard est surprenant et le contraste entre ses régions en fait un pays attrayant pour le tourisme.

Alors des hautes montagnes du Khumbu ou des Annapurnas jusqu’à la jungle dans le parc national de Chitwan tout en passant par Pokhara, allons visiter le Népal.

Monkey temple Népal

Capitale

Katmandou

Population

29 384 297 hab.

Langue

Népalais

Superficie

147 179 km2

Monnaie

Roupie népalaise

Horaire

UTC +5h45

Le Népal en 2 mots

Le Népal pourrait presque être appelé le « berceau de l’alpinisme » et est une destination de choix pour tous les mordus de haute montagne. En effet, ses nombreux sommets à plus de 6000 mètres d’altitude en attirent plus d’un. C’est également pour le trekking que beaucoup s’y retrouvent, que ce soit dans la région du Khumbu (la région de l’Everest), dans les Annapurnas ou encore dans le Langtang. Mais alors que beaucoup d’entre nous vont au Népal pour justement marcher et apercevoir les sommets les plus hauts du monde, on réalise une fois sur place que ce n’est pas son seul attrait. Il est possible d’aller s’évader quelques jours dans la jungle et de se relaxer ou faire le plein d’adrénaline près de Pokhara…

Bridge Khumbu Népal

Fêtes népalaises

Il y a quelques fêtes au Népal qui sont plus importantes que les autres et toutes sont liées au spirituel et au religieux :

  • Maghe Sankranti : célébré à la mi-janvier, c’est le début du mois sacré. La fête annonce l’arrivée du climat plus chaud et de jours meilleurs pour la santé.
  • Saraswati Puja : Saraswati est la déesse de l’apprentissage, de la sagesse, de la connaissance, des beaux-arts, du raffinement, de la science et de la technologie…. Les népalais font le culte de la Déesse Saraswati afin d’atteindre l’illumination par la connaissance et de se débarrasser de la léthargie, de la lenteur et de l’ignorance.
  • Rato Machindra Nath Chariot : célébré en avril/mai, ce festival est le plus ancien ainsi que le plus long célébré dans la ville de Patan (10 km au sud de Katmandou). Ce festival se déroule avant la mousson pour apporter une bonne énergie pour une bonne croissance des cultures agricoles.
  • Shiva Ratri : Célébré le 14ème jour de la lune décroissante du mois de Falgun (février/mars), ce festival est en l’honneur de Shiva et des dizaines de milliers d’Hindous du monde entier se rendent au Népal pour y participer. Shiva Ratri démontre la dévotion et la confiance que les népalais manifestent envers la religion hindoue.
  • Buddha Jayanti : Célébré pendant la pleine lune du mois de mai, c’est la fête de l’anniversaire de Buddha (né en 543 avant JC à Lumbini).

Préparer son voyage au Népal

Katmandou Népal

Visa pour le Népal

Le plus simple et « rapide » est de faire votre visa pour entrer au Népal à votre arrivée dans le pays. Quand vous atterrissez à Katmandou, vous allez être dirigé à l’intérieur de l’aéroport vers des machines où vous allez faire votre demande de visa. Une fois cette étape faite, vous allez aller payer le montant de votre visa ($40 pour 1 mois, $100 pour 3 mois) puis vous vous dirigerez ensuite vers la douane avec vos justificatifs pour faire valider votre demande d’entrée au Népal.

Vous pouvez également le faire par avance via l’ambassade du Népal en France, mais vous allez devoir payer des frais de dossier de 10€ en plus et envoyer votre passeport par voie postale.

Pour plus d’informations, nous vous renvoyons vers Action-Visa Népal qui sont toujours plein de bons conseils.

Moyen de transport

Le plus rapide et le plus facile pour se rendre au Népal est de prendre un vol si vous venez d’un pays éloigné. Nous vous conseillons d’utiliser un comparateur de vols comme Skyscanner pour dénicher tous les bons plans vol pas cher pour le Népal.

Vous pouvez également arriver par voie terrestre depuis les pays limitrophes comme l’Inde ou la Chine.

Sécurité au Népal

Globalement, le Népal est un pays sûr. Les Népalais ne sont pas de nature violente ou agressive. Il est toutefois recommandé de ne pas vous aventurer dans certains quartiers de Katmandou la nuit ou seul.e sur certains trek peu fréquentés. Faites également attention à ne pas laisser vos effets personnels précieux trop en vue.

La sécurité routière n’est pas quelque chose qui « existe » au Népal, mais au vu de l’état des routes, les conducteurs de bus ont tendance à rouler relativement doucement.

Meilleurs moments pour visiter le Népal

Si vous partez pour randonner, les meilleures saisons sont de début mars à fin mai environ et de mi-septembre à début décembre environ. Ces périodes sont favorables car ni trop froides comme en plein hiver, ni humides comme en période de mousson de fin mai à fin août.

Si par contre vous pensez faire du simple tourisme, l’hiver est plus intéressant car vous n’aurez pas le voile de chaleur qui pèse sur les vallées lors de la saison chaude et qui bouche la vue. En ce qui concerne la visite des parcs nationaux du sud du pays tel que Chitwan, c’est également en hiver que la saison est meilleure car il est plus facile d’observer les animaux du parc puisqu’ils sortent plus car la température n’est pas encore accablante comme en mai.

Quoi mettre dans sa valise

Vous allez prévoir quoi emporter en fonction de la saison et de vos activités. En hiver, il fait froid au Népal et pourtant c’est la meilleure saison pour profiter des divers panoramas sur les montagnes depuis les vallées. À partir d’avril, les températures dans les vallées commencent à monter et deviennent très chaudes par endroit comme dans les régions humides (ex. parc national Chitwan).

Si vous allez seulement et/ou principalement faire un trekking, regardez notre article « Équipement pour le trek des 3 cols » qui pourra vous donner un maximum d’informations pour bien vous équiper.

Dans votre trousse à pharmacie de voyageur, emportez de quoi soigner d’éventuels troubles digestifs, qui sont assez coutumiers au Népal, ainsi que de quoi vous aider à mieux gérer un éventuel mal d’altitude (mal aigu des montagnes ou MAM), mais voyez avec votre médecin.

Informations complémentaires

Le voltage standard au Népal est de de 230 Volts avec une fréquence standard de 50 Hz. Les prises électriques ont principalement des fiches rondes, similaires à la France, mais avec un format différent car nos prises ne tiennent pas toujours bien dans les prises des hébergements.

Le plus simple pour éviter les désagrément en voyage est de se procurer un adaptateur de voyage universel (que vous pourrez utiliser dans d’autres pays) et qui possède un ou deux fusible(s) pour protéger vos appareils. Nous avons par exemple cet adaptateur de voyage universel qui a très bien fait le travail durant nos divers voyages.

Budget voyage Népal

Au Népal, voyager est vraiment peu cher. S’héberger, se nourrir et se déplacer ne fera pas un énorme trou dans votre budget. Mais attention, la plupart des activités et entrés (parcs nationaux, musées, temples, etc) sont payantes même si certaines restent peu chères.

Nous utilisons souvent Booking ou Hostelworld pour nos réservations d’hébergement. C’est simple, efficace et surtout ça permet de dénicher les meilleurs prix.

Hébergement

Hostels ≈ 2,50€ à 6€ la nuit pour une personne.

Budget-hôtels ≈ entre 7€ et 20€ la nuit pour 2.

Hôtels (si vous voulez vous faire plaisir) ≈ 20€ la nuit minimum.

Alimentation

En fonction de vos choix alimentaires et du types de restaurants qui vous attirent, le budget sera variable. Mais au Népal, même un restaurant de qualité restera à bas prix.

Comptez entre 6€ et 15€ par personne pour une journée en moyenne.

Activités

Au Népal, les activités ne vous coûteront pas forcément très chères, mais dans tous les cas, il y a peu de choses gratuites. La plupart des temples demandent de payer une entrée, les parcs nationaux aussi et si vous faites des activités sportives, vous devrez bien sur avoir le budget qui va avec.

Comptez donc des dépenses entre 3,20€ et 45€ environ par activité et par personne. Si vous souhaitez faire un trek, le prix sera plus élevé, mais il faut réfléchir pour savoir si vous passez par une agence ou pas, ce qui jouera aussi sur le prix global.

Transports locaux

Le prix des transports locaux devrait vous revenir entre 5€ et 12€ pour un trajet long. Pour les transports en commun en ville, comptez moins de 5€.

En ville, si les distances sont courtes, l’idéal est encore de marcher. Pensez à l’environnement ! 😉

  • L’Astuce des Géonautrices :

Pour faire des économies en voyage, pensez à iGraal ! Récupérez un pourcentage de vos achats et réservations d’hébergement sur internet en cashback ! HostelWorld, Booking, Agoda, Oui SNCF, Flixbus…

Et en bonus, on vous offre 5€ en vous inscrivant par ce lien !

Quoi faire au Népal...

Randonner au Népal

Le Népal est une destination très prisée depuis quelques années pour les amateurs de randonnée. La région du Khumbu (Everest) où celle des Annapurnas vous permettent de découvrir la chaîne de l’Himalaya et des sentiers d’altitude magnifiques. Mais vous pouvez aussi trouver de superbes randonnées plus bas dans la vallée comme dans la région du Langtang ou du Mustang.

Si vous préférez l’alpinisme, le Népal vous accueillera les bras ouvert. Mais sachez que certains permis peuvent coûter très chers et la destination étant très prisée, il y a de plus en plus de monde sur les voies d’alpinisme, ce qui peut devenir dangereux.

Visiter les grandes villes du Népal

Katmandou, capitale du Népal, est une fourmilière géante et une ville impressionnante. Vous pouvez trouver de nombreuses activités comme la visite de Thamel (le quartier touristique, mais charmant), la visite de certains temples (ex. Swayambhunath plus connu sous le nom de Monkey Temple). Mais n’hésitez pas à sortir de la capitale pour aller découvrir les villes autour, Baktapur (12€ l’entrée), Patan, etc.

Pokhara et son ambiance balnéaire est quand à elle beaucoup plus relax et agréable que Katmandou. En plus d’être la porte d’entrée vers les Annapurnas, vous pouvez y séjourner quelques jours et y faire des cours de yoga ou de méditation. Mais cette ville est aussi le repère des fans d’adrénaline (parapente, saut à l’élastique, etc)

Les parcs nationaux du Népal

Le Népal possède de nombreux parcs nationaux et aires de conservations.

Tout d’abord si vous allez randonner dans la région du Khumbu, au pied de l’Everest, vous entrerez dans le parc national Sagarmatha qui est de 1148 km2. Si vous allez dans le Langtang pour randonner, vous entrerez dans le parc national du Langtang qui a une superficie de 1710 km2. Plusieurs parcs nationaux se situent dans des zones forestières humides (jungles), par exemple le parc national de Chitwan (932 km2), celui de Bardiya (969 km2) et celui de Shuklaphanta (305 km2).

Quand aux aires de conservations, la plus étendue et l’aire de conservation de l’Annapurna qui a une superficie de 7629 km2. la plus petite est celle de Manaslu, dans l’Himalaya, qui fait tout de même 1663 km2.

Gastronomie népalaise

Dal-Baht

Au Népal, sur le plan alimentaire, c’est plutôt simple. On retrouve quelques apports indien ou occidental, mais en ce qui concerne la cuisine local, les choix se font rares :

  • Le Dal Bhat est LA recette népalaise par exemple. Vous y trouverez du riz blanc avec trois accompagnements : un dal de lentilles, un petit peu d’épinards et un bouillon avec des légumes.
  • Les momos sont un plat d’origine tibétaine très populaire au Népal. C’est comme un dumpling avec différents choix de garnitures.

L'écologie au Népal

L’état de l’environnement au Népal est globalement déplorable et même si certaines régions et parcs nationaux comme le parc national de Sagarmatha dans la région du Khumbu (où se trouve l’Everest) sont relativement entretenus, il y a encore beaucoup de travail à faire pour nettoyer et préserver la nature.

L’organisation « Let’s clean up Nepal » créée il y a deux ans environ par Raj, un ami népalais, organise des sessions de nettoyage de certaines zones et incite les voyageurs à ramasser des déchets (en plus de ne pas jeter n’importe comment ceux qu’ils produisent). Raj a également de nombreuses idées pour sensibiliser les népalais à l’écologie et pour améliorer les conditions de vies de certaines communautés.

Vous pouvez retrouver son compte instagram letscleanupnepal et en savoir plus sur ses actions.

Cliquez sur l’image.

L’écologie dans un pays se jour également par le tourisme. Par exemple, nous savons que le Népal est fortement touché par le tourisme de masse. Les permis pour grimper l’Everest sont vendues à tour de bras à qui a les moyens et les sentiers du pays sont devenus des autoroutes. C’est difficile de se rendre comte de l’impact avant d’y être soi-même allé.

Et car nous avons tous un certain impact, nous avons décidé de ne plus nous en cacher et de mettre en avant notre bilan dé séjour pour nos voyages à partir de maintenant. C’est plus facile de se rendre compte avec des infos concrètes.

  • Voyage responsable

Pour vous engagez dans chacun de vos voyages, en France ou ailleurs, et pour prouver votre implication pour un tourisme plus engagé et responsable, vous pouvez lire et signez la charte du voyageur sur le site Agir pour un Tourisme Responsable.

Ressources de voyage

Pour préparer votre voyage, rien de mieux que de bons outils pour dénichez les meilleurs prix et avoir les bons conseils pour voyager facilement et sans complication. Pour cela, nous vous proposons de faire un tour sur notre page ressources de voyage où nous avons regroupé tous les services et accessoires que nous avons l’habitudes d’utiliser pour nos voyages. Rien que de l’utile !

Nous vous proposons ci-dessous les cinq principaux services que nous utilisons au quotidien sur la route.

Booking.com

Nos articles sur le Népal

Crédit photo : tous droits réservés ©LesGéonautrices
Source photo gastronomie : Pixabay

La sélection des Géonautrices
La Vallée de Chevreuse et son Abbaye des Vaux de Cernay
10 incontournables en Argentine
Économiser pour voyager
Ou partir en automne