Loading...

Voyage en Bolivie

Bolivie

La Bolivie, avec ses paysages grandioses et sa culture haute en couleur, représente tout ce qu’on peut s’imaginer de l’Amérique latine. Elle a gardé des traces très présentes des cultures précolombiennes auxquelles se sont mêlés l’héritage des colons européens, qui se voit notamment dans l’architecture. Nous avons arpenté le pays pendant un mois et nous espérons que vous trouverez toutes les informations nécessaires à la préparation de votre voyage en Bolivie dans cette page et nos divers articles.

Isla del sol

Capitale

Sucre

Population

11 306 341 hab.

Langue

Espagnol (Castellano)

Superficie

1 098 581 km2

Monnaie

Boliviano

Horaire

UTC −4

La Bolivie en 2 mots

Faites un saut dans une Amérique Latine authentique et riche. La Bolivie est connue pour son désert de sel démesurément grand, le salar d’Uyuni, ses hauts sommets de la cordillère des Andes, sa légendaire forêt amazonienne mais également pour ses villes aux architectures coloniales et colorées, ses femmes aux chapeaux typiques sur la tête et aux tissus colorés remplis de trésors cachés sur le dos. Arrêtez vos montres et respirez. Profitez de l’expérience qu’offre ce pays, hors du temps, entre ville et nature, entre traditions ancestrales et modernité. Ne vous laissez pas impressionner par l’apparence froide et réservée des boliviens. Il faut savoir percer la carapace en douceur.

Perspective Uyuni

Préparer son voyage en Bolivie

Préparer son voyage en Bolivie

Les formalités pour un voyage en Bolivie

Visa Bolivie

Pour aller en Bolivie en tant que français, belge, suisse ou canadien, vous n’avez pas besoin de faire de demande de visa à l’avance pour un séjour de moins de 90 jours. Il vous faut simplement un passeport avec une date de validité d’au moins 6 mois après votre date d’arrivée dans le pays.

En arrivant en Bolivie, que ce soit par voie aérienne ou terrestre, vous aurez un tampon apposé sur votre passeport (ou sur un « ticket de caisse » à ne surtout pas perdre pour pouvoir ressortir) avec la date d’entrée et le temps accordé dans le pays. Ce tampon vaut pour un visa touristique et donne droit à un mois dans le pays renouvelable gratuitement deux fois auprès des bureaux de migration. Cela permet de rester jusqu’à 3 mois dans le pays. Veillez bien à avoir le cachet d’entrée lors de votre passage de frontière. Sans celui-ci, vous ne pourrez pas sortir du pays sans payr une amende.

Pour faire renouveler votre visa bolivien, certains bureaux de migration demandent de venir au maximum une semaine avant la date d’expiration du visa, d’autres seront plus souples et vous le renouvelleront même si vous venez deux semaines avant la fin du visa. Ça dépendra des villes. Vous pouvez également demander à ce qu’on vous renouvelle le visa pour deux mois d’un coup pour éviter de devoir revenir le mois suivant. À Oruro, ça avait personnellement fonctionné pour nous. Ne mentionnez pas que vous comptez faire du volontariat si c’est votre cas car ce n’est pas autorisé en Bolivie avec un visa touristique et vous pourrez vous voir refuser le renouvellement du visa. Dites simplement que vous souhaitez faire du tourisme et prendre votre temps pour découvrir le pays.

Pour plus d’informations, nous vous renvoyons vers Action-Visa Bolivie qui sont toujours plein de bons conseils.

L'assurance voyage pour la Bolivie

Que vous partiez quelques semaines ou bien que vous vous lanciez dans un voyage à long terme (tour du monde, expatriation, etc.), un accident ou un pépin de santé peut arriver. Il est donc important de bien vous renseigner sur la manière dont vous serez couvert pour éviter de vous retrouver dans des situations compliquées et très coûteuses.

Pour un court séjour, les assurances de certaines cartes bancaires peuvent parfois vous assurer jusqu’à un certain degré, bien vérifier les conditions qui varient selon les cartes.

Pour les voyages plus longs, ils est indispensable de souscrire à une assurance voyage adaptée. Vous avez de nombreuses compagnies qui en proposent comme notamment Chapka Assurances que Candie a utilisé pour ses voyages en Asie par exemple. Ils proposent plusieurs offres selon les types de voyage.

Il peut être d’autant plus judicieux de bien se couvrir en partant en Bolivie au vu des risques alimentaires et des risques liés au mal d’altitude ! De plus, la Bolivie n’étant pas un pays très riche, les ressources médicales peuvent être limitées dans certaines zones. Pensez-y !

Comment aller en Bolivie

Le plus rapide et le plus facile pour se rendre en Bolivie est de prendre un vol si vous venez d’un pays éloigné. Ça vous fera arriver dans la majorité des cas à La Paz, la capitale de Bolivie.

Parfois, vous pouvez trouver des billets pour la Bolivie vous faisant arriver à Santa Cruz de la Sierra (souvent moins chers que la capitale mais pourquoi ? Mystère) ou bien Sucre. A voir si ça vaut le coup en fonction de votre circuit sur place ensuite.

Il y a forcément une escale à prévoir pour rejoindre la Bolivie depuis la France, la Suisse ou la Belgique. Et comptez en moyenne entre 650€ et 950€ pour un vol aller-retour.

Nous vous conseillons d’utiliser le comparateur de vols Skyscanner pour dénicher les vols pour la Bolivie aux meilleurs prix.

Vous pouvez également arriver par voie terrestre depuis les pays limitrophes comme le Pérou, le Brésil, le Paraguay, l’Argentine ou encore le Chili. Des bus font les liaisons. Dans certains cas, vous pourrez traverser la frontière sans changer de bus, dans d’autres cas il vous faudra traverser la frontière à pied et changer de bus de l’autre côté de la frontière. Nous sommes personnellement arrivées en Bolivie par voie terrestre depuis l’Argentine puis nous sommes ressorties du pays également par voie terrestre pour rejoindre le Pérou (en bus partant de Copacabana en direction de Puno).

Sécurité en Bolivie

La Bolivie est un pays plutôt sûr d’une manière générale. Les risques d’agressions ou de pickpockets ainsi que les risques d’escroqueries sont assez faibles mais pas nuls. Il faut donc rester vigilent.

Préférez prendre des compagnies de bus connues dans la mesure du possible et soyez attentif à ce que le chauffeur ne soit pas en état d’ébriété. Ne prenez que des taxis officiels. Si vous prenez une excursion auprès d’une agence de voyage, comme pour voir le salar d’Uyuni par exemple, vérifiez les avis de la compagnie sur internet et ne prenez pas forcément celle qui vous offre le prix le plus bas. La qualité du service se fera ressentir, notamment sur l’état du véhicule et sur le guide. Des accidents mortels ont lieu chaque année sur le salar d’Uyuni à cause de guides roulant trop vite ou en état d’ébriété ou à cause de véhicules défaillants.

Pour le reste, il faut bien entendu faire attention comme partout, mais vous pouvez partir serein.e en Bolivie.

Quand partir en Bolivie

Quand vous envisagez un voyage dans un pays d’Amérique du Sud, ayez en tête que les saisons sont inversées par rapport à celles en Europe. Quand c’est l’hiver en France, c’est l’été en Bolivie et inversement.

Une fois cela en tête, la période idéale pour visiter la Bolivie dépendra de quelle(s) région(s) de la Bolivie vous souhaitez découvrir. Pour parcourir les plaines du Nord-Est, préférez de juin à septembre. Pour la cordillère des Andes, favorisez avril/mai et octobre/novembre.

D’une manière générale, la Bolivie est plus agréable à visiter à la saison sèche, entre mai et octobre. Les journées peuvent être belles et ensoleillées à cette époque mais fraîches voire froides la nuit. Pensez à prévoir les vêtements en conséquence. Juillet est notamment le mois le plus froid de l’année.

La haute saison touristique a lieu en Juillet et Août ainsi qu’en Décembre.

Nous avons personnellement voyagé en Bolivie de mi-Septembre à mi-Octobre et malgré des journées et nuits bien fraîches dans certaines régions en altitude, nous avons eu un temps parfait.

Quoi mettre dans sa valise pour un voyage en Bolivie

Le climat bolivien étant diversifié, prévoyez des vêtements pour le froid si vous visitez la partie andine et pour le chaud si vous allez du côté Amazonie.

Si vous faites le tour du Sud Lipez et le Salar d’Uyuni, les nuits sont très fraîches. Soyez donc bien équipé.

Si vous faites du trekking, emportez avec vous le nécessaire pour marcher en toute sérénité (chaussures de randonnée, bonnes chaussettes, pantalon adapté, coupe-vent, etc.).

Ajoutez une crème solaire, une casquette ou un chapeau ainsi que des lunettes de soleil dans votre bagage qui vous seront bien utiles, notamment en altitude où le soleil peut être traître. Encore plus indispensables sur le salar d’Uyuni où le soleil réfléchie sur le sel blanc !

Si vous allez en Amazonie, ayez des vêtements légers mais long pour vous protéger des moustiques et autres bestioles.

Dans votre trousse à pharmacie de voyageur, emportez de quoi soigner d’éventuels troubles digestifs qui sont assez coutumiers en Bolivie ainsi que de quoi vous aider à mieux gérer un éventuel mal d’altitude (mal aigu des montagnes). Les feuilles de coca peuvent parfois soulager, vous pouvez également les trouver sous forme homéopathique en France.

Informations pratiques complémentaires

Les prises : Le voltage standard en Bolivie est de de 115 / 230 Volts avec une fréquence standard de 50 Hz. Les prises électriques sont quant à elles variables d’un lieu à l’autre. Parfois elles prennent les fiches plates, d’autres fois les fiches rondes et enfin certaines acceptent les deux formats. Il arrivent souvent que les prises boliviennes ne prévoient pas d’entrée pour la fiche terre.

Le plus simple pour éviter les désagréments en voyage est de se procurer un adaptateur de voyage universel (que vous pourrez utiliser dans d’autres pays) et qui possède un ou deux fusibles pour protéger vos appareils. Nous avons par exemple cet adaptateur de voyage universel qui a très bien fait le travail durant nos divers voyages.

Santé : Soyez prudent avec l’eau et la nourriture d’une manière générale au risque d’attraper une tourista qui pourrait bien vous gâcher le voyage. Il est conseiller d’éviter de boire l’eau du robinet et les glaçons. Nous l’avons personnellement fait en y mettant systématiquement des pastilles de purification d’eau et/ou en faisant bouillir l’eau. Acheter des bouteilles en plastique continuellement n’est vraiment pas dans nos habitudes pour éviter de laisser des déchets dans des pays qui n’ont aucune structure pour les gérer. Nous n’avons eu aucun problème à ce niveau là. Il faut savoir que dans la majorité des hostels, l’eau servies au petit déjeuné pour les cafés et thés n’est simplement que de l’eau du robinet bouillie. Par contre, nous avons appris pendant notre voyage que le fait de bouillire l’eau, éliminera certes les bactéries mais pas les métaux lourds qui sont très présents dans le eaux boliviennes. Les mines du pays ont contaminé et contaminent encore l’eau en Bolivie ce qui est un véritable désastre. Pour contrer cela, l’idéal est d’avoir une gourde filtrante type Lifestraw ou Water to Go.

Pour poursuivre sur les risques alimentaires, mangez des aliments bien cuits et nous vous conseillons même d’éviter la viande au maximum qui sera une grande source de risque de contamination ! Vu comment la viande est entreposée et stockée sur les étales dans les marchés, ça vous donne une idées des risques encourus pour vos petits estomacs fragiles pas du tout adaptés ! Etant végétariennes, nous n’avons eu aucun problème ! 🙂

Budget voyage en Bolivie

La Bolivie est un pays peu cher. S’héberger, se nourrir et se déplacer ne fera pas un énorme trou dans votre budget. Là où la donne peut changer, c’est dans les activités qui sont assez chères puisqu’à destination d’un public étranger majoritairement. Surtout si vous vous lancez dans un tour du Sud-Lipez avec le Salar d’Uyuni par exemple ou dans une expédition en Amazonie.

Nous utilisons souvent Booking ou Hostelworld pour nos réservations d’hébergement. C’est simple, efficace et surtout ça permet de dénicher les meilleurs prix. Vous pouvez aussi trouvez quelques bons plans sur Airbnb, notamment dans les grandes villes.

Quel budget moyen prévoir pour un voyage en Bolivie

Hébergement

Hostels ≈ 5€ la nuit pour une personne en dortoir.

Budget-hôtels ≈ entre 11€ et 60€ la nuit pour 2.

Hôtels (si vous voulez vous faire plaisir) ≈ 85€ la nuit minimum.

Alimentation

En fonction de vos choix alimentaires et du type de restaurants qui vous attire, le budget sera variable. En Bolivie, faire vos courses aux marchés locaux et cuisiner vos repas est facile et économique. Vous pouvez également manger directement aux marchés ce qui ne coûte vraiment pas cher et vous mangerez local (valable même pour les végétariens) !

Comptez entre 6€ et 18€ par personne pour une journée en moyenne.

Activités

En Bolivie, il faut très souvent être encadré d’un guide pour la moindre activité dans les parc nationaux, sauf au parc Sajama. Et si vous souhaitez voir certains points d’intérêts du pays, il vous faudra passer par une excursion et les prix montent vite.

Comptez donc des dépenses entre 0€ et 200€ environ par activité et par personne.

Transports locaux

Le prix des transports locaux devrait vous revenir entre 2€ et 9€ par jour environ. Lors de notre voyage en 2018, nous étions à une moyenne journalière de 3,4€.

En ville, si les distances sont courtes, l’idéal est encore de marcher. Pensez à l’environnement ! 😉

  • L’Astuce des Géonautrices :

Pour faire des économies en voyage, pensez à iGraal ! Récupérez un pourcentage de vos achats et réservations d’hébergement sur internet en cashback ! HostelWorld, Booking, Agoda, Oui SNCF, Flixbus… Nous l’utilisons tout le temps !

Et en bonus, on vous offre 3€ en vous inscrivant par ce lien !

Que faire et voir en Bolivie

La Bolivie a de nombreux paysages extraordinaires à découvrir et une culture très riches ! Nous n’avons principalement vu qu’une moitié du pays. Nous ne sommes pas allées du côté de la forêt amazonienne qui représente pourtant une grosse partie du pays.

Mais nous pouvons déjà vous recommander un certain nombre de lieux à visiter que nous avons adoré.

Laguna Verde et volcan Licancabur

Visiter le Sud-Lipez et le Salar d'Uyuni

Visiter la région du Sud-Lipez et le Salar d’Uyuni en Bolivie, c’est visiter une autre planète, un autre monde. Tout est différent, les paysages sous nos yeux, les couleurs, l’atmosphère. Imaginez les lagunas aux couleurs verte, rouge, blanche ou bleu, des geysers et eaux thermales, des salar jaunes comme le Salar de Chalviri ou blancs pur comme celui d’Uyuni. Des animaux que l’on ne verra jamais ailleurs que dans les hauts plateaux andins…

Cette région est également hostile, on le ressent en traversant ces zones arides, mais on se rend compte que des communautés vivent et prospèrent.

La région du Sud-Lipez et le Salar d’Uyuni sont des lieux merveilleux et impressionnants !

Notre article sur Uyuni et le Sud-Lipez

Visiter les parcs nationaux de Bolivie : Sajama, Toro Toro, Amboro...

En Bolivie il y a plusieurs parcs nationaux.

Le plus vieux est le Parc National Sajama qui a été créé en 1939 pour protéger la forêt de Queñua, la plus haute forêt au monde. Le Parc Sajama est magnifique, riche en faune et flore et en lieux envoutants : les geysers, les lagunas d’altitudes qu’il faut visiter sur deux jours en campant et les sources thermales qui sont non loin du village de Sajama, etc. Le Nevado Sajama, volcan ayant donné son nom au parc et au village vivant à son pied est magnifique de puissance. Le Nevado Sajama est le sommet le plus haut du pays avec ses 6542 mètres d’altitude. Retrouvez également les volcans jumeaux : le Parinacota et le Pomerape. Il est possible de faire l’ascension de ces deux volcans, mais le Parinacota est plus accessible que le Pomerape. Vous pouvez passer des jours à découvrir le Parc Sajama sans vous lasser. Son avantage : vous pouvez y aller seul, sans excursion et vous promener à pied facilement.

Lire notre article sur Sajama

Un autre parc national, le parc Toro Toro. Il est également possible de passer plusieurs jours dans ce parc. Mais attention, ce parc est interdit aux touristes non accompagnés d’un guide. Que voir et que faire à Toro Toro ? Voir les empruntes des dinosaures et le canyon, visiter une grotte en semi-spéléologie, découvrir les formation rocheuses impressionnantes, etc.

Le parc national Amboro, dans la région de Santa-Cruz est appelé le « coude des Andes » car la Cordillère change de direction ici. C’est également une zone plus humide et c’est un premier pas vers la jungle. Pour visiter le parc Amboro correctement et observer les animaux, il faudrait s’enfoncer dans la jungle plusieurs jours. Il est tout de même possible de rester une ou deux journées en restant en périphérie en profitant un maximum. Un guide est recommandé voir obligatoire pour visiter ce parc.

Visiter les villes principales : La Paz, Sucre, Potosi, Oruro

Quels sont les villes principales de Bolivie ?

Sucre, la capitale du pays, est une ville coloniale charmante et agréable. Musées et bâtiments religieux côtoient les restaurants et cafés agréables et hip de la ville. La Paz, la ville la plus peuplée la plus haute du monde (Voir l’article). Plus de 1 010 000 habitants vivent dans cette ville colossale et impressionnante qui ressemble à une fourmilière inversée lorsqu’on l’observe d’en haut. Potosi, la ville minière du pays, possède un centre colonial et une ambiance très bolivienne. Oruro est connue pour son carnaval au mois de février, mais la ville en elle-même ne vaut pas forcément la peine de s’y arrêter plus de 24 heures.

Au plus près du lac Titicaca

Nous ne pouvons pas parler de la Bolivie sans mentionner le lac Titicaca, a 3812 mètres d’altitude, qui est considéré comme le plus haut lac navigable du monde. Sur les bords du lac Titicaca et ses eaux bleus profondes se trouve la petite ville de Copacabana, la porte d’entrée vers la célèbre île du soleil ou Isla del Sol. Même si populaire et touristique, nous avons beaucoup aimé cette partie de la Bolivie car il n’y avait tout de même pas énormément de monde lorsque nous y étions et notre expérience a été très agréable.

Lire notre article sur le lac Titicaca, Copacabana et l’Isla del Sol

Gastronomie Bolivienne

Marché Tupiza

La cuisine bolivienne est souvent à base de viande (bœuf, porc et poulet), de riz, maïs et de pomme de terre ainsi que de piments. De nombreux plats locaux sont les mêmes que les plats péruviens : aji piquante, chicharon, soupe de cacahuète, etc.

Il y a aujourd’hui la possibilité de trouver des restaurants végétariens dans les villes comme Potosi, Sucre ou Oruro, mais cela avait été plus compliqué à La Paz (trop grand) ou à Cochabamba. Certaines personnes dans des marchés comme Sucre ou Tupiza acceptent volontier d’adapter leurs plats en mettant un œuf au plat à la place de la viande.

L'écologie en Bolivie

Le sujet est complexe et pour en apprendre plus, nous étions allées à la rencontre de deux membres d’une association écologique à La Paz.

La Bolivie n’a pas les moyens aujourd’hui de mettre en place un système de recyclage et de tri sélectif. Nul part dans le pays cela existe et personne (sauf les militants écolos) ne connait le principe.
Les Boliviens n’ont aucune éducation environnementale et le pays étant un gros utilisateur de plastiques (sacs en plastiques dans les marchés et tous les commerces par exemple, emballages divers, etc) et de plus en plus consommateur (merci le capitalisme), le pays est jonché de déchets. Les abords des villes sont des déchèteries à ciel ouvert où il est facilement compréhensible que les camions poubelles déversent leurs chargements dans les ravins. C’est une horreur et question politique, les dirigeants sont loin de vouloir s’occuper de ce problème.

Mais ce n’est pas tout, la Bolivie vivant principalement des mines, le pays entier est contaminé. Par exemple, le lac Titicaca est complètement contaminé et de moins en moins vivable en ce qui concerne la faune aquatique, le taux de métaux lourds dans l’eau étant trop important. Il en est de même pour l’eau courante, principalement à Oruro et Potosi, les deux villes minières du pays. Beaucoup d’habitants sont atteints de maladies graves type cancers, maladies du sang ou respiratoires, etc. Mais les mines étant le revenu principal du pays, les gouvernements ne prennent pas en considération l’état de son peuple et continuera tel quel jusqu’au bout.

Parlons de l’extraction du lithium dans le Salar d’Uyuni. La zone d’extraction devait s’étendre à la fin de l’année 2018 pour produire encore plus. Seulement pour extraire le lithium, il faut de l’eau, eau qu’il n’y a pas en grande quantité dans la zone d’Uyuni/Colchani et à cette altitude. Il faut donc l’importer dans la région et cela signifie souvent qu’à terme, des zones entières sont asséchées dans les vallées. C’est par exemple le cas du lac Popo près d’Oruro qui a officiellement été déclaré asséché il y a peu.

Cliquez sur l’image

Notre bilan de séjour en Bolivie reste relativement « léger » car nous n’avons pas pris l’avion une seule fois et que nous sommes restés un petit mois dans le pays. Nous pouvons tout de même nous rendre compte de l’impact de ce voyage suite à la réalisation de ce bilan.

Le tourisme a un impact important quoi qu’on en dise, il est donc important de ne pas faire l’autruche et d’assumer cela pour pouvoir ensuite voyager en conscience et en faisant les bons choix pour réduire son empreinte.

  • Voyage responsable

Pour vous engagez dans chacun de vos voyages, en France ou ailleurs, et pour prouver votre implication pour un tourisme plus engagé et responsable, vous pouvez lire et signez la charte du voyageur sur le site Agir pour un Tourisme Responsable.

Ressources de voyage

Pour préparer votre voyage, rien de mieux que de bons outils pour dénichez les meilleurs prix et avoir les bons conseils pour voyager facilement et sans complication. Pour cela, nous vous proposons de faire un tour sur notre page ressources de voyage où nous avons regroupé tous les services et accessoires que nous avons l’habitudes d’utiliser pour nos voyages. Rien que de l’utile !

Nous vous proposons ci-dessous les principaux services que nous utilisons au quotidien sur la route : Booking à gauche pour trouver un hébergement au meilleur prix, Hostelworld en dessous pour dénicher une auberge de jeunesse et Skyscanner à droite pour réserver un vol pour la Bolivie au meilleur prix.

Booking.com

Nos articles sur la Bolivie

Nos city guides, astuces et conseils pour un voyage en Bolivie

Fêtes boliviennes

Les fêtes boliviennes sont très nombreuses et pour beaucoup rattachées à la religion chrétienne ou l’héritage des croyances ancestrales. Voici un échantillon des fêtes bolivienne :

  • Fin Février/Début mars : carnaval d’Oruro, l’un des événemetns les plus importants du pays. Le carnaval d’Oruro est classé au Patrimoine oral et immatériel de l’Unesco
  • 21 Juin : fête du nouvel an andin, fête du solstice à la cité sacrée de Tiwanaku
  • Juillet/Août : fête de la vierge d’Ukrupiña
  • 6 Août : fête de l’indépendance
  • Tous les jours à partir de 10h : baptême de voiture à Copacabana.

Crédit photo : tous droits réservés ©LesGéonautrices

La sélection des Géonautrices
La Vallée de Chevreuse et son Abbaye des Vaux de Cernay
10 incontournables en Argentine
Où partir en hiver - destinations hivernales idéales
Économiser pour voyager