Loading...
Amérique du SudArgentineDestinations

Voyage Argentine : bilan et budget

Voyage en Argentine - Bilan et budget

Notre voyage en Argentine a débuté le 1er janvier 2018 et ce pour 8 mois et demi avec un PVT Argentine en poche (Programme Vacances Travail). Nous avons parcouru le pays sans nous presser, en profitant de chaque lieu et chaque rencontre. Notre budget étant limité, nous avons surveillé nos dépenses de près et les avons optimisées autant que possible. Quel budget prévoir pour un voyage en Argentine ? Comment organiser son voyage ? C’est ce à quoi nous répondons dans cet article avec un bilan complet de notre voyage ainsi qu’en vous partageant nos erreurs et astuces.

Dans cet article au format journal de bord, nous vous partageons un bilan mois par mois de notre voyage ainsi que de nos dépenses. Nous souhaitons vous donner une meilleure vision du budget à prévoir pour un PVT en Argentine, ou simplement pour votre voyage dans ce pays, ainsi que vous partager nos astuces durant ce voyage.

 [Dernière mise à jour : mi Octobre 2018] 


 

Préambule

Comment prévoir son budget voyage Argentine avec une économie du pays instable

Avant toute chose, il est important de noter que l’Argentine est un pays économiquement très instable. C’est à dire que du jour au lendemain, littéralement, l’inflation peut subitement augmenter ou bien baisser. Ça peut être à l’avantage du touriste ou au contraire à son désavantage, sans parler de l’impact important pour les locaux bien évidemment avec des variations de prix incessantes etc.

Pour vous donner un exemple concret, lors de nos 8 mois et demi en Argentine, nous avons vécu une grosse dévaluation du pesos sur nos derniers mois. Nous étions parties en janvier 2018 avec un taux de change à 1€ = 22,34 ARS. Nous avons terminé le voyage à un taux de 1€ = 42,79 ARS en Septembre 2018. Autant vous dire que pour les touristes, le pouvoir d’achat à doubler et tout revient à 2 fois moins cher. L’écart est énorme ! Je vous laisse imaginer les galères pour les locaux qui vivent ça au quotidien et qui se retrouve à tout 2 fois plus cher en peut de temps… Pour un argentin, il est impossible de se projeter ou de projeter un achat futur important car le prix du produit un jour peut être complètement différent le jour où il a regroupé enfin la somme pour faire l’achat.

Je vous dis tout ça car cette instabilité va forcément avoir un impact sur la prévision de votre budget Argentine. Et oui, pas facile de prévoir un budget quand l’économie peut varier du simple au double. Rassurez-vous, vous pouvez un minimum anticiper la chose en prévoyant une fourchette haute, au cas où. Il est également possible de se faire une idée de la situation du pays les quelques mois avant son départ ce qui vous permet d’ajuster votre budget en conséquence. Un an à l’avance, c’est plus compliqué voire impossible. Pour preuve, lorsque nous avons travaillé dans une agence de tourisme à Salta, dans le nord ouest argentin, nous répondions au client souhaitant un devis pour un voyage dans plus de 11 mois de revenir vers nous 6 mois avant leur départ souhaité. En effet, il nous était impossible de prévoir les prix avec autant d’avance. Les prestataires de services (hôtels, activités, loueurs de véhicules, etc.) ne fournissaient leurs prix que d’un trimestre sur l’autre en raison de cette instabilité économique.

Maintenant que vous avez cela en tête, nous pouvons passer au détail de nos dépenses lors de notre voyage.

 

Notre budget voyage en Argentine sur 8 mois et demi

Comment bien prévoir son budget voyage Argentine
Comment bien prévoir son budget voyage Argentine

Pour commencer, je vous donne une vision globale de nos dépenses sur 8 mois et demi de voyage en pesos argentin (ARS) pour deux personnes. Je ne vous met pas l’équivalent en euro là volontairement car le taux de change a beaucoup varié sur toute la période du séjour. Ça vous permet tout de même de vous faire une bonne idée du coût de la vie sur place. Libre à vous ensuite de faire la conversion en euro avec le taux actuel au moment où vous lisez ces lignes. 😉 L’outil le plus fiable pour faire la conversion est le site xe.com.

 

Nous avons voyagé à petit budget.

 

Résumé de nos dépenses sur 8 mois et demi de voyage

 

Transport
32 174,79 ARS soit 63,34 ARS/jour par personne
Logement
47 021,78 soit 92,56 ARS/jour par personne
Nourriture
60 186,69 ARS soit 118,48 ARS/jour par personne
Activités
19 810,00 ARS soit 39,00 ARS/jour par personne
Autres + Extras
9 942,46 ARS + 3 614,00 ARS soit 26,69 ARS/jour par personne

———————-

TOTAL : 340,06 ARS/jours par personne

 

Transport

Nous nous sommes déplacées majoritairement en transports locaux (bus longue distance, bus de ville (appelés « colectivos »), métro).

Le moins coûteux reste donc d’utiliser les transports locaux. Le pays étant tellement grand qu’il n’est vraiment pas judicieux de louer une voiture pour parcourir tout le pays. Si vous souhaitez le faire, vous pouvez le faire par zone comme nous l’avons fait dans les provinces de Mendoza – San Juan – La Rioja et à Salta. Nous avons mis cette dépense dans la catégorie activité.

L’option avion, que nous n’avons jamais utilisée en Argentine, est certes plus rapide si vous n’avez pas trop de temps devant vous mais bien plus chère.

 

Les transports locaux courtes distances ne sont pas excessivement chers d’une manière générale. Ils le seront encore moins dans les petites villes et celles moins touristiques. Les prix varient entre 0,26 et 5€ en fonction des villes. Dans certaines villes, vous payez un prix en fonction de la distance que vous allez parcourir et dans d’autres villes vous payez simplement un prix fixe, peu importe la distance. Attention, dans certaines villes il faut se procurer une carte de transport qu’on peut acheter et recharger dans les kiosques. À Buenos Aires et Bariloche, par exemple, il faut la carte SUBE.

En ce qui concerne les bus longues distances et bus couchettes, ils sont très développés en Argentine car il n’y a pas vraiment de trains, contrairement au réseau français. Ces bus sont en général assez modernes et sécurisés. Il faut compter entre 1100 ARS et 2800 ARS (soit environ entre 33€ et 85€) en fonction du trajet.

Le pourboire est également de rigueur pour la personne qui met votre sac en soute. En général, ce ne sont pas les chauffeurs de bus qui le font mais d’autres personnes qui n’ont pas de salaire autre que les pourboires qu’ils reçoivent. Le pourboire généralement donné est de 10 ARS par personne.

Le site plataforma10 pourra vous être utile pour trouver un bus longue distance.

 

  • En préparation : article complet sur les transports en commun en Argentine ! Il y a tellement à dire sur ce sujet.  😉

 

Logement

Nous avons énormément utilisé Hostelworld pour nos réservations d’hébergement en auberges de jeunesse en Argentine. Le lit en dortoir reste la meilleure option financière pour passer la nuit. Comptez  entre 7 et 14€ la nuit en dortoir pour une personne. Booking a également été un outil bien utile par moment pour trouver d’autres alternatives. Notamment si vous voyagez à deux, une chambre d’hôtel peut parfois revenir à moins cher que 2 lits simples en dortoir en auberge de jeunesse. Nous vous laissons faire les calcules.  😉 Pour une chambre d’hôtel pour 2 personnes, comptez entre 20€ et 40€ minimum la nuit et si vous voulez vous faire plaisir ça peut monter jusqu’à 100€ la nuit. Ces deux sites de réservation sont simples, efficaces et surtout ça permet de dénicher les meilleurs prix sans perdre de temps.

Nous n’avons pas personnellement testé mais vous avez également des bons plans sur Airbnb dans les grandes villes.

Autre astuce, prendre des bus de nuit. Lorsque vous devez prendre un bus longue distance, préférez le prendre pendant la nuit. Vous économiserez ainsi une nuit d’hébergement. Et croyez nous, on ne dort pas si mal dans les bus argentins (bon, c’est évidement variable et ça ne vaut pas une bonne nuit dans un lit, on est d’accords !).

Sinon, vous avez également l’option volontariat qui est une bonne alternative. Nous avons souvent alterné volontariat, avec hébergement et repas offert, et tourisme.

 

Nourriture

Nous avons alterné entre manger au restaurant parfois et se cuisiner nos propres repas en faisant nos courses aux supermarchés ou aux vendeurs de légumes, sachant que nous ne mangeons pas de viande. De très nombreuses auberges de jeunesse mettent à disposition une cuisine, ce qui n’est pas le cas des hôtels. Si vous souhaitez manger au restaurant, sachez que le pourboire est de rigueur et de l’ordre de 10% de l’addition.

Comptez entre 5€ et 17€ pour une personne pour une journée en moyenne, en fonction de vos choix alimentaires.

 

Astuce : achetez vos fruits et légumes dans une verduleria (vendeurs indépendants), ça coûte en général moins cher que le supermarché.

 

Dans les supermarchés, si vous avez la possibilité de payer par carte et si vous possédez une carte bancaire sans frais à l’étranger, utilisez ce moyen de paiement. Ça vous permettra de payer exactement ce que vous devez. Pourquoi nous vous conseillons ça ? Car en Argentine les centimes et la petite monnaie, ça n’existe pas vraiment. Enfin… ça existe officiellement mais elle n’est quasiment pas utilisée. Par exemple, si vous devez payer 203,45$ARS au supermarché, le caissier vous arrondira très certainement le montant soit à l’unité au dessus soit en dessous si vous êtes « chanceux ». Parfois même on vous rendra la monnaie à l’unité ou la dizaine en dessous et on vous proposera de compenser en vous offrant un sachet de jus en poudre (dégueulasse, chimique au possible mais surconsommé en Argentine) ou quelques bonbons. Non ce n’est pas une blague !  🙂

On ne parle là que de quelques centimes de pesos de différence, donc infiniment rien si on rapporte ça à l’euro, mais ces petites sommes mises bout à bout tout au long d’un voyage, ça commence à compter. Bon, l’impact se ressentira surtout pour un voyage au long cours, pas pour deux ou trois semaines de vacances.

Le fait de payez par carte autant que vous le pouvez dans les supermarchés vous permettra également de bénéficier parfois d’un taux de change plus avantageux suivant la période. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le taux de change pesos-euro est plus avantageux pour nous, européens, qu’au début de notre voyage.

 

Activités

Il est toujours possible de découvrir un pays sans dépenser une fortune dans les activités. La randonnée et les visites de ville par soi-même sont deux bons exemples. À El Chalten, vous pourrez sans problème randonner gratuitement sans guide et sans payer d’entrée au parc national. En revanche, notez bien que dans la plupart des autres cas, il faut payer une entrée, plus ou moins chère, pour accéder aux parcs nationaux d’Argentine. Le prix étant plus élevé pour les étrangers que pour les argentins.

Sachant que de nombreux points d’intérêts en Argentine se trouvent dans un parc national, il faudra forcément mettre la main au porte-monnaie à un moment.

Si vous partez en Argentine avec le PVT (Visa Vacances Travail aussi appelé Working Holiday Visa en anglais), vous pourrez parfois bénéficier du tarif national proposé aux argentins. Tentez systématiquement. Parfois ça marche, parfois non. Cette possibilité peut dépendre du gardien sur lequel vous tombez, car il peut ne pas connaitre son sujet. D’autres part, il faut savoir que certains parcs font partie du domaine public comme celui du Perito Moreno, Los Glaciares, où il est possible d’obtenir le prix argentin car les gardiens vont faire la distinction entre un visa de touriste et un PVT qui sera admis comme visa permanent car résidence en Argentine pendant un an. Par contre, des parcs comme Iguazu, mis en gestion par le gouvernement ne feront pas de prix.

Au Perito Moreno, nous avions donc pu bénéficier du tarif argentin, à Iguazu nous n’avons pas eu d’autre choix que de payer le tarif étranger.

Il y a également des endroits que vous ne pourrez pas visiter sans payer les services d’un guide.

Dans le cas où vous souhaiteriez faire une activité en particulier avec une agence, sachez que les prix sont assez chers en Argentine comparé à d’autres pays d’Amérique du Sud.

Comptez donc des dépenses entre 0€ et 20€ environ pour une journée et par personne.

 

Autres + extras

Des dépenses pour certaines relatives à la vie quotidienne : produits d’hygiène, laverie, etc. Et d’autres qui nous sont propre comme des sorties entre amis ou des achats imprévus.

 

  • L’Astuce des Géonautrices :

Pour faire des économies en voyage, pensez à iGraal ! Récupérez un pourcentage de vos achats et réservations d’hébergement sur internet en cashback ! HostelWorld, Booking, Agoda, Oui SNCF, Flixbus… Nous l’avons systématiquement utilisé pour nos réservations.

Et en bonus, on vous offre 5€ en vous inscrivant par ce lien !

 

Mois 1 – Janvier 2018 : adaptation

 Taux en vigueur : 1€ = 22,34 ARS 

Ce 1er mois de voyage aura été le mois de l’adaptation et de la désillusion d’une certaine façon. Nous avons passé 10 jours à Buenos Aires à notre arrivée, ce qui pour nous était un peu trop. Nous aurions préféré écourter ce passage et filer rapidement vers la Patagonie et ses montagnes mais nous avions un petit déjeuné d’accueil organisé pour les nouveaux arrivants en PVT auquel nous voulions participer. Nous avons donc pris notre temps pour visiter la capitale.

Dès le lendemain de notre rencontre PVT, nous avons sauté dans un bus en direction de San Carlos de Bariloche, la petite suisse argentine. Entourées de montagnes et de lacs, nous pouvions ainsi reprendre un bon bol d’air pur. Grâce à un meet-up Couchsurfing, nous avons vite rencontré quelques locaux avec qui nous avons passé de bons moments et fait de belles découvertes du coin. Bariloche nous aura retenues une semaine avant que nous poursuivions notre chemin en direction de Esquel.

 

Cerro-Campanario
Vue depuis le Cerro Campanario à Bariloche

 

Jusque-là, nous désespérions de voir des prix extrêmement élevés (auberges de jeunesse, transport etc.). Bien plus que ce que nous avions imaginé. Nous voyions notre budget s’enflammer petit à petit sans pouvoir faire grand chose. Nous avions tenté de faire du volontariat et du Couchsurfing en arrivant à Bariloche, sans succès. Janvier est la pleine saison ici, comme notre mois de juillet français. Les volontariats et couchsurfers étaient donc tous pris d’assaut.

Notre parcours s’est poursuivi en direction du Sud de la Patagonie. El Chalten nous aura éblouie de ses randonnées et de son fameux Fitz Roy notamment. El Calafate et plus particulièrement le Perito Moreno nous aura époustouflé par sa grandeur.

 

Budget et dépenses

Ce 1er mois aura donc été plus dépensier que ce qu’on avait prévu. Notre 1ere erreur aura été de nous y prendre au dernier moment pour faire nos demandes de volontariat et Couchsurfing. On ne nous y reprendra pas ! Notre 2e erreur aura été de rester un peu trop longtemps dans les endroits chers comme Bariloche. La Patagonie étant chère, particulièrement en pleine saison haute, il faut soit la faire sans trop s’attarder (mais en profitant tout de même de chaque endroit) soit prévoir de faire la Patagonie hors saison haute (au risque que certains lieux soient moins accessibles ou fermés). On a clairement vu la différence lorsque nous sommes revenues à Bariloche début mars. Les prix des auberges de jeunesse étaient passés de 450ars (environ 18€) la nuit pour un lit en dortoir en janvier à 300ars (environ 12€) en mars pour les moins chers. Différence non négligeable pour le budget voyage !

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous, les 3 sources de dépenses les plus importantes sont le transport, le logement et la nourriture. On ne peut même pas dire qu’on a fait des folies qu’on aurait pu éviter. Pour limiter les frais de transport, nous avons fait un peu d’auto-stop (notre 1ere fois ! 😊 ), ce qui se fait plutôt bien en Patagonie.

 

Budget argentine du mois de janvier
Budget argentine du mois de janvier


Remarques sur les dépenses : 

  • Nous avons fait 3 trajets de bus de 24h d’une valeur approximative de 80€ le billet par personne. Forcément, ça pèse dans la balance…
  • Nous avons tout le temps dormi en dortoir en auberge de jeunesse à l’exception de 4 jours à Buenos Aires où nous avons pris une chambre d’hôtel qui nous revenait moins cher que 2 lits en dortoir.
  • Dans notre budget nourriture est inclus aussi bien les courses que nous faisions pour nous préparer nous même à manger que les restaurants que nous avons fait.
  • La plupart des activités que nous faisons sont des randonnées. Ça ne coûte donc rien à part le prix de l’entrée dans certains parcs nationaux.

 

Mois 2 – Février 2018 : 1er volontariat

 Taux en vigueur : 1€ = 24,22 ARS 

Le second mois de voyage s’est fait sous le signe du volontariat. Après un mois à voir notre budget s’égrainer à vitesse grand V, nous avons enfin trouver un volontariat à El Bolson, à 2h30 au sud de Bariloche. El Bolson est la ville des hippies, comme ils disent ici. Nous vous expliquerons pourquoi dans un article sur la ville très prochainement.
Nous avons donc passé un mois à aider un couple de musiciens argentins à avancer la construction de leur maison écologique, faite d’un mélange de sable, d’argile et de paille principalement. Une très belle maison qui dégage un bel esprit artistique et où il fait bon vivre.

C’est sur un fond de guitare et de chants mélodieux que nous avons appris à construire et égaliser des murs avec des matériaux écologiques et nos petites mains. Tamiser du sable, préparer le mélange pour les murs, appliquer les différentes couches pour que les murs prennent forme. On s’est transformées en vraies bâtisseuses ! La journée de 8h assise derrière un écran est bien loin derrière moi [Enora] et grand bien m’en fasse.

Ce volontariat, c’est aussi des moments de partage. Partage de connaissances, de conseils, de moments musicaux et de découvertes. Partage de bons petits plats principalement végétariens. C’est un bel échange entre deux cultures qui ne sont pas si éloignées que ça finalement.

 

Volontariat à El Bolson
Volontariat à El Bolson

 

Nous sommes passées par le site Workaway.info pour trouver cette opportunité. Si tu ne connais pas le principe, il s’agit de troquer de son temps contre un hébergement et parfois aussi les repas. En général, tu travailles 4 à 5h par jour, 5 jours par semaine, avec 2 jours de repos. Ces conditions peuvent varier d’un volontariat à un autre. Tout est indiqué dans le profil des hôtes. En échange, l’hôte te loge, soit dans une chambre, un dortoir, un lit dans sa maison ou te prête un bout de son jardin pour y installer une tente. Parfois, la nourriture est également offerte. Tu as pleins de possibilités de volontariat : aider sur des projets d’éco-construction, travailler dans des hostels, aider dans des fermes ou dans des familles, etc.

 

Cette aventure dans notre grande aventure nous aura appris le voyage au ralenti, le volontariat, l’immersion dans la vie locale et nous aura fait progresser dans l’apprentissage de la langue… Ça nous aura aussi appris à vivre sans internet 24H/24. Un vrai challenge quand tu gères un blog, mais ça fait du bien de déconnecter un peu !

 

Budget et dépenses

Ce 2e mois de voyage nous aura permis de ré-équilibrer nos dépenses grâce au volontariat. Ça nous a bien rassuré pour la suite de notre voyage car après le mois de Janvier très dépensier, nous avions peur que ça remette en cause notre temps de voyage en Argentine.

 

Budget argentine du mois de février
Budget argentine du mois de février


Remarques sur les dépenses : 

  • Nous avons passé un mois dans la même ville donc très peu de frais de transport.
  • Nous avons envoyé un colis en France avec des affaires qui ne nous servait pas. Ces frais se retrouvent dans la catégorie « Autres ».
  • Le mois de volontariat nous a permis d’avoir très peu de frais de logement et de nourriture.

 

Mois 3 – Mars 2018 : direction le Nord

 Taux en vigueur : 1€ = 24,52 ARS 

Après un mois de volontariat, où nous avons apprécié vivre le voyage au ralenti, il était temps pour nous de poursuivre notre aventure vers de nouvelles contrées plus au Nord du pays. Nous sommes donc repassées rapidement à Bariloche pour recroiser quelques amis et faire une randonnée que nous n’avions pas réussi à faire lors de notre passage en janvier (Laguna Negra).
Nous avons ensuite parcouru la célèbre route des 7 lacs (El camino de los 7 lagos), qui part officiellement de Villa La Angostura pour rejoindre San Martin de Los Andes. Pour faire cette route, nous avons eu l’occasion de tester un nouveau moyen de transport : le VAN ! Les joies du voyage ont fait que notre chemin a croisé la route des Deux évadés, Laura et Pierre, qui voyagent en Van au Chili et en Argentine. Nous avons donc fait un bon bout de route pendant plusieurs jours à l’arrière de leur van et avec notre tente fraîchement achetée à Bariloche.

Les paysages à couper le souffle, les lacs bleus à perte de vue, les randonnées avec vue à 360° sur la cordillère des Andes et ses volcans, la magnifique cascade Nivinco, sont autant de raisons d’apprécier cette route.

Cette nouvelle façon de voyager nous aura encore plus donné envie de tenter l’aventure en van pour un futur voyage.

 

Route des 7 lacs : vue depuis le Cerro Falkner, à mi-chemin du sommet
Route des 7 lacs : vue depuis le Cerro Falkner, à mi-chemin du sommet

 

Notre route s’est terminée à San Rafael en passant par le splendide et impressionnant Canon del Atuel. Nous avons posé bagages dans cette charmante ville pour quelques semaines. Notre 1ere semaine ici aura été sous le signe du couchsurfing, ce qui nous a permis de rencontrer des personnes locales géniales et de rapidement s’imprégner de l’ambiance chaleureuse et accueillante de la ville.
C’est également dans cette ville que nous avons ENFIN pris nos 1ers cours d’espagnol à l’Alliance Française. Notre niveau de langue s’est amélioré depuis le début du voyage mais nous avions besoin de partir sur de bonnes bases pour mieux progresser. Ces cours d’espagnol nous auront permis de rencontrer des personnes super chez qui nous avons passé la fin du mois et avec qui nous avons continué de découvrir San Rafael et ses environs.

 

Budget et dépenses

Ce mois-ci aura été en demi-teinte concernant les dépenses. Nous avons réussi à les réguler grâce au couchsurfing et au volontariat qui furent des expériences uniques. À côté de ça nous avons fait le choix d’investir dans une tente pour faire la route des 7 lacs et pouvoir avoir l’option de camper par moment et ainsi diminuer nos frais. Candie a également dû s’acheter une paire de chaussures de randonnée montantes pour soulager ses chevilles fragiles qui n’étaient pas assez protégées avec de simples chaussures de trail basses. Ces dépenses n’étaient pas prévu dans notre budget à la base mais se sont avérées nécessaires pour la bonne suite du voyage. C’est également le cas pour les cours d’espagnol que nous avons pris.

 

Budget argentine du mois de mars
Budget argentine du mois de mars

 

Remarques sur les dépenses :

  • Les frais de logement correspondent à quelques nuits en auberge de jeunesse en dortoir. Les 3/4 du mois aura été fait en hébergement gratuit grâce à du couchsurfing ou des rencontres faites.
  • L’achat de la tente et les cours d’espagnol sont regroupés dans la catégorie « Autres » et représentent les 3/4 des dépenses de cette catégorie.
  • Nous n’avons pas fait apparaître dans ce graphique l’achat de nouvelle chaussures de Candie, qui est une dépense individuelle.

 

Après 3 mois de voyage, nous avons remarqué une chose assez frappante sur notre manière de voir l’argent en voyage. En France, avec un rythme sédentaire, nous faisions attention à notre qualité de vie, à manger le plus sainement possible en achetant des produits bio de préférence et de qualité. Nous savions également nous faire plaisir par moment en s’offrant un restaurant ou une activité. En voyage, c’est totalement différent. Nous avons l’impression d’être devenu des radines à compter le moindre centime dépensé ! Bon, je grossis un peu le trait mais c’est presque ça. Nous faisons énormément attention au prix des choses, logement, nourriture, restaurants, activités. Presque trop lorsque nous chipotons sur 2€ de différence entre une auberge un tout petit plus excentrée et une autre 2€ plus cher la nuit par personne mais en plein centre ville. Ces détails nous paraîtraient totalement dérisoire si nous étions en France mais en voyage 2€ sont 2€ ! 😊

Comme on entend souvent, ce qui est le plus traître pour le budget en voyage, ce sont surtout les petites bières. Elles ne coûtent pas cher en soi, mais mise bout à bout, ça fait vite grimper les dépenses !

 

Quand le voyage te fait devenir radine !

 

Mois 4 – Avril 2018 : slow travel

 Taux en vigueur : 1€ = 24,78 ARS 

Le mois d’avril aura été sous le signe du slow travel, voyage au ralenti. Et c’est le moins que l’on puisse dire puisque nous avons passé le mois complet à San Rafael chez nos supers hôtes rencontrés fin mars à travers l’alliance française. La ville de San Rafael nous aura bien plu et ses alentours également. Nous avons pu prendre le temps de découvrir la région : El Sosneado et ses thermes naturelles, le magnifique lac entouré de montagnes à los Reyunos, le Cañon del Atuel et Valle Grande en vélo, le labyrinthe de Borges et son design très ingénieux, la bodega La Abeja, la plus vieille de la ville, la fabrique d’Olive Yancanelo, etc. Nous n’avions pas spécialement prévu de rester aussi longtemps dans cette ville mais l’accueil que nous y avons trouvé ainsi que les paysages magnifiques à découvrir nous ont retenu.

En parallèle des balades et visites que nous faisions, nous aidions à la finca où nous étions logées pour ramasser les coings puis faire une mozaïque sur un quincho.

 

Instagram : @lesgeonautrices

 

Ce mois nous aura démontré que le voyage est toujours plein de surprises, de rencontres et d’imprévus. Il faut savoir se laisser porter par les événements, aller vers les autres et de belles opportunités se créeront.

Bon, à la fin du mois, notre bougeotte commençait à nous démanger de plus en plus et l’appelle du voyage se faisait ressentir. On a donc fêté l’anniversaire de notre hôte puis repris la route pour le mois suivant.

 

Budget et dépenses

Le mois d’avril aura été le mois le moins dépensié jusque-là. Nous avons passé un mois hébergées gracieusement par la famille française rencontrée via l’alliance française en échange de quelques heures d’aide à la ferme (sur le même principe que du volontariat via des plateformes comme Workaway). Le reste de notre budget s’est donc réparti sur la nourriture et les activités principalement.

Pour les transports, nous nous déplacions en bus local, à pied ou bien avec notre hôte.

 

Budget argentine du mois d'avril
Budget argentine du mois d’avril


Remarques sur les dépenses : 

  • Activités : nous avons profité de ne pas avoir à payer de logement pour faire plus d’activités, notamment louer une voiture pour la journée à 4.
  • Extra :  nous avons mis dans cette catégorie les dépenses facultatives du type aller boire un verre, manger une glace. Et oui, qui dit rencontrer des gens dis aussi sortir un peu plus. 🙂

 

Mois 5 – Mai 2018 : road-trip et volontariat

 Taux en vigueur : 1€ = 24,80 ARS 

Début Mai nous avons eu la visite de ma famille (Enora) qui est venue passer 10 jours en Argentine dont une semaine en road-trip avec nous. Pour ce road-trip, nous avons débuté à Mendoza pour découvrir la province ainsi que celle de San Juan et de La Rioja. Une semaine de découverte et de paysages à couper le souffle. Plus de 2000km parcourus avec pour points d’intérêts le Puente del Inca, l’Aconcagua, plus haute montagne d’Amérique du Sud, le Christo Redentor, les parcs nationaux Ischigualasto et Talampaya et la magnifique Laguna Brava. Ce fut une semaine intense mais géniale en découvertes !

Pour l’anecdote, nous nous sommes retrouvées le soir de nuit sur une petite route caillouteuse en pleine montagne avec une brume épaisse à ne rien voir à 3 mètres et (oui il y a un « et » 🙂 ) avec l’orage qui se montre au loin. Tout cela pendant 3h de trajet à 10km/h (sans exagérer !). Nous pouvons vous dire que nous n’en menions pas large. Nous avions voulu tester de prendre une route qui paraissait plus courte sur la carte mais moins passante et qui promettait surtout de magnifique point de vue. Manque de chance, nous avions pris quelques heures de retard pour prendre la route dû à des problèmes d’avion pour le retour de ma famille à Buenos Aires. Donc pas de belles vues pour nous (sauf grâce aux éclairs qui nous illuminait toute la vallée) mais plutôt un long moment de solitude dans les montagnes.

Leçon à retenir : ne pas se fier aux routes annexes indiquées sur maps.me ou google maps pour préparer vos itinéraires routiers en Argentine car vous ne savez pas sur quoi vous pouvez tomber. Restez sur les axes principaux et renseignez-vous avant de partir. Regardez la météo si vous prévoyez des passages en montagne. Certaines routes par temps de forte pluie peuvent être impraticables, ou par temps de fort brouillard 😉 .

 

Instagram : @lesgeonautrices

 

Nous avons passé la suite du mois en volontariat pendant 2 semaines du côté de Las Vegas, à 2h en bus de Mendoza. Un volontariat un peu mitigé, non pas que ça se soit mal passé mais nous n’avions pas tout à fait la même façon de voir les choses que notre hôte. Nous retirons de cette expérience qu’il faut savoir écouter ses instincts, si nous ne sommes pas à l’aise avec le déroulé des événements dès le départ, il vaut mieux passer son chemin.

Les derniers jours de mai, nous avons repris notre route pour nous diriger vers Córdoba où nous allions commencer un nouveau volontariat.

 

Budget et dépenses

Nos dépenses du mois de mai sont un peu biaisées et pas totalement représentatives des activités que nous avons faites. En effet, une grosse partie de notre semaine de road-trip avec ma famille a été offerte par ma mère. Que j’en profite pour remercier fortement !

 

Budget argentine du mois de mai
Budget argentine du mois de mai


Remarques sur les dépenses : 

  • Transport : nous avons payé une partie de l’essence lors de notre road-trip. Nous avons pris le bus à Mendoza pour notre volontariat à Las Vegas. Puis nous avons pris un bus pour Córdoba.
  • Activités : Entrées au Parc Nationaux Ischigualasto et Talampaya ; guide pour la Laguna Brava (notre super hôte de notre hébergement à Jague nous ayant fait la visite jusqu’à la laguna Brava, nous avons voulu le remercier) ; visite du cœur historique de Córdoba avec l’association Docta.
  • Extra :  nous avons mis dans cette catégorie les dépenses facultatives du type aller boire un verre ou autres extras.

 

Mois 6 – Juin 2018 : riche en émotions

 

Quoi ?! Ça fait déjà 6 mois que nous sommes en Argentine ? Que le temps passe vite !

 

 Taux en vigueur : 1€ = 29,19 ARS 

Nous avons passé le mois de juin dans la province de Córdoba.
Cette province n’était pas dans notre programme à la base mais, une chose en entraînant une autre, nous avons choisi de changer nos plans et de découvrir ce coin. Córdoba est la deuxième plus grande ville d’Argentine après Buenos Aires, et le peu qu’on en avait entendu était en bien. On a donc voulu voir ça par nous même en y passant quelques jours. Malgré qu’on ne soit pas très fans des grandes villes (à petites doses c’est très bien), Córdoba nous a agréablement surprises. Son cœur historique avec de magnifiques monuments, des églises impressionnantes à tous les coins de rue, il se dégage quelque chose de cette ville. Nous vous en dirons plus dans la vidéo que l’on vous prépare et dans le futur article que l’on va écrire sur la ville.



 

Instagram : @lesgeonautrices

 

Nous avons également passé 3 semaines de volontariat à Santa Rosa de Calamuchita, à 2h au Sud de Córdoba, dans l’estancia La Perseverancia.
Ce volontariat aura été riche en rencontres et en apprentissage. Il y a des rencontres en voyage que tu oublieras rapidement et il y en a d’autres qui te marqueront et desquelles naîtront de belles amitiés. Mais comme tout voyageurs, nous avons poursuivis notre route et dû dire au revoir à nos supers hôtes avec un petit pincement au cœur tout de même.

La suite de notre voyage nous a emmené en direction des chutes d’Iguazu, les fameuses ! Ça aussi nous pensions avec regret ne pas y aller dans nos plans de base. Nous avions fait le choix de faire tout l’ouest de l’Argentine du Nord au Sud. Faire l’écart aller-retour jusqu’au chutes d’Iguazu au Nord Est nous serait revenu trop cher sachant qu’on prévoit de poursuivre en Bolivie puis Pérou. Mais un rebondissement en entraînant un autre, une fois à Córdoba, nous avions déjà parcouru une partie du chemin vers les chutes. Nous avons donc revu nos plans et ré-inclus les chutes à notre route. Et grand bien nous a fait ! Le spectacle a été extraordinaire. Une des plus belles et impressionnantes merveilles de la nature que j’ai eu la chance de voir jusqu’à aujourd’hui.

 

Instagram : @lesgeonautrices

 

Nous avons ensuite poursuivi vers San Ignacio pour découvrir des ruines jésuites. Petite déception pour Candie qui s’attendait à quelque chose de plus impressionnant mais ça restait plutôt sympa à découvrir. Nous avons juste appris le lendemain par notre camarade de chambre qu’on pouvait faire une visite avec un guide pour en savoir plus sur l’histoire du lieu, inclus dans le prix de l’entrée aux ruines, mais nous ne le savions pas, ce n’était indiqué nul part au guichet et personne ne nous l’a mentionné lors de l’achat de nos entrées… Dommage.

 

En voyage au long court, rien ne sert d’être trop précis dans son trajet et de tout réserver longtemps à l’avance. Se laisser porter par les envies du moment, les changements de programme et les imprévus, est tout aussi important. On se sent de fait plus libre.

 

Budget et dépenses

Nos dépenses du mois de juin sont plutôt stables avec un bonne moitié du mois passé en volontariat où nous étions nourries et logées ce qui équilibre avec nos dépenses par la suite.
La deuxième moitié du mois, nous avons repris le baroudage en faisant les touristes dans le Nord-Est argentin. Les frais se font donc ressentir sur le porte monnaie. À savoir, nous n’avons pas pu faire passer notre Visa Vacances Travail aux chutes d’Iguazu pour avoir le tarif résident national (ce qui avait fonctionné pour le Perito Moreno en Patagonie) ni pour visiter les ruines jésuites de San Ignacio.

 

Bon plan par contre pour le bus pour aller à Salta depuis San Ignacio : il faut passer par l’agence de tourismes-excursions qui a une façade bleue foncée et de nombreuses pancarte tourismes/excursions et des logos de Lonely Planet, Petit Futé, etc. Elle se trouve en face de l’arche de ruines à l’entrée de la ville, de l’autre côté de la route, du même côté que le Terminal de bus mais 100m plus bas que celui-ci. Ce sont les seuls à proposer un billet de bus direct pour Salta depuis Posadas (une ville à 1h de San Ignacio, facilement joignable en bus local en 1h). Ce trajet n’est proposé sur aucune plateforme sur internet. Et cerise sur le gâteau, ils proposent un prix défiant toute concurrence en appliquant 30% de discount. Et deuxième cerise sur le gâteau, il s’agit d’un bus premium avec que des « camas ejecutivos », ce qui sont les sièges conforts des bus.

 

Budget argentine du mois de juin
Budget argentine du mois de juin


Remarques sur les dépenses : 

  • Transport : nous avons fait plusieurs long trajet en bus (24h Córdoba-Iguazu ; 4h Iguazu-San Ignacio ; 16h San-Ignacio-Salta).
  • Logement : la moitié du mois a été en volontariat avec logement inclus. Nous avons passé le reste du mois en dortoir en hostels entre 6 et 10€ la nuit/personne.
  • Activités : les dépenses principales en activités ont été les chutes d’Iguazu dont l’entrée, en juin 2018, est de 600$ ARS pour un étranger (soit environ 19€) auquel il faut ajouter le prix du bus pour y aller depuis Puerto Iguazu (25min), et la visite des ruines jésuites.
  • Autres : cette catégorie regroupe toutes nos dépenses du quotidien hors nourriture, du type shampoings, mouchoirs, laverie.
  • Extra :  nous avons fait un cadeau d’anniversaire à l’une de nos hôtes de volontariat et Candie a dû s’acheter quelques pastilles pour la gorge.

 

Mois 7 et 8 – Juillet/Août 2018 : PVT Argentine en action à Salta

 Taux en vigueur : 1€ = 33,76 ARS 

Les mois de juillet et août auront été sous le signe du travail. Nous souhaitions passer l’hiver argentin dans une des régions les moins froides du pays ce qui nous a emmené dans la région de Salta, dans le nord ouest. Pour pouvoir passer au minimum 2 mois dans ce coin, nous voulions travailler ce qui nous permettrait de ne pas trop toucher à nos économies sur place, de renflouer un peu les caisses au passage et de passer l’hiver au « chaud » avant de poursuivre notre route.
Nous avons donc démarché deux agences de voyage qu’un guide rencontré au parc Talampaya nous avait indiqué comme travaillant parfois avec des traducteurs français. Nous avons tenté notre chance en leur proposant nos services une semaine avant d’arriver à Salta. Les coïncidences faisant parfois bien les choses, il se trouve qu’une de ces agences venait d’avoir deux départs successifs et qu’on tombait à pic pour soulager l’équipe le temps d’embaucher deux nouvelles personnes pour du long terme. Ni une ni deux, deux jours après avoir rencontré le patron de l’agence, nous étions embauchées en tant que conseillères voyage Argentine pour deux mois !

Nous avons donc vécu à la mode argentine ces deux mois, retrouvant un rythme un peu plus boulot, dodo et rencontrant de supers personnes !

Nous avons pris notre temps pour découvrir la ville, ses belles architectures coloniales et un peu ses environs. Mais pas trop car nous avions pour projet de faire un road trip dans le nord ouest à la fin de notre contrat.

 

Instagram : @lesgeonautrices

 

Budget et dépenses

Pour ces deux mois de travail, nous avons perçu un salaire mensuel de 18000 ARS chacune, ce qui en euro ne fait pas une grosse somme mais le salaire minimum argentin est vraiment faible comparé à ce que nous connaissons en France.
Ces salaires nous ont permis de ne pas toucher à nos économies pendant deux mois et de financer en partie la suite de notre voyage.
En terme de logement, nous avons eu un peu de mal à trouver une chambre à louer au mois. La période de juillet ne nous aidait pas non plus car nous étions en plein dans les vacances des argentins. Les logements étaient donc tous pris d’assaut et les prix pratiqués étaient plus élevés qu’en période plus basse.
Nous avons donc passé quatre jours en dortoir dans un des hostels les moins chers de la ville. Nous avons ensuite fait quelques nuits de couchsurfing en dormant dans le salon d’un argentin très sympa pour éviter de cramer tout notre salaire en budget logement et nourriture.
Puis, coïncidence ou non, il s’est avéré qu’une de nos collègues de travaille vivait dans le même immeuble que notre hôte couchsurfing et elle nous a proposé de passer le week-end dans son appartement pendant qu’elle était partie en week-end. Nous sommes au final restées une semaine chez notre super collègue, le temps de pouvoir prendre possession d’une chambre à louer que nous avions trouvé entre temps grâce au journal local surnommé « El diaro chiquito ». Nous avons passé le restant de nos deux mois dans cette chambre privative chez l’habitant, mais sans accès à la cuisine… Ce qui est très fréquent à priori.

 

Budget argentine des mois de juillet et août
Budget argentine des mois de juillet et août

 

Mois 9 – Septembre 2018 : Road trip dans le nord ouest puis Hola Bolivia !

 Taux en vigueur : 1€ = 42,79 ARS 

Le mois de septembre a été notre dernier mois en Argentine. Et oui, il fallait bien que notre voyage dans ce pays touche à sa fin un jour. Pour bien clôturer ces neuf mois, nous avons fait un road trip autour de Salta, dans le nord ouest argentins. Ce road trip, nous avons eu le temps de bien le préparer, le peaufiner, l’ajuster et le rêver pendant nos 2 mois de travail en agence. Nous sommes parties en route pour 9 jours avec 2 supers compères qui se sont joints à nous. Salta la linda, la Quebrada de Cafayate (aussi appelée Quebrada de las Conchas), Cafayate, son vin et son fromage de chèvre, les ruines de Quilmes, Cachi en passant par la magnifique Quebrada de las Flechas, la recta de Tintin, le parc des Cactus, la Quebrada del Toro, San Antonio de los Cobres, les spectaculaires paysages de Tolar Grande, les majestueuses Salinas Grandes, Purmamarca, la Quebrada de Humahuaca, la splendides montagnes aux 14 couleurs, Hornocal, et j’en passe et des meilleurs. Ce road trip aura été une magnifique conclusion à notre passage en Argentine et nous en gardons un très beau souvenir.

Puis le temps est venu de passer en Bolivie ! Nous avons donc passé la frontière argentino-bolivienne entre La Quiaca et Villazon sans encombre le 12 Septembre pour directement rejoindre Tupiza.

 

Instagram : @lesgeonautrices

 

Budget et dépenses

Le porte monnaie aura, vous l’aurez compris, été mis à rude épreuve, sachant que la suite du mois en Bolivie a été aussi gourmande en dépense (mais ça, nous vous le détaillerons dans un article dédié à la Bolivie 😉 ). Pour le road-trip à Salta, nous avons loué un Duster 4×2, qui est un véhicule milieu de gamme dans les locations. Il nous fallait bien ça pour pouvoir aller jusqu’à Tolar Grande en toute sérénité. Mais forte heureusement, nos deux mois de travail en juillet-août étaient prévus pour éponger un peu ses dépenses.

 

Budget argentine du mois de septembre
Budget argentine du mois de septembre

 

Remarques sur les dépenses : 

  • Logement : pendant les 9 jours de road trip, nous avons partagez une chambre de 4 personnes. Les autres jours ont été passé en dortoir en auberge de jeunesse à Salta.
  • Activités : nous incluant dans cette catégorie, la location de voiture pour 9 jours et les différentes entrées que nous avons dû payez comme à Quilmes par exemple.

 

Nous espérons que ces bilans mensuels de nos 9 mois en Argentine vous seront utiles pour bien préparer votre budget voyage et ne pas faire les mêmes erreurs que nous. Nous avons essayé de vous donner le maximum d’informations intéressantes. N’hésitez pas à nous laisser vos remarques et questions en commentaire, nous tacherons d’y répondre. 😉

 


Les articles qui pourraient vous intéresser :


 

Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

Notez cet article
Suivez-moi

Enora

Je suis une webophile passionnée de voyage et je veux partager avec vous mes découvertes du monde.
Enora
Suivez-moi
10 comments
    1. Enora
      Enora

      Merci pour ton commentaire ! 🙂 Effectivement ce type de voyage ne convient pas forcément à tout le monde. Je ne savais moi-même pas si ça allait me correspondre avant de me lancer dans ce voyage mais il se trouve que ça me plait complètement et tant mieux ! 🙂

    1. Enora
      Enora

      Oui on vit de super expériences déjà jusque là et c’est loin d’être fini ! 🙂 On partage pas mal de nos photos sur nos réseaux, notamment Instagram et Facebook si ça t’intéresse ;). On les mets à jour plus souvent. Les articles arrivent plus tard.

  1. Avatar
    Carla Dominguez

    Fue un placer recibirlas en mi casa en Salta, chicas!
    Les deseo que continúen muy bien su viaje y fue genial conocerlas, siempre voy a recordarlas y ojalá nos veamos por otro país!

    1. Candie
      Candie

      Bonjour Sophie ! Merci de nous avoir lu.
      Pour tout te dire, à aucun moment en Argentine nous nous sommes senties en insécurité. Si tu fais attention aux quartiers où les locaux te disent de ne pas aller ou en ne sortant pas seule le soir dans les villes, il n’y a vraiment aucun soucis à ce faire en Argentine.
      C’est un pays super et les argentins sont d’une gentillesse rare pour la majorité et ils sont toujours près à aider si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
Accessoires de voyage
Économiser pour voyager
Mont-Blanc du Tacul, Aiguille du Midi