Loading...
Amérique du SudArgentineDestinations

Les époustouflantes chutes d’Iguazu (et la province de Misiones)

Les incroyables chutes d'Iguazu en Argentine

Qui dit Argentine, dit souvent les chutes d’Iguazu (Iguaçu côté brésilien). Ces incroyables chutes d’eau au nord-est de l’Argentine, à la frontière avec le Brésil. Nous avons eu la chance de les voir et le spectacle laisse simplement sans voix. Comment aller aux chutes d’Iguazu ? Comment les visiter ? Côté argentin, brésilien ou les deux ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans cet article. Nous parlons également d’autres visites qu’il est possible de faire dans la province de Misiones.

Visite : Juin 2018

 

Les chutes d’Iguazu, c’est quoi et c’est où ?

Les chutes d’Iguazu sont d’énormes chutes d’eau qui se succèdent. Elles se trouvent au nord-est de l’Argentine et forme la frontière avec le Brésil. On compte un enchaînement de 275 cascades sur plus de 3 kilomètres de long environ, rien que ça ! Et ce n’est pas tout. La plus haute d’entre elle, appelée Garganta del Diablo en espagnol (gorge du diable en français), atteint les 80m de hauteur. Ce sont pas moins de 6 millions de litres d’eau qui sont déversés chaque seconde à travers ces chutes, 6 millions ! Il s’agit sans conteste d’une merveille de la nature, un des plus beaux spectacles que la nature puisse offrir sur Terre. Elles sont mondialement connues de part leurs grandeurs. Les chutes d’Iguazu sont inscrites au patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1984 et font parties de parcs nationaux : le parc national de l’Iguaçu du côté brésilien et le parc national d’Iguazu en Argentine.

 

 

Chutes d’Iguazu, comment y aller

Il existe une multitude de moyens pour se rendre aux chutes d’Iguazu. Nous allons vous parler des possibilités depuis l’Argentine mais il est bien sûr également possible de s’y rendre depuis le Brésil.
Depuis l’Argentine, vous avez de nombreux bus qui partent des différentes grandes villes, dont Buenos Aires, pour rejoindre la ville de Puerto Iguazu. Nous avions fait le trajet depuis Córdoba avec la compagnie Crucero del Norte sans encombre, pour un prix de 1989 ARS (prix 2018). Prévoyez le temps de transport dans votre planning car il faut, par exemple, minimum 17h de bus pour faire Buenos Aires – Puerto Iguazu. Vous avez aussi la possibilité de vous y rendre en avion, ce qui vous coûtera en général un peu plus cher mais sera plus rapide. Ensuite les chutes ne se trouvent pas à Puerto Iguazu même mais à quelques minutes en bus de là. Nous vous expliquons tout juste après.

Pour y accéder depuis le Brésil, il vous faut rejoindre la ville de Foz do Iguaçu.

 

Comment visiter les chutes d’Iguazu : Argentine, Brésil ou les deux ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour visiter les chutes. Vous pouvez visiter le côté brésilien puis celui argentin ou bien seulement celui argentin ou seulement celui brésilien. Mais alors, quel choix faire ?! Et bien, tout dépend de votre temps. Si vous n’en avez pas beaucoup, nous vous conseillons de ne faire que le côté argentin qui propose un parcours d’une journée avec des vues impressionnantes dont une au cœur de la principale cascade Garganta del Diablo. Si vous avez un peu plus de temps devant vous, profitez en pour faire le côté brésilien également, qui offre un autre point de vue sur les chutes qui vaut aussi le coup d’être vu. Prévoyez une journée entière pour le côté argentin et une demi journée pour le côté brésilien, en commençant de préférence par le Brésil pour terminer par l’Argentine. Vous monterez ainsi en puissance au niveau des points de vue et des sensations.

Personnellement, nous n’avons pu faire que le côté argentin, non pas faute de temps mais faute d’avoir les bonnes conditions avec nous. En effet, nous avions prévu de passer 3 jours à Puerto Iguazu pour commencer la première journée par le côté brésilien, continuer le second jour par le côté argentin puis profiter de la dernière journée pour le prendre tranquille et partir. Malheureusement pour nous, la météo était à la forte pluie et nous n’avions que le premier jour de temps stable assuré, les suivants s’annonçaient aux orages et à la pluie pour la semaine entière… Ajoutez à cela une grève générale nationale en Argentine pour notre deuxième jour sur place, donc grève des transports, et vous avez un combo pour vous dissuader de faire les deux côtés des chutes. Nous avons donc dû faire un choix et avons décidé de ne visiter que le côté argentin qui, pour tous les retours que nous avions eu, était LE côté à faire au minimum.

 

Note : Vous verrez de nombreux Coaties dans les deux parcs nationaux. Ces petits animaux rigolos sont très habitués à l’Homme et n’ont pas peur de venir vous chaparder votre nourriture. Soyez donc très prudent de ce point de vue là et ne les nourrissez surtout pas. Ils pourraient devenir agressifs pour obtenir ce qu’ils veulent.

 

 

Quand visiter les chutes d’Iguazu

Les chutes d’Iguazu sont visitables toute l’année. Le climat est subtropical, il fera donc tout le temps humide. Des précipitations sont possibles toute l’année avec plus de risques les mois de février et octobre. Au niveau des températures, il fait très chaud en été de Décembre à Avril (autour des 30°C) avec plus de risques de précipitations puis les températures deviennent plus clémentes autour de l’hiver, entre Mai et Novembre (autour des 20/25°C). Prévoyez toujours un k-way pour vous protéger de la pluie, ou simplement de l’humidité des cascades, et des vêtements légers.

 

Visiter les chutes d’Iguazu côté argentin

Temps de visite

Prévoir 1 journée sur place. Minimum 5/6h pour les circuits classiques.
Plus si vous faites une activité en plus.

Prix

(mis à jour : 13/01/19)
Tarif étranger : 700 pesos
Tarif enfant (de 6 à 12 ans) : 180 pesos

>> Tous les tarifs à jour ici.

Horaires d’ouverture

De 8h à 18h toute l’année. Entrée autorisée jusqu’à 16h30 maximum.

Comment s’y rendre

Prendre un bus local Rio Uruguay au Terminal de bus de Puerto Iguazu en achetant un billet aller-retour. Il emmène directement à l’entrée du parc en une trentaine de minutes et part assez fréquemment. Pour le retour, il suffit de reprendre le même bus à la sortie du parc.

Vous pouvez également y aller en taxi si vous avez le budget ou que vous êtes suffisamment nombreux pour pouvoir vous partager les frais de la course.

Visites/Activités

Il y a plein de possibilités de sentiers pour découvrir les différents points de vue sur les chutes. Un train écologique traverse le parc pour desservir les débuts de sentiers dont le plus loin qui amène au cœur de la Garganta del Diablo. Retrouvez dans le tableau ci-dessous le détail des circuits possibles. Cliquez sur le sentier qui vous intéresse pour avoir sa description. Les distances sont indiquées approximativement pour vous faire une idée car elles divergent suivant les sources et nous n’avons pas personnellement vérifié sur place le kilométrage :-).

 

Sentier supérieurSentier inférieurSentier Garganta del DiabloSentier vertAutres sentiers et activités

Ce sentier passe par la partie supérieure du parc et permet d’avoir une vue panoramique par dessus les cascades. Un angle de vue impressionnant. De là, on peut voir les chutes Bosetti, Dos Hermanas, Chico, Ramirez, Adán y Eva, Bernabé Mendez, Mbiguá, etc. Ce sont 1550m de distance sans difficulté pour environ 1h30/2h de marche.

Ce sentier, passant par la partie inférieure du parc, offre de superbes points de vues sur les différentes cascades. Il est long de 1400m pour environ 1h30/2h de marche avec des zones pour se reposer et profiter du paysage. Plan large, plan rapproché, en dessous des cascades. Vous en prendrez plein les yeux sous tous les angles ! Vous pourrez apprécier la Garganta del Diablo au loin, l’Isla San Martin et le salto Bosetti, entre autres.

La chute Garganta del Diablo est la plus impressionnante de toutes les chutes d’Iguazu de par sa grandeur et la puissance des milliers de litres d’eau qui défilent. Pour y aller, il faut prendre le train qui vous emmènera au début du sentier. Il ne reste plus qu’à marcher jusqu’au bout de celui-ci pour arriver directement dans la gorge du diable, juste au dessus de cette majestueuse cascade. Préparez-vous à être quelque peu arrosé par la cascade. Appréciez la puissance de l’eau qui vient se jeter dans ce trou sans fond. On se sentirait presque aspirer par cette force.

Ce court chemin de 600m environ traverse la forêt humide et permet de rejoindre le centre des visiteurs, à l’entrée du parc, à la station de train des chutes. Vous pourrez observer divers animaux tels que des coatis, oiseaux tropicaux et des singes. Si vous en voyez, laissez les tranquilles. N’essayez pas de les attraper ou de les nourrir et restez discret. Observez les calmement tout simplement. Comptez environ 30min de marche sur ce sentier sans aucune difficulté. Il est possible de le prendre dans les deux sens.

Vous avez également d’autres sentiers et activités annexes qui sont possibles de faire. Le sentier Macuco qui fait 7km aller-retour et vous emmène à la cascade Arrechea. Une excursion Grande Aventure avec une partie en 4×4 puis en zodiac sur la rivière Iguazu basse pour s’approcher au plus près des chutes, une autre, Aventure Nautique, proposant simplement de s’approcher des chutes en bateau et une troisième, un tour écologique vous faisant traverser la forêt en canoë pour aller jusqu’au dessus de la Garganta del Diablo. Enfin, cinq soirs par mois, il est possible de profiter du parc à la pleine lune.

 

Personnellement, nous avons fait en sorte d’arriver juste avant l’ouverture du parc pour avoir une chance de profiter avant la foule et les gros groupes de touristes. Nous avons commencé par aller directement au train pour aller jusqu’à la Garganta del Diablo et apprécier le lieu plutôt tranquillement avant les groupes. Nous avons ensuite fait le sentier supérieur puis celui inférieur. L’idéal est de réussir à semer les groupes qui sont nombreux et prennent vraiment toute la place aux points de vue ce qui n’est pas très agréable. Il faut réussir à les doubler et rester devant eux.

 

 

Plan des chutes d'Iguazu coté Argentine
Plan des chutes d’Iguazu coté Argentine

 

 

Visiter les chutes d’Iguaçu côté brésilien

Temps de visite

Prévoir 1/2 journée sur place.

Prix

(mis à jour : 05/01/19)
Tarif étranger : R$ 69,00
Tarif enfant (de 2 à 11 ans) : R$ 10,00

Tous les tarifs à jour ici.

Horaires d’ouverture

De 8h à 17h toute l’année.

Comment s’y rendre

Depuis l’Argentine, il y a des bus qui traversent la frontière et vous emmène à Foz do Iguaçu. Renseignez-vous directement au Terminal. Et n’oubliez pas votre passeport pour passer la frontière ! Depuis le Brésil, vous avez le bus 120 depuis Foz do Iguaçu et à destination de l’aéroport et des cataratas (chutes). Le trajet dure, dans ce cas, une trentaine de minutes.

Visites/Activités

Du côté brésilien, la visite est plus courte. Vous avez un seul sentier, d’environ 1500m, qui vous permet d’admirer les chutes sous un tout autre angle que le côté argentin. Il faut prévoir environ 2h de visite. Nous n’avons malheureusement pas fait le côté brésilien, nous ne pourrons donc pas vous en dire beaucoup plus. Il est également possible de faire d’autres excursions en complément comme visiter le parc aux oiseaux ou encore faire un vol en hélicoptère au dessus des chutes.

 

 

 

Mon avis sur les chutes d’Iguazu d’Argentine

Les chutes d’Iguazu sont connues à travers le monde. C’est l‘une des attractions à ne pas manquer lors d’un voyage en Argentine et pourtant à la base, nous n’avions pas prévu d’y aller. Non pas que ça ne nous intéressait pas mais le parcours que nous avions prévu en Argentine ne collait pas avec un passage par les chutes. Ça nous obligeait à faire un gros détour d’ouest en est pour ensuite retourner à l’ouest du pays. Puis finalement, une chose en entraînant une autre et comme rien n’est jamais figé en voyage, nous avons fait un crochet par la ville de Cordoba. Puis une fois là, nous nous sommes dit qu’il serait quand même dommage de ne pas pousser jusqu’aux chutes. Et quel ne fut pas notre surprise une fois devant ce spectacle de la nature simplement extraordinaire ! Nous ne regrettons absolument pas d’y être allées, bien au contraire.

La puissance de l’eau lorsque nous nous trouvons à un pas de la cascade Garganta del Diablo m’a personnellement laissée sans voix. Je me suis sentie comme happée et hypnotisée par cette force. C’est une sensation indescriptible qu’il faut vivre pour la ressentir. Toute cette merveille de la nature est magnifique à contempler. Cette nature tropicale à perte de vue est un plaisir pour les yeux et nous ramène à notre place de simple petit être vivant dans cette immensité. Nous ne sommes rien à côté de la force de la nature qui est la vraie maîtresse du jeu.

Ma seule crainte à présent lorsque je verrai d’autres cascade dans le monde est de les comparer aux chutes d’Iguazu et de toutes les trouver « petites et fades ».  🙂

 

Où dormir à Puerto Iguazu en Argentine

Nous avons passé nos quelques jours à l’hostel Park Iguazu très sympathique à Puerto Iguazu. Il est très bien situé car à 2 pas du Terminal de bus et propose des dortoirs de 4 lits ou chambres privées ainsi qu’une cuisine, un salon avec télé et ordinateur, une table de ping-pong, un barbecue extérieur ainsi qu’une piscine en été. Le patron est par ailleurs très sympathique et répond avec grand plaisir à vos questions sur les alentours ou les chutes. À notre passage en juin, l’hostel était assez calme mais nous imaginons qu’en plein été en haute saison, l’hostel doit être bien animé avec la piscine. 🙂 Nous recommandons sans problème cet établissement.

 

Mirador des 3 frontières à Puerto Iguazu
Mirador des 3 frontières à Puerto Iguazu

 

Quoi voir d’autres dans la province de Misiones

Le mirador des 3 frontières à Puerto Iguazu

À Puerto Iguazu, il n’y a pas que les chutes à voir. Si vous avez un après-midi libre, vous pouvez vous balader et marcher jusqu’à la borne des 3 frontières. Vous aurez un joli point de vue sur la rencontre entre deux fleuves, Rio Iguazu et Rio Parana, et trois pays ! Vous en Argentine et les yeux rivés vers le Brésil, en face de vous, et le Paraguay sur votre gauche.

 

Les ruines jésuites de San Ignacio Miní

San Ignacio Miní, plus souvent appelé San Ignacio, se situe également dans la province de Misiones, à 4/5h de bus au sud ouest de Puerto Iguazu. Nous avions pris un bus de la compagnie Rio Uruguay pour faire ce trajet de Puerto Iguazu à San Ignacio.

Les ruines présentes dans cette ville sont des vestiges de villes, habitations, églises et lieux religieux fondés par la Compagnie de Jésus, les jésuites, des européens venus conquérir les terres d’Amérique du Sud. Leur but à travers ces missions jésuites était de convertir les Guaranis, le peuple vivant sur ces terres, au christianisme. Il y a plusieurs sites archéologiques de missions jésuites présents dans la province de Misiones, toutes à quelques kilomètres de celui de San Ignacio. Ces sites ont été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1984.

Pour visiter les ruines jésuites de San Ignacio, il faut payer une entrée, dont le prix m’échappe, qui donne accès aux différents sites archéologique des alentours, pas seulement celui de San Ignacio. À savoir également, le prix de l’entrée inclus la visite avec un guide, chose que nous avons appris après coup et que les personnes sur le site se sont bien cachées de nous dire. Nous avons donc fait la visite par nos propres moyens. Au centre du site, vous avez des bornes explicatives avec des explications écrites et des audios dans de nombreuses langues. Toutes ne fonctionnent pas correctement mais ça permet tout de même d’avoir quelques informations sur l’histoire du lieu et son fonctionnement. Vous avez également un musée à gauche après l’entrée qui vous permet d’avoir un complément d’information sur l’histoire des Guaranis et des missions jésuites.

 

 

J’ai personnellement été impressionnée par l’architecture et les pierres rouges, notamment des bâtiments religieux au centre. Candie pour sa part à moins apprécié la visite de ce lieu qui lui paraissait petit et pas si impressionnant que ça. Il faut dire qu’elle garde en tête les vestiges des temples d’Angkor du Cambodge et que forcément la comparaison ferait passer pour ridicule n’importe quel site archéologique de ce type.

Nous n’avons pas souhaité visiter les autres sites alentours car plus petits et nous en avions déjà assez vu et appris avec San Ignacio.

 

Où dormir à San Ignacio ?

Nous avons dormi à SIhostel de San Ignacio qui s’est avéré être peu cher, ce que nous recherchons, avec petit déjeuner inclus et accès à la cuisine (hors saison pleine car sinon l’hostel propose un service de restauration). Il était très agréable avec sa cheminée au centre du salon, un grand espace jardin avec piscine, hamacs et tables, des chambres en dortoirs très bien avec salle de bain privée. L’accueil a également été très bon. On le recommande donc sans soucis.

 

La réserve naturelle Esteros del Iberá

Cette réserve naturelle est la plus importante réserve d’eau douce du continent. Elle ne se situe plus sur la province de Misiones mais celle de Corrientes. Elle offre une grande biodiversité et vaut apparemment le coup de s’y attarder. Nous avions songé à y faire un tour après notre visite des ruines jésuites mais il n’est vraiment pas simple de s’y rendre, encore moins en arrivant du nord. Nous avons cherché et épluché toutes les possibilités pour y aller sans être obligées de redescendre trop pour ensuite remonter mais toutes les informations collectées nous recommandait de redescendre à Mercedes pour pouvoir prendre un transport qui pourrait nous y emmener. L’autre option était de faire du stop mais la route n’ayant pas l’air très passante, nous avons préféré poursuivre notre chemin vers Salta plutôt que de trop galérer. Depuis Buenos Aires, il semble plus facile d’y accéder.

 

Au revoir les chutes d’Iguazu et Misiones, bonjour Salta

Suite à notre passage dans la province de Misiones pour voir les chutes d’Iguazu ainsi que les ruines jésuites de San Ignacio, nous avons poursuivi notre route en direction de Salta, au nord ouest de l’Argentine pour y passer tranquillement l’hiver. Pour cela, nous nous y sommes pris en deux étapes, pas le choix.

Tout d’abord, nous vous conseillons de passer par l’agence de tourisme-excursions qui à une façade bleue foncée et de nombreuses pancarte tourisme/excursions et des logos de Lonely Planet, Petit Futé, etc. Elle se trouve en face de l’arche représentant les ruines jésuites à l’entrée de la ville, de l’autre côté de la route, du même côté que le Terminal de bus mais 100m plus bas que celui-ci. Vous avez compris la description ?  🙂 Cette agence est la seule à proposer un billet de bus direct pour Salta en partant de Posadas, une ville à 1h de San Ignacio. Au terminal, ils ne proposent que des trajets avec changements et pour plus chers. Ce trajet n’est pas non plus proposé sur les plateformes sur internet. La compagnie de bus en question est Flecha Bus. Cerise sur le gâteau, ils proposent un prix défiant toute concurrence en appliquant 30% de discount, à payer en cash uniquement. Et deuxième cerise sur le gâteau, il s’agit d’un bus premium avec que des « camas ejecutivos », ce qui sont les sièges conforts des bus. Le bon plan nous a été donné par le réceptionniste de notre hébergement ainsi que par un vendeur d’une autre compagnie au terminal de bus.

Une fois le ticket Posadas – Salta en poche, nous avons pris un bus local à San Ignacio qui nous a permis de rejoindre en 1h Posadas. Les bus locaux passent toutes les 30min au terminal de bus de San Ignacio où vous pouvez acheter un ticket.

 

Nous gardons un très beau souvenir des chutes d’Iguazu qui furent un moment fort de notre voyage que nous n’oublierons pas de si tôt. Nous espérons que cet article vous aidera à profiter au maximum de votre passage dans le nord-est d’Argentine. Si vous avez la moindre question à laquelle nous n’aurions pas répondu, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ! Et si vous avez déjà eu la chance de découvrir Iguazu, qu’en avez-vous pensé ?

 


Les articles qui pourraient vous intéresser :


Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

Suivez-moi

Enora

Je suis une webophile passionnée de voyage et je veux partager avec vous mes découvertes du monde.
Enora
Suivez-moi
4 comments
  1. Avatar
    MICHELE KAPELL

    Bonjour,
    Merci pour ce blog, il est admirablement réalisé.
    J’organise moi-même un voyage pour nov-déc et je m’en sers pour conforter mes choix.
    J’aimerais bien trouver ce fameux bus qui va de Posada à Salta, nous en fait ce serait le trajet inverse mais impossible sur internet et je ne veux pas me retrouver sans rien sur place. Connaissez-vous le nom et les coordonnées de cette agence pour que je puisse les contacter et peut-être réserver directement avec elle ?
    D’avance merci pour votre aide.
    Cordialement.
    Michèle

    1. Candie
      Candie

      Bonjour Michèle, merci pour ton commentaire.
      Le bus que nous avions pris entre Posadas et Salta était un Flecha Bus. En faisant quelques recherches, j’ai retrouvé l’agence.
      Tu pourras les contacter via email ou téléphone (whatsapp aussi) avec les infos suivantes : Tierracoloradaturismo@gmail.com // Telefono y Whatsapp +543764373448.
      J’espère que ça pourra t’aider,
      En te souhaitant un bon weekend,
      Candie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
La Vallée de Chevreuse et son Abbaye des Vaux de Cernay
10 incontournables en Argentine
Économiser pour voyager
Ou partir en automne