Loading...
Amérique du SudArgentineDestinations

Faire la route des 7 lacs d’Argentine en van, une super expérience !

Lac Nahuel Huapi

Séjour : Mars 2018

La célèbre route des 7 lacs entre Villa La Angostura et San Martin de Los Andes, en Patagonie du Nord, vous en avez entendu parler ? Que votre réponse soit oui ou non, dans cet article nous vous emmenons avec nous pour la découvrir. Mais nous-mêmes n’étions pas seules, en effet, nous avons parcouru cette mythique route en van avec Laura et Pierre du blog Deux Évadés.

 


Pour en savoir plus, retrouvez notre guide de voyage en Argentine.


 

Comment en sommes-nous venues à faire la route avec Pierre et Laura ?

C’est simple, avec Laura et Pierre, nous avons débuté nos blogs à peu près en même temps, à la fin de l’année 2016. Nous avons les mêmes valeures écologiques et les mêmes activités principales que sont la randonnée et parfois le VTT. Nous nous suivons mutuellement sur les réseaux sociaux et alors qu’eux étaient en PVT au Chili et nous en Argentine, nous sommes restés en contact pour essayer de se rencontrer. Alors que nous revenions d’El Bolson (où nous avions fait un mois de volontariat) pour retourner sur Bariloche, Pierre et Laura montaient depuis la Patagonie du sud pour aller à Bariloche également. Une chose en entraînant une autre, en sachant que nous allions être au même endroit au même moment, nous nous sommes organisés pour nous rencontrer et passer un peu de temps ensemble (ce qui a été génial) et faire la route des 7 lacs principalement.

 

Pierre, Laura et leur Furgonetta

Pierre et Laura ont voyagé à travers le Chili et l’Argentine avec leur propre van qu’ils ont acheté à leur arrivée au Chili à la fin de l’année 2017. Ils ont parcourus énormément de kilomètres avec, en partant de Santiago pour descendre jusqu’à Ushuaïa en passant par la carretera austral puis en remontant via la célèbre route 40 jusqu’à Bariloche.

 

Pierre dans sa fourgoneta
Pierre dans sa furgonetta

 

Si vous êtes intéressés, vous pouvez retrouver leurs aventures sur leur blog et leur chaîne YouTube.

 

En avant pour la route des 7 lacs

À Villa la Angostura

C’est donc à Bariloche que Pierre, Laura et leur Furgonetta nous ont accueilli pour la suite. Nous avons pris la route en direction de Villa la Angostura, le vrai point de départ de la célèbre route des 7 lacs.

Lorsque nous sommes arrivés à Villa la Angostura, nous avons commencé par faire un tour dans cette petite ville et trouver le nécessaire pour quelques jours de bivouac, c’est à dire, de la bière, des crackers et des pâtes à tartiner trop bonnes ! La base quoi ! 😉

 

Enora villa la Angostura - route des 7 lacs
Vue sur le lac Nahuel Huapi depuis Villa la Angostura

 

Suite à cette petite escapade citadine, nous avons repris le van pour aller sur les berges du lac Nahuel Huapi puis à la Laguna Verde. La Laguna Verde était un petit lac, tout ce qu’il y a de plus mignon. Malheureusement et il faut bien en parler, il y a toujours des imbéciles qui jettent leur déchets dans la nature ! Je n’y peux rien, ça a le don de me mettre hors de moi. Le problème ici, en Argentine, c’est que le problème est très commun. Il y a des déchets partout qui sont jetés n’importe où et c’est très exaspérant de voir un pays développé comme celui-ci avec un problème de conscience écologique aussi important !! Je suis tout à fait consciente qu’avec les crises qu’ils ont traversé et l’instabilité ce n’est pas la priorité, mais c’est vraiment quelque chose qui pourrait être mis en avant dans ce pays.

 

Laguna verde - route des 7 lacs
La Laguna Verde à Villa la Angostura

 

En quittant la Laguna Verde, comme il commençait à se faire tard, nous avons décidé de trouver un coin tranquille pour garer le van, monter la tente et passer la nuit. C’est sur une plage tranquille, au bord du lac Nahuel Huapi et face aux montagnes que nous avons posé notre camp. Nous avons d’ailleurs eu droit à un superbe coucher de soleil sur le lac et les montagnes.

 

Coucher de soleil - Villa la Angostura
Coucher de soleil à Villa la Angostura

 

Randonnées et miradors sur la route des 7 lacs

Après un réveil frais et humide (dû à la proximité avec le lac) et un bon petit-dej pancake banane (spécialité de Laura et Pierre), nous avons pris la route. Nous nous sommes tout d’abord arrêtés pour faire une petite randonnée qui monte au Cerro Panguinal. Celle-ci n’est pas la plus belle, le terrain n’était pas forcément très agréable, par contre une fois en haut, le mirador sud était plutôt sympathique avec la vue sur le lac Nahuel Huapi et quelques îles.

 

 

En terminant cette randonnée, nous avons pris la direction du lago Espejo pour manger, mais aussi pour se baigner un peu (on doit vous avouer tout de même, on est entré que jusqu’en haut des cuisses 😅).

Cette journée a continué par un peu de route et quelques points de vue sur les lacs : un autre point de vue sur le lago Espejo, laguna Bailley Willis, lago Correntoso puis on s’est arrêtés pour une autre petite marche qui nous a mené vers la très belle cascade Nivinco.

 

 

Nous avons terminé cette belle journée sur les bords du lago Villarino, au pied du Cerro Falkner et c’est là que nous avons campé pour être prêts dès le lendemain matin pour attaquer l’ascension de cette montagne !

 

 

L’ascension du Cerro Falkner

Nous nous sommes levés relativement tôt ce jour-là pour partir à la fraîche pour l’ascension du Cerro Falkner. Cette randonnée est dure, on ne peut pas passer par quatre chemins pour le dire. Il n’y a que de la montée, bien raide, pour arriver au sommet et comme la descente se fait par le même chemin, la descente est aussi difficile (attention aux genoux fragiles, prévoyez des bâtons de marche si vous pouvez). De plus, la dernière partie avant d’arriver au sommet, lorsque l’on sort de la zone boisée, est très difficile. Le terrain est sableux et rocheux, il y a des marquages, mais aucun sentier définie.

 

 

Une foie arrivé au sommet, wouhaou… La vue est superbe !! On peut apercevoir quelques lacs en dessous, mais surtout, tous les sommets environnants de l’Argentine, mais également du Chili. C’est une des plus belles vues de notre séjour.

Nous avons décidé de manger au sommet après plusieurs heures de marche, mais nous avons dû trouver un coin abrité par des rochers pour être à l’abri du vent car celui-ci soufflait très fort.

La descente s’est faite plus rapidement, d’ailleurs j’en ai fait une partie en courant pour éviter les coups aux genoux.

 

Infos techniques de la randonnée

  • Difficulté : difficile
  • Durée estimée : environ 5h30
  • Distance : 9 km
  • Dénivelé positif : 1061 mètres
  • Dénivelé négatif : 1061 mètres
  • Point de départ et d’arrivée : De l’autre côté de la route face au campement gratuit du lac Villarino

 

En arrivant au départ de la randonnée, nous avons cueillis des calafates pour les mettre dans les pancakes du lendemain matin (ceux-là même qui, au passage, étaient très bon 😉).

 

Calafates - route des 7 lacs
Cueillette de calafates

 

Nous avons passé la nuit au même campement gratuit pour plus de facilité et dû à la fatigue de la randonnée.

 

Arrivée à San Martin de Los Andes

Nous avons pris la route sans nous presser au matin car nous avions peu de route pour arriver à San Martin de Los Andes et de plus, ce dernier jour sur la route des 7 lacs était pluvieux.

 

San Martin de Los Andes - route des 7 lacs
San Martin de Los Andes

 

À San Martin de Los Andes, nous avions officiellement terminé la route des 7 lacs, mais…

 

Continuer la route avec les Deux Évadés

Nous nous entendions bien et nous prenions la même direction, nous avons donc passé encore un moment ensemble. À San Martin de Los Andes, nous avons commencé par récupérer quelques informations sur les alentours puis nous sommes allés faire un tour dans la ville. Celle-ci, très petite, mais très charmante, est beaucoup plus attrayante que nous pouvions l’imaginer.

Nous avons passé une nuit dans la ville, Enora et moi avons pris deux lits dans une auberge car nous ne nous sentions pas de sortir la tente sous la pluie et nous avons repris la route le lendemain en commençant tout d’abord par un mirador gratuit, le mirador Arrayán.

 

Où avons-nous dormi à San Martin de Los Andes ?

À San Martin de los Andes nous avions dormi au Rukalhue Hostel. Ils avaient été super sympa et avaient même permis à Pierre et Laura de se doucher et de manger avec nous à l’hostel le soir alors qu’ils n’étaient pas clients chez eux.

 

Nous avons ensuite roulé jusqu’à Junin de Los Andes qui n’est pas très loin, mais nous avons décidé de nous éloigner de la ville et d’aller vers les bords du lac Huechulafquen. Nous avons eu, en arrivant, une superbe vue dégagée sur le volcan Lanín puis avec le vent qui s’est levé, le sommet a de plus en plus été recouvert de nuages. En arrivant au plus près en milieu d’après-midi, nous n’avions plus la chance de pouvoir le voir.

 

 

Nous avons tout de même profité de marcher près de notre campement gratuit sur les bords du lac et de rencontrer quelques chevaux libres (ici, en Argentine, il y a des endroits où les chevaux sont libres, mais non sauvages) qui étaient d’ailleurs près de notre campement en fin de journée.

 

Sur les bords du lac huechulafquen
Sur les bords du lac Huechulafquen avec Pierre et Laura

 

Réveil sur les bords du lac Huechulafquen

Nous nous sommes levés tranquillement et nous nous sommes préparés à reprendre la route. Seulement les choses se sont compliquées ici. Au moment de partir, le van ne voulait plus démarrer et en plus, nous avions l’impression d’être seuls au monde. Pierre et Laura sont allés essayer de trouver quelqu’un et sont tombés sur une dame des plus désagréable. En revenant, Pierre est reparti seul en courant pour essayer d’aller plus loin. Il a heureusement trouvé un très gentil monsieur qui est venu nous donner un coup de main. Nous avons pu reprendre la route jusqu’à Junin de Los Andes, où nous avons passé une nuit. Enora et moi avons, cette fois encore, pris une nuit dans une auberge pour plus de facilité, pour pouvoir se laver et travailler un peu.

 

Où avons-nous dormi à Junin de Los Andes ?

À Junin, nous avons passé la nuit à l’hostel Vivienda Turistica. Comme nous étions arrivés tôt dans la journée, nous avons tous les quatre pu rester à l’hostel pour travailler.

 

Après avoir un peu discuté et réalisé que nous allions tous à San Rafael, nous avions demandé à Pierre et Laura s’ils acceptaient qu’on continue la route avec eux.

 

Rouler jusqu’à San Rafael

Nous avons donc continué à rouler sur des routes interminables avec beaucoup plus d’espaces entre chaque villes ou villages. Nous nous sommes arrêtés une première nuit dans la bourgade de Chos Malal, une petite ville tranquille où nous avons campé dans un coin pas très agréable et où, au départ le lendemain matin, le van ne voulait encore pas démarrer. Nous avons donc passé une matinée dans un garage et nous avons repris la route relativement tard ce qui nous a obligé à passer une nouvelle nuit dans un patelin de deux rues, Bardas Blancas. Nous avons eu la chance de tomber sur un homme très sympa qui loue un petit appartement très peu cher juste à côté de sa maison familiale.

 

Canyon del Atuel - El Nihuil
En entrant dans le Canyon del Atuel

 

Nous avons donc terminé la route le lendemain en allant vers San Rafael. Nous sommes passés par El Nihuil et le Cañon del Atuel, ce qui n’était pas forcément facile en van, quoi que en roulant doucement et en prenant le temps ça va. Ça nous a emmené dans un lieu impressionnant avec les premiers paysages désertiques que nous allions par la suite découvrir au cours de notre mois à San Rafael.

 

Comment faire la route des 7 lacs quand on n’a pas de van ?

Il est très facile de faire la route des 7 lacs. La première option est de louer une voiture à Bariloche et faire l’allée-retour. Il est possible de partager les frais de location en trouvant d’autres voyageurs dans les auberges de jeunesses ou via les groupes facebook de voyageurs pour faire la route avec vous. Vous trouverez la plupart des agences de location sur la rue principale touristique de la ville. La deuxième option est le bus. Il existe un bus collectif qui fait le trajet avec des arrêts en route. Renseignez-vous auprès de l’office de tourisme pour avoir les informations sur ce bus. Enfin, la dernière option est de faire une excursion à travers une agence de voyage. De nombreuses agences proposent une journée d’excursion en bus touristique avec des arrêts aux points d’intérêts.

Pour les plus courageux, il est également possible de faire la route des 7 lacs en vélo ! Avis aux amateurs !  😉

Il existe donc bon nombre de possibilités pour faire cette fameuse route des 7 lacs ! Chacun y trouvera son compte.

 

Notre séjour en van avec Pierre et Laura a été super sympathique. Nous avons goûté à la vie de camp avec notre tente et à la vie de routard grâce au van et au fait que l’on est totalement libre quand on possède son propre véhicule. La route des 7 lacs était elle-même très agréable et est un passage obligé lorsque l’on suit la route 40 en Argentine.

Ça vous intéresse de faire ce bout de route lors d’un séjour en Argentine ? Qu’en pensez-vous ?

 


Autres articles qui pourraient vous intéresser sur l’Argentine :


 

Tu as aimé Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

Candie
Suivez-moi

Candie

Je suis atteinte du syndrome aïgu de la bougeotte depuis de nombreuses années. J'aime partager mes découvertes et tout ce que je peux avec vous pour que vous puissiez bien vous préparer pour profiter à 200% de vos voyages et de vos treks !
Candie
Suivez-moi
2 comments
  1. Jennifer

    Ce road-trip en van fait clairement rêver ! Je trouve ça top que vous ayez pu faire un bout de chemin ensemble.
    Cette partie à l’air vraiment magnifique! et l’ascension du Cerro Falkner a l’air ultra dur mais tes photos *o* cette vue vaut clairement l’effort !
    Bisous

    1. Candie
      Candie

      C’était effectivement une belle expérience à vivre et ça été sympa de la vivre tous les quatre ! 😀
      Oui, effectivement, monter au Cerro Falkner a été un beau challenge, mais la vue une fois au sommet fait tout oublier !! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
Accessoires de voyage
Économiser pour voyager
Mont-Blanc du Tacul, Aiguille du Midi
%d blogueurs aiment cette page :