Loading...
TreksTreks et randos

Randonnée en Suisse – Tour de la Vallée du Trient

Tour de la Vallée du Trient

Pour la seconde fois, nous avons foulé le sol du Valais Suisse. Alors que la première fois, nous étions sur notre itinéraire du Tour du Mont-Blanc, cette fois, nous avons passé sept jours dans la Vallée du Trient dont cinq jours de randonnée en Suisse autour de la Vallée du Trient. Ce fut une randonnée magnifique au cours de laquelle nous avons vu des paysages à couper le souffle ainsi que de nombreux animaux et qui a également emmené son lot de belles rencontres… On vous raconte notre expérience sur le Tour de la Vallée du Trient ? On y va !

Trek : Août 2019

Quelques informations sur le Tour de la Vallée du Trient

  • Type : Boucle
  • Niveau : Moyen à difficile (plusieurs passages vertigineux, bonne condition physique nécessaire)
  • Durée estimée : 5 jours
  • Distance : 62 km
  • Dénivelé positif cumulé : 5063 mètres
  • Dénivelé négatif cumulé : 5108 mètres
  • Note : Cette randonnée n’est PAS une promenade de santé, certains jours sont très longs et certaines parties sont difficiles !
  • Informations complémentaires : retrouvez les traces GPX de la randonnée ainsi que plein d’informations complémentaires sur les différents points d’intérêts de la randonnée sur le site web de la Vallée du Trient.
Drapeaux Suisse et du canton du Valais

Vache d'Hérens

Marmotte

Randonnée en Suisse dans le Trient, notre itinéraire de 5 jours

Jour 1, de Salvan-Les Marécottes à Salanfe

Tour de la Vallée du Trient - jour 1

Notre première journée de randonnée sur le Tour de la Vallée du Trient s’est présentée très humide et sans visibilité, mais nous avons tout de même apprécié car ce n’était pas non plus le déluge.

Nous sommes parties avec Benoît du blog Des Yeux Plus Grands que le Monde de Vernayaz où nous avons pris le Mont-Blanc Express pour rejoindre Les Marécottes (il est également possible de s’arrêter à Salvan pour commencer le trek là).

Vallon de Van d'en Haut

Aux Marécottes, nous avons commencé notre journée par aller visiter la piscine naturelle. Celle-ci, sous la brume, avait une atmosphère mystique et incroyable et nous aurions pu nous croire dans un film fantastique où « je-ne-sais-quoi » pouvait sortir de la brume à tout moment ! 😅

Nous avons retrouvé notre contact de l’office du tourisme de la Vallée du Trient qui, à cause de la pluie, nous a avancé un peu en voiture. Nous avons donc commencé notre randonnée en Suisse aux Granges, à Salvan, pour rejoindre les Gorges du Dailley puis Van d’en Bas où nous avons mangé. Nous sommes allés nous mettre à l’abri à l’Auberge du Vallon de Van, un très beau chalet de montagne, où nous avons pu sécher un peu et manger une délicieuse croûte de fromage (plat typique fait de pain recouvert de fromage fondu auquel vous pouvez ajouter un supplément, un œuf par exemple).

Sentier vers Salanfe

Mystique sentier vers Salanfe

Après cette petite pause, nous avons repris notre chemin pour rejoindre, environ 2h30 plus tard, l’Auberge de Salanfe, près du superbe lac de Salanfe. On dit superbe, mais ce jour-là en arrivant, nous n’en avons pas vu grand chose car il était lui aussi sous les épais nuages.

Nous avons été superbement bien accueillis à l’Auberge par la famille de Fabienne Marclay que nous avions rencontrée à un événement en Avril.

Infos pratiques de cette 1ère journée de randonnée en Suisse

  • Durée : Environ 5h
  • Distance : 11,08 km
  • Dénivelés positifs cumulés : 1077 mètres
  • Dénivelés négatifs cumulés : 186 mètres

Jour 2, de Salanfe à Vieux-Emosson

Tour de la Vallée du Trient - jour 2

Au petit matin de notre seconde journée, nous prions pour avoir du beau temps. En effet, la brume était encore très épaisse à notre réveil et ce n’est que peu de temps après notre départ que celle-ci c’est levée et que nous avons commencé à voir le superbe lac de Salanfe sous la lumière du matin.

Réflexion sur le lac de Salanfe

Lac et Auberge de Salanfe

Enora sur le TVT

Depuis Salanfe nous avons donc pris la route en direction du col d’Emaney tout en se retournant incessamment vers le lac de Salanfe pour en prendre plein les yeux (pas d’excuses, c’était vraiment trop beau) et il nous a fallu près de 3h pour arriver en haut de ce premier col. Mais quelle récompense une fois en haut, une famille de bouquetins (les mères, les pères et tout plein de petits) se reposaient là. Nous les avons observé un moment silencieusement avant d’attaquer la descente vers l’autre versant.

Une fois en bas, il était temps de remonter vers le second col de cette journée, le col de Barberine. Et celui-ci n’était pas de la tarte, non seulement il était beaucoup plus raide que le premier, et en plus la totalité de cette montée se faisait dans un pierrier. Mais cette fois-ci, nous avons vu une marmotte, qui sifflait pour avertir les copines de notre présence, et un couple de bouquetins avant d’arriver en haut du col. Que de chance ce jour-là !

Nous sommes vites passés de l’autre côté, où la vue sur le lac d’Emosson était magistrale, pour trouver un coin au soleil et à l’abri du vent pour prendre notre pause déjeuner. Et non de Dieu, que ça faisait du bien de manger enfin après 6 heures de marche !

Une pause et ça repart, nous sommes descendus vers le lac d’Emosson puis nous l’avons longé jusqu’à Emosson (que l’on peut rejoindre avec le VerticAlp) en passant par deux tunnels dont un particulièrement long et froid, mais très fun à traverser si on n’a pas peur du noir ! 😉

Benoit et Enora sur le TVT

Un des tunnels du TVT

Le lac d'Emosson avec vue sur le Massif du Mont-Blanc

La journée commençait à être longue une fois là et à Emosson, nous avons fait une pause pour prendre un jus au restaurant du lieu avant de continuer pour encore 1h40 de marche vers la Cabane du Vieux-Emosson qui était notre point final de cette longue journée.

À une époque, il était possible de dormir à Emosson, mais les logements ont été transformés en appartements à louer à la semaine. Cette étape est donc non modulable.

Nous sommes arrivés tard à la Cabane du Vieux-Emosson, il était presque 19h. Nous avons donc commencé par manger, comme quatre (enfin j’ai, Candie, mangé comme quatre car Benoît et Enora ont été sages) puis on a pris connaissance de notre dortoir, une cabane sympa sous un rocher, avant d’aller prendre une bonne douche chaude dans une autre cabane et d’en finir-là pour cette journée.

Infos pratiques de notre seconde journée sur le TVT

  • Durée : 8h30
  • Distance : 18,04 km
  • Dénivelés positifs cumulés : 1428 mètres
  • Dénivelés négatifs cumulés : 1184 mètres

Jour 3, de Vieux-Emosson à Vallorcine

Tour de la Vallée du Trient - jour 3

En partant de la Cabane du Vieux-Emosson, la vue sur le lac d’Emosson en contre-bas était magnifique. Franchement, ça vaut le coup de se réveiller dans se genre d’endroit. Ça met du baume au cœur et c’est 1000 fois mieux que de se réveiller en ville (ça se voit que j’ai besoin de quitter la ville un jour et de retrouver le calme de la nature ?! 😉).

Cabane du Vieux Emosson
Benoit sur le TVT

Nous avons pris la route pour rejoindre le site à empreintes (un site où l’on peut voir des empreintes d’archosaures, les ancêtres des dinosaures, et oui). Il y avait une guide sur place et nous avons eu des explications très intéressantes. Nous ne pouvons que vous recommander de vous arrêter si quelqu’un est là, c’est très intéressant.

Il faut bien 45 minutes à 1 heure sur place s’il y a un guide, prenez bien ça en compte dans votre planning de la journée.

Depuis le site, nous avons ensuite rejoins le col de la Terrasse en grimpant à travers de la rocaille, mais c’était très sympa comme partie de la randonnée. D’ailleurs vous pouvez aussi faire un écart pour aller voir le lac vert, ce que nous n’avons pas fait, mais c’est parce que nous n’avions pas vraiment tilté. En effet, une fois au col, nous étions assez abasourdis par la vue, les bouquetins qui étaient face à nous, la faim et par la vision de cette descente vertigineuse qui nous attendait après la pause déjeuner.

Famille de bouquetins au col de la Terrasse

Nous sommes donc restés là pour manger tout en regardant la famille de bouquetins voguer à leurs occupations face à nous. À ce moment, il y a également eu une petite vague de froid alors nous nous sommes dépêchés de terminer de manger pour reprendre la marche. Et là, pour cette descente sur-vertigineuse, nous n’avons pas fait les fières. La pente était raide et dans un pierrier, la monter aurait était moins difficile que la descendre.

Descente du col de la Terrasse vers Chalet de Loriaz
On ne va pas passer par quatre chemin et on va être honnêtes avec vous, si vous avez le vertige, ce passage risque d’être compliqué !

Une fois en bas du pierrier, avec les jambes qui tremblaient suite à l’effort des quadriceps et de la tension du moment, nous avons fait une petite pause. Nous sommes repartis pour faire une autre pause plus loin : nous venions de tomber au paradis des myrtilles ! Il y en avait partout. Comme cette fois nous étions un peu en avance sur notre horaire, nous en avons profité pour nous poser un peu et savourer les fruits de la nature ! Merci Mère Nature !

Cueillette de Myrtilles sur le TVT

Myrtilles sur le TVT

En repartant, nous sommes passés par le refuge de Loriaz puis nous avons entamés notre descente vers Vallorcine. Et là, sur quoi sommes-nous tombés ? Des framboisiers sauvages ! Cette portion du trek était un vrai régal pour les papilles avides de fruits rouges frais de la nature.

Framboises sauvages

Nous sommes enfin arrivés à Vallorcine après une longue descente (bah oui, ça descendait quasi non-stop depuis le col de la Terrasse) et nous avons gagnés notre hébergement, la résidence Vallorcine Mont-Blanc.

Si ce type d’hébergement n’est pas ce que vous recherchez, vous pouvez vous tourner vers Le Chalet les Edelweiss qui se situe sur le Tour de la Vallée du Trient et qui est à deux pas du restaurant incroyable où nous avons mangé lorsque nous étions à Vallorcine : le Café Comptoir

Infos pratiques de cette troisième journée sur le Tour du Trient

  • Durée : 5h30
  • Distance : 9,98 km
  • Dénivelés positifs cumulés : 519 mètres
  • Dénivelés négatifs cumulés : 1426 mètres

Jour 4, de Vallorcine au Col de la Forclaz

Tour de la Vallée du Trient - jour 4

Ce quatrième jour de randonnée en Suisse, nous sommes donc partis de Vallorcine et nous sommes mis dans le bain directement avec une première montée de près de 1000 mètres de dénivelé positif sur 6,3 km. Bien rodés grâce aux trois premiers jours, nous n’avons pas eu l’impression de souffrir pour cette montée comme pour le second jour du trek.

Vallorcines

Forêt de Vallorcine au col des Posettes

Mont-blanc depuis le col des Posettes

Ce jour-là, nous sommes arrivés au Col des Posettes depuis Vallorcine et c’est ici que nous avons retrouvé une portion du TMB que nous avions fait en Juin 2017. Depuis le Col des Posettes, nous avons pris la direction du Col de Balme et nous avons bifurqué peu avant pour aller pique-niquer face à une vue magnifique : la vue sur le lac d’Emosson par lequel nous sommes passés lors de notre deuxième jour de marche.

C’est dans ces moments-là, lorsque l’on est dans la montagne et que l’on peut voir les distances parcourus en quelques jours car tout est face à soi, que l’on se rend compte de ce qu’on est capable.

Après manger nous reprenons le chemin pour rejoindre le Col de Balme (qui est blindé de monde, et notre première pensé est : sympa le TBM en cette saison, ça doit être l’autoroute 😱) puis nous redescendons sur le versant Suisse en direction du Col de la Forclaz.

Après le col de Balme en Suisse

MAIS ATTENTION : pour le Tour du Trient, il ne faut pas prendre le même chemin que le TBM pour rejoindre le Col de la Forclaz. Il ne faut pas suivre le panneau « Col de la Forclaz » que vous pouvez voir avant d’être réellement au col de la Balme. C’est au col lui-même qu’il faudra prendre un autre sentier en direction de La Remointse. Nous avons fait l’erreur de suivre La Forclaz, ce qui nous a fait faire un petit détour mais nous avons pu rattraper le chemin plus bas en reprenant un autre sentier, très peu emprunté vu la hauteur des herbes.

Village du Trient

Sentier vers le glacier du Trient

Le paysage sur le sentier est magnifique, on commence à voir le village du Trient et le col de la Forclaz au loin jusqu’à, tout d’un coup, se retrouver face au glacier du Trient puis au glacier des Grands. Quel spectacle, ces glaciers sont tellement beaux et imposants et pourtant si fragile aujourd’hui.

Glacier du Trient

Sentier après refuge près du glacier du Trient

Torrent du Trient

Nous avons rejoins un refuge un peu plus bas où nous avons fait une pause, rempli un peu nos poches à eau, puis nous avons continué à descendre à travers roches et forêt en se rapprochant du torrent du Trient jusqu’à arriver à la buvette du Glacier du Trient où nous rencontrons la Bisse du Trient, ce célèbre canal d’irrigation bâti en 1895 par des agriculteurs. Nous avons ensuite suivi la Bisse du Trient sur un sentier plat jusqu’au Col de la Forclaz.

Bisse du Trient

Notre point de chute de ce quatrième jour de marche était le célèbre Hôtel de la Forclaz, où nous avions également dormi lors de notre TMB.

Infos pratiques de notre quatrième journée sur le Tour de la vallée du Trient

  • Durée : 6h
  • Distance : 16,55 km
  • Dénivelés positifs cumulés : 1072 mètres
  • Dénivelés négatifs cumulés : 809 mètres

Jour 5, du Col de la Forclaz à Salvan

Tour de la Vallée du Trient - jour 5

C’est parti pour la dernière journée de randonnée autour de la Vallée du Trient !

Nous avions moins de kilomètres de marche pour cette dernière journée et nous ne sommes pas partis aussi tôt que les autres matins. Nous avons tout de même attaqué cette journée par une nouvelle montée bien raide pour rejoindre le Mont de l’Arpille.

Forêt du Mont de l'Arpille au matin
Le départ pour le sentier qui monte au Mont de l’Arpille est derrière le camping de l’Hôtel du Col de la Forclaz. 

Le sentier n’étant pas balisé pour le TVT (Tour de la Vallée du Trient), nous n’avons pas pris le bon chemin vers le Mont de l’Arpille. Cela nous a seulement fait contourner le Mont par la droite pour le rejoindre un peu plus loin. Peu après le Col de la Forclaz, une fois dans la forêt, vous allez tomber sur une pâte d’oie avec des panneaux. Suivez le sentier de gauche indiqué par « Gouille Verte » et non celui de droite « Mont de l’Arpille » comme nous (ce qui semble pourtant logique) puis plus loin à une autre intersection vous prendrez à droite puis quelques mètres plus loin, à gauche.

Au pire, vous prenez le mauvais chemin comme nous, vous arriverez bien au même point, au Mont de l’Arpille. En soi, que vous preniez l’un ou l’autre de ces sentiers ne change pas énormément mis à part que le bon sentier devrait vous faire prendre plus de hauteur légèrement plus tôt.  

Une fois en haut, au Mont de l’Arpille et face à une vue incroyable sur la vallée du Rhône d’un côté et celle de la Drance de l’autre, il est temps de suivre La Cheutse puis rejoindre La Crettaz/Crêta. Le sentier est abrupte même si bien entretenu. En plus, à partir de la fin du mois d’août, il est possible de trouver des champignons (pas mal de bolets en l’occurrence) !

Vallée du Rhône en Suisse

Une fois à La Crettaz, comme nous n’avions pas de pain pour notre pique-nique, Benoît qui était arrivé un peu avant nous a demandé où nous pourrions en trouver par ici. Et grâce à un troc avec nos bolets frais d’il y a moins d’heure heure, nous avons eu un beau morceau de pain pour manger avec notre reste de fromage.

Nous sommes allés nous installer sous un arbre quand nous avons été invité, par la belle-sœur de la dame qui nous a donné le pain, à venir prendre un verre de rosé avec eux. Nous sommes restés un moment avec ces personnes que nous ne connaissions pas et qui nous ont offert l’hospitalité en moins de deux. Très sympathiques, nous avons discuté un moment avant de devoir reprendre notre randonnée. Nous les avons quitté non sans les remercier et en mentionnant une soirée qui se passait à Salvan le soir même. Ce sont des moments comme ceux-là qui rendent l’expérience encore plus magique et mémorable.

Depuis La Crettaz, nous avons continué à descendre jusqu’à longer le Trient puis le traverser juste avant d’arriver à Salvan, le point final de cette superbe randonnée en Suisse, autour de la Vallée du Trient !

Application IGN Suisse

Nous avons ensuite rejoins notre hébergement, la très jolie maison d’hôtes Les Soldanelles où nous avons été très bien accueillis et où nous avons dormi dans un très beau dortoir au dernier étage de la grande maison. Celle-ci est vraiment très chaleureuse, très bien entretenu et possède un jardin très agréable où il est possible de se relaxer.

Nous venions de terminer notre randonnée de 5 jours sur le Tour de la Vallée du Trient, mais la journée n’était pas finie. Le temps de se reposer un peu et de se préparer, nous sommes ensuite allés à la fête des commerçants à Salvan, qui a lieu une fois par an. Le hasard du calendrier a fait que nous étions là au bon moment. 🙂 Nous avons retrouvé Arlette et Bernard, le couple de personnes très sympathiques qui nous avaient invité à boire un verre et manger avec eux et leurs famille et amis le midi même à La Crettaz. Nous avons passé la soirée avec eux à discuter de tout et rien jusqu’à ce que la fatigue nous rattrape et que nous clôturions cette journée et cette semaine de randonnée.

Infos pratiques de notre 5ème et dernière journée de randonnée en Suisse, sur le TVT

  • Durée : 5h
  • Distance : 13,13 km
  • Dénivelés positifs cumulés : 967 mètres
  • Dénivelés négatifs cumulés : 1503 mètres

Quel équipement pour le Tour de la Vallée du Trient ?

Pour le Tour de la Vallée du Trient, comme pour le Tour du Mont-Blanc, nous n’étions pas en autonomie donc pas de tente et de matériel de bivouac. De plus comme ce trek est de seulement 5 jours, nous sommes parties relativement légères.

Le principal à prévoir :

  • Des vêtements pouvant répondre aussi bien à la pluie qu’au soleil. La météo peut vite changer en montagne. Une casquette ou chapeau, de la crème solaire et des lunettes de soleil également ;
  • De bonnes chaussures de randonnée (basses ou montantes selon vos préférences de marche) ;
  • Des bâtons de randonnée seront appréciés pour soutenir vos genoux dans les montées/descentes ;
  • Un sac à dos adapté à la randonnée le moins lourd possible pour éviter les douleurs de dos et d’épaules ;
  • Une trousse de secours avec le nécessaire en cas de blessures, ampoules, etc.
  • Quelques petits encas énergétiques pour les coups de mou (barres ou boules énergétiques, fruits secs, etc.).

Qu’avions-nous dans nos sacs sur ce Tour de la Vallée du Trient ?

ENORACANDIE
Sac à dos Millet Ubic 40 LD
Poche à eau Salomon 2L
Sac à dos Osprey Kyte 36L
Poche à eau osprey 2L
2 pantalons
2 t-shirts + 1 pour le soir
1 t-shirt à manche longue technique
1 imperméable épais
3 paires de chaussettes
3 sous-vêtements
1 brassière de sport
1 bas pyjama long
1 haut pyjama long
2 pantalons
2 t-shirts + 1 pour le soir
1 polaire
1 imperméable léger
3 paires de chaussettes
3 sous-vêtements
1 brassière de sport
1 bas pyjama long
1 haut pyjama long
1 t-shirt pyjama
Trousse de toiletteSavon + shampoing solide
Serviette microfibre
1 drap de sac Lafuma
1 paire de bâtons Black Diamond
1 paire de guêtre pour la pluie
1 couteau Opinel
1 lampe frontale Petzl
Papiers + téléphone et accessoires
1 drap de sac Sea to Summit
1 paire de bâtons Black Diamond
1 paire de guêtre
1 couteau Opinel
1 lampe frontale Petzl
Papiers + téléphone et accessoires
Appareil photo Canon
Objectif 50mm
Capture Clip Peak Design
Appareil photo Lumix
Objectif 12-60mm
Objectif 14mm
Étui pour objectif Peak Design
Capture Clip Peak Design


Activités à faire dans la Vallée du Trient en été

Les Gorges du Trient à Vernayaz

Avec les siècles, le torrent Trient, du nom du glacier d’où il prend sa source, a creusé la roche sur son passage pour former des gorges profondes de 200m de hauteur. Celles-ci ont été aménagées de passerelles le long des parois au fond des gorges pour pouvoir s’y aventurer un peu et les visiter.

Gorges du Trient à Vernayaz

En s’enfonçant dans les gorges, on peut apercevoir le pont de Gueuroz reliant les deux côtés en levant la tête. Pour être plus précis, il est possible de voir deux ponts à vrai dire. L’un de ces ponts, le pont d’origine, a été édifié en 1934 et en faisait l’un des plus hauts ponts d’Europe avec ses 187m de hauteur pendant 29 ans avant d’être détrôné. Le second, construit dans les années 90, est venu remplacer le premier qui s’était détérioré avec le temps.

Gorges du Trient à Vernayaz

Gorges du Trient à Vernayaz

La visite des Gorges du Trient vaut le coup de s’y attarder avant ou après votre randonnée. Comptez une vingtaine de minute pour les découvrir.

  • Plus d’informations par ici.

La cascade Pissevache à Vernayaz

Non loin des Gorges du Trient, vous pouvez voir l’impressionnante cascade Pissevache, une chute d’eau de 114m. Il paraîtrait qu’avec les différents barrages qui ont été créés en amont, le débit d’eau est beaucoup moins puissant qu’à une certaine époque. Il n’en reste que cette cascade mérite qu’on y passe.

Cascade PisseVache à Vernayaz

Cascade PisseVache à Vernayaz

  • Plus d’informations par ici.

Escape world à Vernayaz

Plus insolite, vous avez la possibilité de faire un escape game hors du commun à Vernayaz. Escape World propose des jeux d’évasion en plein cœur d’anciens forts militaires creusés dans la roche. Ces anciens forts étaient utilisés pendant la seconde guerre mondiale par les populations Suisse afin de se protéger des ennemis en se cachant dans ces innombrables galeries dans la montagne. Nous n’avons pas eu l’occasion de tester cette activité lors de notre passage mais rien que pour le côté historique des lieux, ça nous a bien donné envie de tenter l’aventure une prochaine fois ! Ce n’est que partie remise ! 😊

  • Plus d’informations par ici.

Les Gorges du Dailley

Gorges du Dailley

Autres gorges impressionnantes, les Gorges du Dailley sont situées près de Van d’en Bas et accessibles depuis le village des Granges sur Salvan. Ces gorges ont été aménagées de passerelles et échelles assez vertigineuses qui permettent d’atteindre le haut des gorges et ainsi surplomber la cascade et avoir une vue impressionnante !

Comptez une trentaine de minutes pour traverser de bas en haut ces gorges.

Verticalp, son village des branchés et le barrage d’Emosson

Le Verticalp, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de trois attractions sur rail successives vous permettant de monter du bas de la vallée du Trient, depuis le village Châtelard exactement, jusqu’au Barrage d’Emosson. Ce barrage impressionnant par sa taille est la deuxième plus importante retenue d’eau de Suisse, rien que ça !

Vallée de Vallorcine

Le funiculaire Verticalp

En partant de Châtelard, vous commencez par prendre un funiculaire de 700m de dénivelé et 87% de pente au maximum. Cette installation est vraiment impressionnante, surtout si vous vous mettez en bas pour voir la pente raide sous vos yeux et la vallée s’éloigner.

Caractéristiques
  • Départ : Le Châtelard (VS) 1125m
  • Arrivée : Les Montuires 1825m
  • Durée : 10min
  • Fréquence : un départ toutes les 30min
  • Dénivelés : 700 mètres
  • Pente maximal : 87%

Funiculaire Verticalp

Funiculaire Verticalp

Funiculaire Verticalp

Le village des branchés

Une fois arrivés à la première étape, et avant de prendre le train panoramique pour continuer votre ascension, nous vous conseillons fortement de faire une halte au village des branchés. Il s’agit là d’un village de cabanes et sculptures en branches tressées qui a été réalisé par l’équipe Tribal Cabane.

Le concept est de proposer aux visiteurs des activités artistiques et créatives diverses leur permettant d’exprimer leur créativité et laisser s’exprimer leur imagination. Cela se passe à travers la musique, le modelage, le dessin, les mots, etc. Des ateliers pour petits et grands sont également proposés tout le long de l’été ainsi que des concerts, conférences, méditations et autres soirées à thèmes. Cet endroit est enchanteur.

Vous pouvez également aller voir ce village à votre retour.

Village des branchés - Verticalp

Le train panoramique

Le train panoramique est la deuxième étape après le funiculaire pour continuer l’ascension. Il passe à flanc de montagne sur plus de 1600m de longueur, en passant 5 tunnels. Ce trajet vous offrira de très beaux panoramas sur tout le massif du Mont-Blanc !

Caractéristiques
  • Départ : Les Montuires 1825m
  • Arrivée : Pied du barrage d’Emosson
  • Durée : 10min
  • Fréquence : un départ toutes les 30min
  • Dénivelés : 10 mètres
  • Pente maximal : 1,46%

Train panoramique Verticalp - locomotive en expo

Train panoramique Verticalp - locomotive en expo

Verticalp Emosson

Le Minifunic

Dernière étape, le minifunic. Il s’agit de deux cabines rouges qui vous emmènent directement en haut du barrage d’Emosson.

Caractéristiques
  • Départ : Pied du barrage d’Emosson
  • Arrivée : Lac d’Emosson 1965m
  • Durée : 2min
  • Fréquence : un départ toutes les 30min
  • Dénivelés : 140 mètres
  • Pente maximal : 73%
Minifunic Verticalp

Barrage d’Emosson

Une fois arrivés là-haut, vous pourrez admirer la vue sur le magnifique lac d’Emosson et son impressionnant barrage. Il est possible de visiter le barrage, de se balader autour du lac, de randonner à travers les différents sentiers balisés, de se poser tranquille, etc.

Toutes les informations pratiques du Verticalp

  • Dates d’ouverture : De mi-Mai à mi-Octobre
  • Horaires : 1ere montée à 9h05 (horaires complets sur le site Verticalp)
  • Fréquence : toutes les 30min
  • Accessibilité : sites accessibles aux personnes à mobilité réduite, aux familles avec poussette et aux chiens tenus en laisse.
  • Tarif : voir le détail des tarifs sur Verticalp
  • Adresse : VerticAlp Emosson, Gare du Funiculaire, Route du Châtelard 6, CH – 1925 Le Châtelard VS
  • S’y rendre : en train avec le Mont-Blanc Express ; en bus de Martigny (du 20 juin au 20 septembre), Finhaut (Suisse) et Chamonix jusqu’à Vallorcine et le Châtelard ; en voiture de Martigny par le Col de la Forclaz ou de Chamonix par le col des Montets
  • Site web et infos

Le site à empreintes

Dans la région du Vieux-Emosson, des empreintes de reptiliens, appartenant aux groupes des archosaures, datant de plus de 240 millions d’années sont visibles à partir de mi-Juillet, après la fonte des neiges. A l’époque au niveau de la mer, ces traces sont maintenant à 2400m d’altitude !

Site à empreinte TVT

Un itinéraire balisé à la journée permet d’y accéder depuis Emosson. Comptez 5h de marche aller-retour environ. Le tour de la Vallée du Trient passe également juste à côté de ce site, comme nous vous l’avons mentionné précédemment dans l’article.

L’été, vers fin Juillet et ce pendant trois semaines, des géologues et accompagnateurs bénévoles se relaient sur le site pour vous donner tous les détails sur les phénomènes géologiques qui se sont passés sur ce terrain et qui ont permis de conserver ses empreintes jusqu’à aujourd’hui. Cette visite commentée est vraiment intéressante.

  • Toutes les informations pratiques par ici.
Caractéristiques de la randonnée
  • Durée : 5h
  • Distance : 12km
  • Départ/Arrivée: barrage d’Emosson
  • Dénivelé +/- : 825m
  • Point culminant : 2498m
  • Difficulté : moyenne
  • Plus d’infos et traces GPX ici.

Piscine naturelle des Marécottes

Piscine naturelle des Marécottes

Vous avez envie de faire un petit plouf ? Découvrez la piscine alpestre Les Marécottes, creusée naturellement dans les rochers et se trouvant à 1100m d’altitude. Vous pouvez y accéder depuis Martigny en 15 minutes par la route ou en train (arrêt Les Marécottes). Comptez environ 5 minutes de marche en arrivant de la gare.

  • Toutes les informations pratiques à ce lien.

Cette liste d’activités n’est, bien sûr, qu’un échantillon de ce qui est proposé dans la vallée du Trient en été. Vous pouvez aussi faire du VTT, de la trottinette de descente, de l’escalade, du canyoning, de la randonnée bien entendu, et plus encore. Plus d’idées sur le site de la Vallée du Trient.


Infos pratiques générales Vallée du Trient

Comment se rendre dans la vallée du Trient ?

Nous avons été agréablement surprises de voir la facilité de rejoindre la vallée du Trient sans voiture et en limitant son impact carbone. Pour cela, vous avez des trains qui partent de plusieurs grandes villes de France.

Fleurs

D’une manière plus générale, voici les différents moyens possibles pour rejoindre la Vallée du Trient :

En transports en commun :

  • Train depuis la France : il est facile et rapide de rejoindre Genève depuis de nombreuses grandes villes de France (Paris, Lyon, Marseille, Rennes avec correspondance, Avignon, Aix en Provence, etc) ;
  • Train Mont-Blanc Express de Genève jusque dans la vallée du Trient ;
  • Bus postal (Martigny – Trient – Châtelard Frontière).

En voiture :

  • Depuis la France : de Chamonix par le col des Montets ;
  • Depuis la Suisse : sortie d’autoroute A9 à Martigny, puis direction Salvan/Les Marécottes ou direction Trient/Col de la Forclaz.
Pensez au covoiturage si vous prenez votre voiture et favorisez d’une manière générale les transports doux. 😉

Où dormir dans la vallée du Trient ?

La vallée du Trient, c’est vaste. Nous vous indiquons donc les endroits où nous avons dormis lors de notre passage. Pensez à réserver à l’avance par téléphone ou internet selon les établissements (vérifiez bien le mode de réservation conseillé sur les sites web des hébergements directement).

Rêves Gourmands - Vernayaz
Hôtellerie & Gastronomie

Ce lieu est magnifique et les chambres décorées avec goût, chacune sur des thématiques différentes. Les gérants, Bob et Cécile, sont très accueillants et attentionnés. Ambiance chaleureuse assurée. La cerise sur le gâteau : on y mange extrêmement bien ! Bob est un chef cuisinier hors pair ! Il vous surprendra autant gustativement que visuellement. 🙂


Hôtel Rêves Gourmands Vernayaz
Auberge de Salanfe
Gîte d’étape

Au carrefour de nombreux sentiers de randonnée, cette auberge se situe au pied du lac de Salanfe et est entourée de montagne. Un cadre idyllique ! 🙂
L’auberge est grande, conviviale et proposent une centaine de places en dortoirs ainsi que 20 places en chambres individuelles. Restauration, demi-pension et pique-nique y sont proposés.

  • Plus d’infos et réservations sur le site web de l’auberge.
Cabane du Vieux-Emosson
Cabane – Refuge

Cette cabane perchée sur un rocher au pied du barrage du Vieux-Emosson, surplombe le barrage d’Emosson et offre un paysage grandiose ! Lits en dortoirs, demi-pension, restauration, pique-nique y sont proposés.

  • Plus d’infos et réservations sur le site web de la cabane.
Résidence & Spa Vallorcine Mont-Blanc
Appart hôtel

Pour ceux qui ont envie de se détendre au spa et d’avoir intimité, confort et autonomie, ces appartements seront parfaits.

Hôtel du col de la Forclaz
Hôtel – Gîte – Camping

Au carrefour de nombreux sentiers de randonnée dont le Tour du Mont Blanc et le Tour de la Vallée du Trient, cet hôtel propose des lits en dortoirs, des chambres individuelles ainsi qu’un camping. Vous pouvez y manger en demi-pension ou au restaurant. Pensez à réserver en avance car les places partent vite en pleine saison d’été.

Les Soldanelles - Salvan
Maison d’hôtes

Sur les hauteurs de Salvan, cette charmante maison d’hôtes, style beau chalet de montagne, propose des chambres doubles, simples, dortoirs et studios équipés. L’accueil y est très chaleureux et attentionnés.

Où manger dans la vallée du Trient ?

Rêves Gourmands - Vernayaz

Il est possible de manger aux Rêves Gourmands le soir sans y dormir seulement sur réservation 24h à l’avance minimum. En effet, ils prévoient sur mesure les menus et quantités en fonction du nombre de personnes. Le chef cuisinier et hôte Bob saura surprendre vos papilles ! On a adoré y manger ! Option végétarienne possible sur demande. Si par malchance, vous deviez annuler votre réservation, pensez à prévenir au plus vite les hôtes afin que la nourriture ne soit pas gâchée.

  • Réservations par ici.

Hôtel Restaurant Rêves Gourmands Vernayaz
Auberge du Vallon de Van - Van d'en Bas

Une auberge de montagne comme on les aime ! Vous pourrez y manger des plats montagnards typiques de la région dont une croûte de fromage excellente (et bien pesante sur l’estomac forcément ^^). Quelques options végétariennes sont disponibles et tous les aliments proposés sont locaux.

Le Café Comptoir - Vallorcine

Un de nos coups de cœur, avec les Rêves Gourmands de Vernayaz, le Café Comptoir offre un cadre magnifique ! Esprit chalet de bois, très joliment décoré autant d’extérieur que d’intérieur ! Lors de notre passage, il y avait sur les murs une exposition de sculptures diverses d’artistes et artisans de la région avec une fiche sur chacun d’eux. C’était super sympa. Pour ce qui est de la nourriture, vous y trouverez forcément votre compte. Nous avions mangé un « Mystère du Chalet » à tomber ! C’est un feuilleté fondant au reblochon, morilles et trompettes. Autant vous dire qu’après ça, tu n’as plus faim. 🙂 Pensez à réserver en pleine saison.

Restaurant de l'Hôtel du col de la Forclaz

Des plats typiques du Valais y sont proposés à toute heure de la journée. Nous nous souvenons encore des roëstis que nous avions mangé lors de notre Tour du Mont Blanc ! Options végétariennes disponibles à la carte pour le restaurant et sur demande à votre arrivée pour les demi-pensions.

Auberge de Salanfe

Le chef restaurant de l’Auberge de Salanfe propose le midi des plats typiques montagnards de la région et rien que de voir les suggestions, ça donne envie ! Le plus : manger sur la terrasse panoramique qui offre un cadre incroyable au milieu des montagnes et face au lac de Salanfe ! Options végétariennes disponibles à la carte pour le restaurant et sur demande à votre arrivée pour les demi-pensions.

Comme vous l’aurez compris à travers cet article, nous avons adoré faire ce Tour de la Vallée du Trient qui offre des paysages extraordinaires ! Nous espérons que cela vous aura donné envie de faire un tour dans le Valais Suisse. Si vous avez des questions, laissez nous un commentaire sous l’article. 😉

Nous remercions grandement l’office de tourisme de la Vallée du Trient pour leur accueil à découvrir cette très belle randonnée du tour de la Vallée du Trient ainsi que tous les hôtes qui nous ont chaleureusement reçus dans leurs auberges, cabanes et maisons d’hôtes. Cet article fait suite à une collaboration mais n’enlève en rien la sincérité et l’objectivité de nos propos. Nous restons libres dans notre rédaction.


Les articles complémentaires qui pourraient vous intéresser :


Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

Des randonnées en Suisse, ça ne manque pas ! Le Tour de la Vallée du Trient, très peu connue, se fait en 5 jours et vous offre des panoramas sublimes dans les montagnes ! Nous vous donnons tous les détails pour programmer votre séjour dans la Vallée du Trient ! #trient #suisse #randonnée #trek #montblanc

Nous avons fait le Tour de la Vallée du Trient en 5 jours en Suisse en été. Cette randonnée est sublime et offre des panoramas magnifiques dans les montagnes ! Voici tous les détails pour programmer votre séjour dans la Vallée du Trient ! #trient #suisse #randonnée #trek #valais

A la recherche d'une randonnée à faire pas loin de la France ? Allez découvrir les trésors du Valais Suisse avec le Tour de la Vallée du Trient en 5 jours. Cette randonnée dans les montagnes est sublime ! Voici tous les détails pour programmer votre séjour dans la Vallée du Trient ! #trient #suisse #randonnée #trek #valais

ps : Notez cet article avec les étoiles ci-dessous afin de nous faire savoir si notre travail vous a plu ! 😉

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager !  😉

Suivez-nous

Les Géonautrices

Nous sommes Les Géonautrices… Passionnées de voyage, mais aussi de nature et d'écologie, nous mettons tout en œuvre pour vous parler de voyage responsable et de tourisme durable en partageant nos expériences, idées, etc.
Les Géonautrices
Suivez-nous

Les derniers articles par Les Géonautrices (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
La Vallée de Chevreuse et son Abbaye des Vaux de Cernay
10 incontournables en Argentine
Économiser pour voyager
Ou partir en automne