Loading...
Tour du Mont-BlancTreksTreks et randos

Les refuges du Tour du Mont-Blanc

Maison typique - Tour du Mont-Blanc

Dans la continuité de notre série d’articles sur le Tour du Mont Blanc, nous allons ici vous parler des refuges dans lesquels nous avons fait escale durant notre trek. Vous avez 2 options lorsque vous faites le Tour du Mont-Blanc : le faire en bivouac ou bien le faire en refuges (ou encore faire un peu des 2, c’est tout à fait possible aussi). Chacune des options a ses avantages et ses inconvénients. Pour notre part, nous avons préféré le faire en refuge et ainsi ne pas surcharger nos sacs pour notre 1er trek. Dans cet article, nous allons vous détailler les informations à retenir pour chaque refuge du Tour du Mont-Blanc que nous avons testé et les points positifs et négatifs de chacun. Et si certains d’entre vous n’ont jamais dormi en refuge jusque là et que vous vous demandez comment ça se passe, pas d’inquiétude, on vous explique tout ! 

 

À noter : les informations contenues dans cet article vous sont données à titre indicatif et basées sur notre propre expérience de 2017. Veillez à bien vérifier les tarifs et autres informations sur les sites officiels des refuges. Ils peuvent être amenés à évoluer.

 

Calendrier des refuges effectués

Notre départ du Tour du Mont Blanc s’est fait aux Houches. Nous vous avons listé les refuges que nous avons faits en demi-pension (repas du soir + nuit + petit-déjeuner). Cliquez sur le refuge qui vous intéresse pour passer directement à sa description ou bien poursuivez la lecture de l’article pour lire toutes les descriptions.

Jour 1 : Chalet des Contamines – Les Contamines
Jour 2 : Refuge de la Croix du Bonhomme – Col de la Croix du Bonhomme
Jour 3 : Cabane du Combal – Retenue du Lac de Combal
Jour 4 : Refuge Walter Bonatti – Val Ferret
Jour 5 : Hôtel Edelweiss – La Fouly
Jour 6 : Hôtel de La Forclaz – Col de la Forclaz
Jour 7 : Auberge de la Boërne – Trélechamps
Jour 8 : Refuge Bel-Lachat – Chamonix Mont-Blanc

 


  • LIRE AUSSI : nous vous invitons à faire un tour sur notre article bilan TMB où nous expliquons notamment pourquoi il est important de bien anticiper la longueur de chaque étape. Deux étapes de notre séjour étaient en effet un peu trop longues et nous recommandons de découper vos étapes un peu différemment (Jour 4 et Jour 6). Nous sommes en train de vous préparer un article avec les étapes que nous recommandons et pourquoi.

 

  • Pas le temps de lire tout l’article ? Voici le principal à retenir :
  • Pensez à réserver vos refuges plusieurs mois à l’avance (fortement recommandé).
  • Précisez à l’avance si vous avez un régime alimentaire particulier (végétarien, allergies, etc.) et le rappeler en arrivant au refuge. Ça sera apprécié des refuges et ils pourront mieux répondre à votre demande.
  • Vérifiez à l’avance les moyens de paiement acceptés dans les refuges (tous ne prennent pas la carte bleue ! On vous donne l’info pour chaque refuges dans cet article)
  • En Suisse, les euros étaient acceptés dans les hôtels que nous avons faits ainsi que dans le bus que nous avons pris depuis La Fouly (Jour 6)
  • Prévoyez vos bouchons d’oreilles pour mieux dormir en dortoir

 

Le fonctionnement d’un refuge

  • Arriver de préférence avant 19h (heure du repas du soir en général)
  • Ne pas circuler à l’intérieur des refuges avec ses chaussures de randonnée (des crocs sont souvent à disposition)
  • Repas du soir servi à heure fixe pour les demi-pensionnaires
  • Les noms de chacun sont indiqués sur les tables pour le repas du soir
  • Le petit-déjeuner est servi sur une tranche horaire variable d’un refuge à l’autre
  • Possibilité de se faire préparer un pic-nic pour le lendemain midi pour une dizaine d’euros

 

La nourriture dans les refuges

D’une manière générale, les repas du soir sont très copieux dans les refuges, avec entrée (souvent une soupe), plat et dessert. Certains refuges ont particulièrement su faire le bonheur de nos papilles avec un repas délicieux. Notre palais se souvient notamment du refuge Bonatti où nous avons mangé comme des reines ! Le repas était exclusivement végétarien pour tout le monde et c’était d’un régal, à tomber par terre…
En revanche, le refuge qui nous a le moins convaincu en termes de repas le soir fut celui de la Croix du Bonhomme avec une viande (pour ceux qui en mangent) mal cuite. D’autres randonneurs croisés au cours de notre parcours ont eu le même ressenti sur ce refuge.

Concernant les petits-déjeuners, ils ont été dans l’ensemble très bien. Certains refuges en proposent des plus variés que d’autres avec fruits, fromage blanc, pain, confiture, céréales et graines en tout genre, lait, café, jus de fruits, thé, biscuits, etc… Le minimum que nous ayons eu est une boisson chaude au choix (thé ou café), un jus de fruit, des tranches de pain avec confitures et beurre, ce qui est tout à fait correct. Les hébergements que nous avons beaucoup appréciés sur ce point ont été l’Hôtel Edelweiss et le refuge Bonatti.

 

Régime alimentaire

Si vous avez un régime alimentaire particulier, du type végétarisme ou allergies, pensez à le préciser à l’avance lors de votre réservation et le rappeler à votre arrivée au refuge. La plupart des refuges sont habitués et s’adaptent sans problème. Certains vont même vous poser la question directement.

 

Un dortoir en refuge
Un dortoir en refuge

 

La nuit

Tous les refuges proposent un lit en dortoir. Seuls les hôtels proposeront parfois des chambres individuelles si vraiment vous souhaitez un peu d’intimité et/ou de calme. Concernant les dortoirs, le nombre de personnes y dormant varient selon les lieux. Nous avons eu des dortoirs de 4 au minimum (au refuge de la Croix du bonhomme) à une vingtaine au maximum (refuge Bonatti). On vous conseille fortement de prévoir des bouchons d’oreille pour ne pas être dérangé par les ronfleurs. 😉

Dans les refuges, il y a certains rudimentaires obligatoires à bien prévoir. Il est nécessaire d’avoir un drap de sac de couchage systématiquement (voir le drap de sac de couchage que nous avons). Certains refuges en proposent à la location si vraiment vous n’en avez pas mais nous vous conseillons d’avoir le vôtre. Ça sera bien plus économique pour vous et il pourra vous resservir dans vos prochaines aventures.

 

Règle de vie

Les chaussures de randonnée sont interdites dans les espaces de vie.
Dans tous les refuges que nous avons faits, il était obligatoire de se déchausser avant d’entrer. Des pièces sont prévues à cet effet. Dans certains, des crocs étaient mis à disposition en guise de « chausson » mais pour des questions d’hygiène, nous avions préféré prendre nos propres tongs.

 

Se doucher

Concernant les douches, vous en aurez dans quasi tous les refuges, exceptés au refuge Bel-Lachat où un simple lavabo vous permet de faire une petite toilette, mais il faut parfois être patient pour attendre son tour à la douche. Le refuge de la Croix du Bonhomme n’ouvre, par exemple, ses douches qu’à partir de 17h. Cela s’explique par le fait que l’eau est chauffée grâce à des panneaux solaires et la quantité d’eau à chauffer pour répondre aux besoins d’une centaine de personne (capacité maximum de ce refuge) doit être particulièrement importante. L’Hôtel Edelweiss, quant à lui, est assez pauvre en douche comparé à la capacité d’accueil en dortoir (une vingtaine). Il faut donc s’armer de patiente pour passer à la douche, sauf si vous avez la chance d’arriver avant tout le monde à l’hôtel.

 

Possibilité de laver son linge à la main dans les refuges
Possibilité de laver son linge à la main dans les refuges

 

Laver son linge

Dans tous les refuges que nous avons fait, il était possible de laver son linge à la main et de le mettre à sécher sur des cordes à linge prévues pour. Soyez stratégique par contre car certains refuges sont plus adaptés que d’autres pour cela. Par exemple, au refuge de la Croix du Bonhomme, les douches n’ouvrant qu’à 17h, si vous souhaitez laver votre linge avant vous n’aurez qu’un tout petit lavabo disponible dans les toilettes et l’eau y est gelée !! Mais quand je dis gelée, c’est gelée du genre impossible de rester plus de 2 secondes les mains sous l’eau. Autant dire que c’est très compliqué de laver son linge. Il est donc préférable d’attendre la soirée pour pouvoir accéder aux lavabos des douches où l’eau chaude aura été activée.

Autre conseil pour le lavage de votre linge, ne lavez pas tout le même jour. Plusieurs raisons à ça. La première, les cordes à linge sont vite prises d’assaut par les randonneurs et les places se font parfois chères. Il est donc plus facile de se faire une petite place lorsqu’on n’a pas trop d’affaire à étendre. Deuxième raisons, si votre linge n’a pas eu le temps de complètement sécher pendant la nuit, vous serez bien embêté si vous avez beaucoup d’affaires humides à remettre dans votre sac. Alors que si vous n’avez qu’une paire de chaussette, un t-shirt ou autre, vous pouvez facilement l’accrocher sur l’extérieur de votre sac pour que ça finisse de sécher pendant votre marche (c’est pas très glamour d’avoir les chaussettes qui pendouillent sur le sac, on vous l’accorde. Mais en randonnée, on n’est plus à ça près hein ! 😉 ).

 

Tour du Mont-Blanc, Haute Savoie
Tour du Mont-Blanc, Haute Savoie

 

Les refuges passés en revu

Chalet CAF des Contamines – Les Contamines

Ce petit chalet se trouve à 5min du chemin du TMB et est fléché par de petites pancartes pour y arriver.
Composé de dortoirs de 8 personnes, il peut accueillir jusqu’à 26 personnes. L’accueil y est sympathique et le cadre chaleureux. Le petit jardin est appréciable pour se détendre au soleil après une bonne journée de marche. Et vous pouvez facilement laver et y étendre votre linge.

Comment y accéder :
Lorsque vous quitterez le chemin longeant le cours d’eau pour grimper vers le village des Contamines, il vous faudra poursuivre en traversant le village par la droite (direction du TMB). Juste avant de reprendre le chemin du TMB qui vous ramène vers le cours d’eau, il faudra traverser le pont à droite et vous verrez ensuite les panneaux du refuge CAF (Club Alpin Français).

  • Infos pratiques
  • Repas : Servi à 19h
  • Coût d’un lit en dortoir en demi-pension : 45,50€ (dont 10€ d’Arrhes à verser au moment de la réservation)
  • Moyen de paiement : Chèque, espèces ou chèques vacances (CB refusée)
  • Plus d’infos et réservation : http://chaletdescontamines.ffcam.fr/

 

Refuge de la Croix du Bonhomme – Col de la Croix du Bonhomme

Refuge de la croix du bonhomme
Refuge de la croix du bonhomme

Ce refuge se trouve directement sur le trajet du TMB, juste après avoir passé le col de la Croix du Bonhomme (à 5min). Perché en haut de la montagne, le point de vue est juste magnifique ! Et le calme alentour est très appréciable. Ce grand refuge peut accueillir jusqu’à 109 personnes en pleine saison, ce qui laisse imaginer l’animation et le brouhaha qu’il peut y avoir pendant le repas le soir. L’accueil y est agréable.

Nous avons cependant trouvé quelques bémols à ce refuge. L’ouverture des douches qu’à partir de 17h est un peu frustrant quand tu arrives au refuge 2h plus tôt et qu’ensuite tu doives faire la queue aux douches et te dépêcher de te laver. La nourriture quant à elle n’était pas excellentissime, sans être immangeable non plus (demandez le plat végétarien en arrivant au refuge, vous serez peut-être moins déçu 😉 )

  • Infos pratiques

 

Cabane du Combal – Retenue du lac de Combal

Cabane du Combal (en bas à gauche en petit) et lac Miage en plein centre de la photo
Cabane du Combal (en petit en bas à gauche)

Après une bonne marche le long d’un cours d’eau finissant dans le lac de Combal, le panneau indiquant la cabane du Combal apparaît. La cabane, elle, se cache encore, sur la gauche de l’autre côté du cours d’eau. Ce très beau chalet, qui ne se dévoile qu’au dernier moment, se trouve à 10min du lac Miage. L’accueil est très agréable et, bien qu’on soit à présent en Italie, le personnel parle français et anglais. Le contraste se fait directement sentir en termes d’agitation par rapport au refuge de la veille. En effet, on était seulement une douzaine dans ce refuge où il régnait donc un calme plat.

Le repas du soir était un vrai régal et très copieux ! Pour vous donner une idée, en entrée nous avons eu une bonne assiette de pâtes. Nous pensions que c’était directement le plat principal mais non, un autre plat arrivait derrière !
Ce soir-là, nous avions une chambre individuelle pour 2, la seule fois de tout notre parcours. Lors de notre réservation, il était plus intéressant d’un point de vue tarifaire de prendre la chambre plutôt que le dortoir. Donc pourquoi se priver ? 🙂

 

Le lac Miage

Le plus de ce refuge est que vous avez à proximité le lac Miage. Vous pouvez donc en une dizaine de minute aller voir ce très beau point de vue sur le lac qui, il faut le savoir, est créé à partir d’un glacier qui fond dedans. Lorsque nous sommes allées le voir, nous avons été surprises par un morceau du glacier qui s’est décroché pour tomber dans le lac. Le bruit qui a fait écho dans les montagnes était vraiment impressionnant.

  • Infos pratiques
  • Repas : Servi à 19h15
  • Coût d’une chambre individuelle lit 2 places en demi-pension : 70€
  • Moyen de paiement : CB acceptée
  • Plus d’infos et réservation : http://www.cabaneducombal.com/ (réservation par email ou téléphone)

 

Refuge Walter Bonatti – Val Ferret

Refuge Bonatti
Refuge Bonatti

LE refuge coup de cœur de notre tour du Mont-Blanc ! La vue sur les glaciers face à vous est à couper le souffle. Le repas du soir (végétarien pour tout le monde) nous a tout simplement scotchées de par sa qualité et sa quantité ! Même la douche un peu fraîche et le très grand dortoir dans lequel nous étions n’ont pas irrité notre enthousiasme dans ce lieu. On voit que ce refuge brasse beaucoup de monde mais tout est très bien organisé et l’accueil est très agréable. Seul bémol, le repas du soir est assez bruyant dû au monde qu’il y a.

  • Infos pratiques
  • Repas : Servi à 19h
  • Coût d’un lit en dortoir en demi-pension : 50€
  • Moyen de paiement : Espèces, chèque (+8€ chaque chèque étranger), virement bancaire (CB refusée)
  • Plus d’infos et réservation : http://www.rifugiobonatti.it/?lang=fr

 

Hôtel Edelweiss – La Fouly

L’hôtel Edelweiss se trouve dans le village de la Fouly, en restant sur la route du TMB. Le cadre est moderne et l’accueil est agréable. Un salon cosy est à la disposition de la clientèle pour se reposer dans de grands canapés. Le seul bémol de cet hôtel est le faible nombre de douches par rapport à la capacité des dortoirs (environ 20 personnes). Si vous arrivez en même temps que tous les autres randonneurs, il faudra vous armer de patience et attendre votre tour.
Le repas du soir était très bien et le petit-déjeuner est l’un des meilleurs que nous ayons eu sur ce TMB. Celui-ci offrait un large choix de fruits, céréales, graines, confitures, etc. Un bon petit-déjeuner de championne quoi ! 🙂

À savoir, un arrêt de bus se trouve juste devant l’hôtel si vous avez besoin de raccourcir votre étape suivante pour aller jusqu’à Champex en passant par Orsières. Vous pouvez payer directement dans le bus en euros ou franc Suisse.

  • Infos pratiques

 

Hôtel de La Forclaz – Col de la Forclaz

Perché en haut du col de la Forclaz sur le bord de la route, ce grand hôtel est visible directement en arrivant au bout du sentier menant au col. Vous ne pourrez pas le louper, il n’y a que lui à part le camping juste derrière et une boutique.
L’accueil y est très agréable et les dortoirs (d’une dizaine de lit dans le nôtre) sont propres. Le repas du soir est copieux et on peut être resservi plusieurs fois si on le souhaite ! Si vous êtes du genre à avoir une grosse faim, vous serez servi.

Si vous arrivez tôt dans l’après-midi et que vous avez un petit creux en attendant le repas du soir, nous vous conseillons de tester leur Rösti, une galette de pomme de terre rôtie typique de Suisse. C’est un délice !! 🙂

  • Infos pratiques

 

Auberge de la Boërne – Tré-Le-Champs

Un dortoir de l'auberge de La Boërne
Un dortoir de l’auberge de La Boërne

Cette auberge tout en bois est très charmante, bien fleurie et originale autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Un panneau sur la gauche vous indique le chemin à prendre pour arriver à cette auberge lorsque vous avez rejoint la route. Il faut descendre sur la gauche par un chemin en gravier qui longe une ferme avec des moutons. L’accueil en arrivant à l’auberge est agréable, les repas sont très bien. Les dortoirs sont assez atypiques avec certains lits bien perchés en hauteur. Si vous avez la chance d’arriver pas trop tard, vous pourrez peut être opter pour les lits au sols s’ils en restent de disponible 😉 .

  • Infos pratiques
  • Repas : Servi à 19h
  • Coût d’un lit en dortoir en demi-pension : 44€ (dont 20€ d’arrhes à verser au moment de la réservation)
  • Moyen de paiement : Espèces et CB acceptées
  • Plus d’infos et réservation : http://www.la-boerne.fr/

 

Refuge Bel-Lachat – Chamonix Mont-Blanc

Le refuge Bel-Lachat se trouve dans la montagne, à 45min plus bas après avoir passé le sommet du Brévent et à 2h30 des Houches (étape du lendemain si vous arrivez par le sens classique de randonnée). Ce petit refuge fait dans la simplicité et peut accueillir 25 personnes. Vous ne trouverez pas de douche dans ce refuge mais simplement un lavabo pour vous faire une petite toilette. Les toilettes sont à la turc et à l’extérieur du chalet. Et enfin, les repas sont simples et correct.
L’accueil y est très chaleureux !

Le petit plus du refuge : la belle terrasse vous permet d’admirer la magnifique vue sur la vallée de Chamonix et les montagnes face à vous dont l’Aiguille du Midi et le Mont-Blanc lui-même. Profitez-en pour faire le plein de belles images dans votre tête et votre appareil photo. 😉

  • Infos pratiques
  • Repas : Servi à 19h
  • Coût d’un lit en dortoir en demi-pension : 52€
  • Moyen de paiement : Chèque ou espèces (CB refusée)
  • Plus d’infos et réservation : https://www.refuge-bellachat.com/

 

Nous espérons que cet article vous sera utile lors de la préparation de votre Tour du Mont-Blanc. N’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires et à nous partager vos bons tuyaux ! Et si ce n’est pas déjà fait, retrouver tout nos articles sur ce trek TMB.

 


  • LIRE AUSSI sur le Tour du Mont-Blanc et sa préparation :
  • Notre bilan du Tour du Mont-Blanc : récits d’aventure et conseils d’expérience
  • Les préparatifs du TMB : étapes, dénivelés, liste équipements à emporter, etc.
  • Nos conseils pour une bonne préparation physique pour un 1er trek en montagne

  •  

    Et si vous ne l’avez pas encore vu, découvrez vite notre vidéo du TMB :

    • Paysages à couper le souffle garantie !

     

     

    Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

    Enora
    Suivez-moi

    Enora

    Je suis une webophile passionnée de voyage et je veux partager avec vous mes découvertes du monde.
    Enora
    Suivez-moi
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CommentLuv badge

    La sélection des Géonautrices
    Nos livres voyage
    Les aventuriers qui font rêver les Géonautrices
    Top 15 Treks
    error: Content is protected !!
    %d blogueurs aiment cette page :