Loading...
DestinationsEspagneEurope

Découverte du pays basque et des gîtes Nekatur

Gîte Oiharte - blogtrip Nekatur

Lorsque nous étions au Salon Destination Nature à Paris en mars 2019, nous avons rencontré Amaia qui travaille pour l’association Nekatur au pays basque espagnol. Cette rencontre nous a permis d’être invitées en juin pour un blogtrip génial à la découverte de la culture et de la gastronomie basque ainsi que de rencontrer les gérantes et gérants des gîtes de l’association Nekatur ainsi que de comprendre et apprécier le principe de cette association. À nous de vous faire partager cette belle découverte et notre coup de cœur pour le pays basque espagnol où nous ne manquerons pas de retourner.

Visite : juin 2019

 


Découvrez notre guide de voyage sur l’Espagne


 

 

Découverte du pays basque espagnol

Nous avions vaguement et rapidement mis les pieds au pays basque français il y a quelques années, mais ni l’une ni l’autre ne connaissions le pays basque espagnol. Ce fut pour nous une très belle découverte, des paysages verts et vallonnés d’un côté, bleus et océaniques de l’autre, une gastronomie à tomber par terre, une belle culture et un sens de l’accueil incroyable.

 

 

Quelques détails sur le pays basque :

  • Territoire de plus de 20 000 km² (France et Espagne)
  • Plus de 2 700 000 habitants (Espagne seulement)
  • Quatre provinces espagnoles : Gipuzkoa (San Sebastian), Biscaye (Bilbao), Navarre (Pamplune) et Alava (Vitoria-Gasteiz)

 

Culture basque

La culture du pays basque est très forte et importante pour les habitants. Ils sont fiers d’être basques et ce que nous avons ressenti avec les quelques personnes que nous avons rencontrées c’est qu’ils ont envie de partager leur culture avec nous et de nous la faire découvrir.

 

 

Lors de notre séjour au pays basque, nous avons réalisé à quel point la langue est encore pratiquée. Nous ne pensions vraiment pas que ça pouvait l’être autant et ce fut donc une belle surprise. Les bilingues parlant le basque et une autre langue (le plus souvent le français ou l’espagnol) représentent environ 26,9% de la population locale.

Un beau point culturel lié à la langue basque que nous n’avons pas pu voir mais dont nous avons entendu parler, c’est le bertsularisme (à savoir qu’il y a même des championnats de bertsularis). Qu’est-ce donc que ça ? Imaginez le rap de la langue basque, imaginez Grand Corps Malade, et vous avez la meilleure idée. Ça vous tenterait de voir les championnats ? Nous oui, un jour, et nous avons appris que ça se passe tous les quatre ans (comme les jeux olympiques). Pour en savoir plus, voilà le site officiel.

 

 

L’architecture, la danse, le sport et la gastronomie sont autant d’autres fiertés de la culture basque. Mais en ce qui concerne la gastronomie, c’est un sujet à part entière dans cet article. Et pour ce qui est de la pelote basque, sport typique dont vous avez un aperçu sur les photos ci-dessus, on en reparlera plus en détail dans un prochain article.

 

Paysages de la région de San Sebastian (Gipuzkoa)

Il faut quand même qu’on vous parle des paysages du pays basque de la région de San Sebastian, la région que nous avons visitée. Tout d’abord, pour vous donner le contexte, il faut savoir que le taux de pluviométrie est d’environ 1510 mm par an. Rien que ça ! Même la Bretagne aurait moins de pluie avec ses « pauvres » 780 mm moyen par an ! 😉

 

 

Cette caractéristique apporte des paysages flamboyants aux 50 nuances de verts magnifiques. Un point qui nous a charmé directement. En effet, même si vivre sous la pluie toute l’année ne nous enchante pas, voir des montagnes et des champs aussi beaux ne laisse pas indifférent.

 

Gastronomie basque

Et nous y voilà, la gastronomie basque, tout un art !

Nous avons, au cours de notre séjour, commencé par découvrir les pintxos. Mais que sont-ce ? Rien de plus que des tapas en basque, mais attention, ce ne sont pas des tapas au pays basque, mais bien des pintxos. Je sens que je vous embrouille là ! 😉 Appelez les tout simplement tapas partout en Espagne sauf au pays basque où vous direz pintxos et vous serez tranquille. En tout cas, à San Sebastian, c’est une tradition et une super expérience que d’aller déguster des pintxos dans différents bars.

 

 

Les meilleurs bars à pintxos de San Sebastian :

  • Casa Urola
  • Gandarias
  • Astelena

Mais le pays basque, ce n’est pas que ça, car le pintxos est un apéritif ! Alors quoi d’autre ?

Les asperges en vinaigrette de la Navarre, les poissons pêchés fraichement et trempés dans l’huile d’olive, les légumes frais au bouillon, les tortillas et les gâteaux au fromage, les feuilletés aux champignons, j’en passe et des meilleurs.

 

 

La meilleure façon de déguster tout ça, c’est de rester sur place quelques jours (au moins une semaine je dirais) et de connaître les bonnes adresses. En ce qui nous concerne, nous avons pu découvrir des restaurants dans différents villes et villages de la région de San Sebastian – Donostia.

  • Restaurant Bedua à Zumaia, un cadre magnifique, une ambiance tamisée et une nourriture raffinée et délicieuse. Un lieu parfait pour un repas romantique ou entre amis.
  • Restaurant Sirimiri à Bergara. Pour manger, il faut traverser le bar à pintxos pour aller s’installer dans une salle agréable où il est possible de manger en grande tablé ou en plus petit comité.
  • Restaurant l’Ostatu à Mutiloa est un plaisir. La serveuse est super sympa et le chef que nous avons rencontré et très gentil et est diplômé de l’école Basque Culinary Center. Nous savions que nous étions entre de bonnes mains et nous avons eu la confirmation dans nos assiettes.
  • Restaurant Suharri au Fronton Galarreta Jai-Alai. Alors ce n’est pas du chinois, même si ça porte à confusion ! 😉😅 Le Fronton Galarreta Jai-Alai, c’est le « terrain » (fronton du coup) de pelote basque de San Sebastian. Et pour se régaler avant d’aller voir un match, rien de tel qu’un bon restaurant !

Si vous logez dans les gîtes Nekatur, certains proposent l’option dîner et d’autres non, il faut se renseigner à l’avance si vous souhaitez manger sur les lieux de votre hébergement.

 

L’association Nekatur

Mais parlons de Nekatur, qu’est-ce donc réellement ?
Nekatur est une association de gîtes ruraux basée sur le pays Basque espagnol seulement et créée à l’époque pour garantir un niveau de vie équitable pour la population agricole et assurer aux clients des options à prix abordables. L’idée est également, sur le plan économique, d’agrandir la production agricole durable et de stabiliser les marchés.

 

Nekatur aujourd’hui

Nekatur a donc permis à de nombreux exploitants agricoles du pays basque de maintenir leur niveau de vie et même de l’améliorer grâce aux gîtes. Mais le principe de Nekatur est également de préserver le patrimoine naturel, l’environnement et les paysages. L’association met donc en valeur un tourisme écologique basé sur le développement durable et l’agriculture. On adore !! 😁

 

Nekatur
Nekatur

 

Pour nous, c’est tout ce qu’on aime, la nature, les animaux, le contact avec les habitants qui sont présents sur leurs gîtes et toujours prêts à nous montrer ce qu’ils font à côté, que ce soit de l’agro-tourisme, du tissage, du fromage, du cidre, etc…

 

L’écolo note

Clairement, tout le concept de Nekatur est important pour la préservation du patrimoine naturel et culturel de la région du pays basque espagnol. Pour nous, c’est donc un principe auquel nous adhérons à 100% et que nous soutenons ! Nous ne pouvons donc que vous inciter à réserver vos gîtes via la plateforme Nekatur si vous souhaitez aller découvrir cette partie de l’Europe riche en culture et traditions !

 

Les gîtes Nekatur

Au cours de notre séjour, nous avons logé dans trois gîtes différents, mais nous en avons visité quatre de plus. Tous avaient leurs spécificités et je vais vous parler de tout ça maintenant.

 

Les gîtes qui nous ont hébergés

Première nuit au gîte Enbutegi à Urnieta, près de San Sebastian. La casa rural Enbutegi est gérée par Pilar, une dame adorable qui, dès notre arrivée, nous a fait visiter son gîte et montrés ses animaux. Enbutegi a une capacité de 20 personnes environ. Six chambres doubles + deux appartements et possibilité de mettre quatre lits mobiles supplémentaires. Les prix commencent à 40€ la nuit et plus en fonction des options.

 

 

Pilar propose, en fonction de votre choix, le petit-déjeuner et le dîner. Nous avons simplement pu découvrir son petit-déjeuner qui était incroyable, le meilleur du séjour. Nous avions sur la table des toasts, du beurre et de la confiture, de la sauce de tomate fraîche, du fromage et de l’huile d’olive pour le petit-dej’ version catalane, il y avait des yaourts, une grande tortilla, du gâteau au fromage et même un gâteau simple. Le tout avec du café ou du thé, du lait chaud et du chocolat en poudre, vraiment, nous n’avons manqué de rien et quasi tout était fait maison et délicieux !

Pilar possède sur sa propriété un potager qui lui fournit les légumes pour les repas et des fruits, ces 20 poulets lui permette d’apporter la viande aux clients et elle a quelques chèvres et quelques vaches également.

Deuxième nuit au gîte Lamaino Etxeberri à Bergara. Le gîte de Maïté a une capacité de 14 personnes plus 5 lits mobiles supplémentaires. Il y a deux appartements de deux personnes, avec option 3 ou 4 personnes pour l’un et 3 personnes pour le second, ainsi que 6 chambres avec un lit simple ou deux lits simples ou un lit double. Les prix commencent à 35,20€, ce qui est très correct à mon avis pour la qualité de l’hébergement. De plus, l’ambiance ancienne du gîte est magnifique, mais il m’en faut peu, j’ai toujours été attirée par les anciens bâtiments faits de bois et de pierres.

 

 

Maïté a également quelques animaux et des arbres fruités grâce auxquelles elle prépare les confitures pour ses clients.

Troisième nuit au gîte Oiharte sur la commune de Zerain. Bienvenue dans une cidrerie basque ! Oiharte est un gîte rural avec une vue magnifique sur la vallée : tout d’abord les pommiers de l’exploitation et ensuite une vue hors du commun sur les collines et les montagnes verdoyantes (la photo d’entête de cet article, est la vue depuis ce gîte ! 😉 ).

 

 

À Oiharte, c’est Maria Luisa qui gère le gîte et nous a fait le service et c’est son fils Iñaki qui nous a expliqué le processus de fabrication du cidre basque (mais pour en savoir plus, il faudrait y aller). À Oiharte, les prix commencent à partir de 44€ et il y a 6 chambres dont 4 avec un lit double et deux avec deux lits simples.

Lors de ce dernier soir, nous avons mangé à la cidrerie et le repas était encore une fois à tomber par terre. Nous remercions fortement Maria Luisa pour ce repas mémorable et la dégustation, façon basque, du cidre de la propriété ! 😁

 

Les gîtes que nous avons visité

Visite du gîte Santa Klara qui est un gîte d’agro-tourisme de Zumaia géré par Maïté que nous avons rencontré, sa sœur et sa mère principalement. En plus du gîte, elles ont une ferme comprenant des vaches, qui sont la source principale de leurs revenus, mais également quelques chèvres et quelques poules. Depuis ce gîte, vous avez une vue incroyable à 180° sur la côte. C’est magnifique !

 

 

Visite du gîte Goikola de Lastur qui est géré par Carmen. Carmen faisait auparavant du fromage de brebis et du tissage. Aujourd’hui âgée, elle a préféré arrêter le fromage et se concentrer sur le tissage en plus du gîte qui lui demande bien du temps également.

 

 

Visite de la maison Eleizondo à Lastur également où nous avons rencontré Maïtané qui nous a fait découvrir la préparation des tallos, des « crêpes » faites à base de maïs que l’on déguste fraîchement cuite avec du chocolat, du fromage ou de la viande (mais pas de viande pour nous !).

 

 

Visite du gîte Ondarre Baserria, à segura, où Eneko, le propriétaire nous a fait découvrir le musée de son exploitation ainsi que ses brebis grâce auquel il a une belle production de fromage au lait de brebis.

 

 

Retrouvez tous ces gîtes, et plus d’une centaine, directement sur le site de Nekatur.

 

Que pouvons-nous vous dire d’autre à part conclure sur le fait que nous avons vraiment eu un coup de cœur pour le pays basque espagnol flamboyant de vert et pour le principe de Nekatur d’aider à la préservation de l’agriculture et aux traditions du pays basque espagnol ? Pas grand chose, on a tout dit ! Nous avons tellement aimé que nous allons faire un second article pour vous parler des activités que nous avons découvertes dans la région de San Sebastian et donc pour vous donner des idées de séjour pas loin de la France, accessible en train ou en voiture (pensez au co-voiturage pour des économies et l’écologie).

 


Les articles qui pourraient vous intéresser :


 

Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager et à le noter juste là en dessous ⤵ ! 😉

Suivez-moi

Candie

Je voyage depuis des années, voyage au long court en backpacking, voyages courts près de chez moi, expatriations, et je ne m'en lasse pas ! Ce qui me fait vibrer dans tout ça : la nature et les rencontres !
Mais aujourd'hui, la planète est en danger et nous sommes tous responsables. Mon but est donc de partager et d'échanger pour qu'ensemble on se dirige vers un tourisme éco-responsable et un plus grand respect de notre habitat, Terre Mère.
Candie
Suivez-moi
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
La Vallée de Chevreuse et son Abbaye des Vaux de Cernay
10 incontournables en Argentine
Économiser pour voyager
Ou partir en automne