Randonner léger – Comment réduire le poids de son sac de randonnée ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post last modified:23 juillet 2022
You are currently viewing Randonner léger – Comment réduire le poids de son sac de randonnée ?

Randonner léger, le nerf de la guerre et l’objectif principal de beaucoup de randonneurs ! Pourtant, ce n’est pas toujours facile de réduire le poids de son sac à dos de randonnée pour marcher avec le plus de confort et d’aisance possible.
Dans ce nouvel article, on va donc vous donner 10 astuces pour optimiser votre équipement et alléger votre sac à dos de rando ! Let’s go !

L’astuce n°1 pour randonner léger est de bien se préparer

Prenez le temps de bien préparer votre itinérance pour savoir ce dont vous aurez besoin et ce dont vous n’aurez pas besoin en vérifiant la météo, le type de sentiers, le type de potentiels spots de bivouac, etc. Avec ça, vous aurez déjà fait un grand pas dans votre préparation pour ne pas prendre d’affaires inutiles.

Ensuite, faites une liste de l’équipement que vous aurez choisi et classez ces équipements dans trois catégories :

  • les éléments absolument indispensables ;
  • les éléments potentiellement utiles ;
  • les éléments inutiles.

Ceux qui sont dans la première catégorie, vous les gardez et ceux qui sont dans la dernière, vous les éliminez. Ceux de la catégorie des éléments potentiellement utiles, refaites un tri en les mettant dans l’une ou l’autre des deux autres catégories. L’idée est de garder le minimum nécessaire et vital pour vous faire réduire le poids de votre sac à dos de randonnée.

Pour terminer, pesez votre équipement et répertoriez le tout dans un tableau Excel ou sur l’outil en ligne lighterpack. De cette manière, vous verrez ce qui est encore un peu trop lourd et vous pourrez réfléchir à une manière d’optimiser encore plus votre équipement de randonnée pour alléger votre sac à dos.

Astuce n°2 – optimiser l’utilisation de son matériel

Certains éléments vont vous être indispensables, c’est un fait, mais la question est : « peuvent-ils être remplacés par un seul accessoire qui aura plusieurs utilisations ? « .

Plusieurs possibilités existent :

  • Un buff peut protéger votre cou s’il y a du vent dans la journée et vous servir de bonnet le soir au camp ;
  • Les bâtons de randonnée peuvent servir à faire tenir une tente légère ou un tarp ;
  • Un seul savon pour le corps, les cheveux et la vaisselle et parfois les dents ;
  • Le sac de compression du sac de couchage peut servir d’oreiller la nuit en y mettant les vêtements de la journée (retournez le sac de compression pour mettre les vêtements sur la partie normalement à l’extérieur, celle qui ne touche pas le sac de couchage, histoire de ne pas salir le duvet ensuite) ;
  • Pensez aux pantalons zip-off, ceux qui se transforment en short grâce à une fermeture éclaire ;
  • Une petite serviette micro-fibre pour vous sécher, essuyer la vaisselle propre et la condensation dans la tente le matin ;
  • La popote pour faire chauffer l’eau et servir de tasse le matin ;
  • Etc., etc… Tout dépend de votre créativité et de vos besoins ! 🙂

L’astuce n°3 est de bien réfléchir à son kit de cuisine

Pour partir randonner, vous n’aurez pas forcément besoin d’un kit de cuisine super évolué et trop complet. Tout dépendra de vos besoins et de votre organisation. Mais vous pouvez vous poser plusieurs questions pour déterminer vos besoins réels, optimiser votre organisation et randonner plus léger :

  • Pouvez-vous manger quasiment que des plats lyophilisés ou déshydratés pour n’avoir qu’à faire chauffer l’eau ?
  • Pourrez-vous manger dans les paquets ou dans la popote pour éviter de prendre des assiettes ? Si vous avez besoin d’une assiette, pouvez-vous vous permettre de mettre le prix dans une assiette pliable et ultra légère qui peut aussi vous servir de planche à découper ?
  • Aurez-vous besoin d’une tasse ou pourrez-vous faire sans ? Si nécessaire, idem que pour l’assiette, pourrez-vous investir dans une petite tasse pliable ?
  • Pensez à prendre des couverts deux en un : les spork, un mix entre spoon (cuillère) et fork (fourchette) sont très pratiques et légères. Certains de ces couverts peuvent même avoir un côté spork (donc cuillère/fourchette) et un côté couteau. Est-ce intéressant pour vous ou préférez-vous avoir un couteau à part ? Si c’est le cas, quel est le plus intéressant pour vous ? Un Opinel simple et léger ou un couteau multifonction ? Si multifonction, pouvez-vous le prendre le plus léger et épuré possible ?

L’astuce n°4 pour alléger son sac à dos est de ne pas toujours cuisiner avec de l’eau

Cuisiner tous vos repas avec de l’eau est la meilleure solution pour avoir une trop grande quantité d’eau sur le dos et l’eau… c’est lourd ! Eh oui, 1 litre d’eau, c’est 1 kg mine de rien.

L’idéal pour réduire le poids de son sac à dos est donc d’avoir la bonne quantité d’eau pour boire chaque jour et de remplir une seconde gourde, que vous essayerez de garder vide au cours de la marche, dans une fontaine ou un torrent (pensez à filtrer ou désinfecter si nécessaire) en fin de journée et qui servira pour le repas du soir, le petit-déjeuner et pour le brossage des dents. Le midi, essayez de favoriser des pique-niques avec des aliments secs (fromage, pain, fruits secs, etc.).

Quand vous allez vous ravitailler, faites-le pour le nombre de midis nécessaire et évitez de prendre des produits qui vous demanderont de faire la cuisine et d’utiliser plus d’eau pour éviter de devoir prévoir plus et donc porter plus sur votre dos.

Pensez aussi que si vous cuisinez le midi et que les températures sont clémentes, une partie de l’eau bouillie va s’évaporer et donc que vous aurez porté une partie de cette eau pour rien. Et en plus, comme une partie de l’eau va rester au fond de votre paquet de lyophilisé ou plat déshydraté, ce sera encore une quantité d’eau (minime certes) qui sera perdue. Préférez boire l’eau plutôt que de la consommer dans tous vos repas, vous verrez que vous allez alléger votre sac à dos.

Astuce n°5 – suivre l’évolution de ses quantités d’eau

Pour ne jamais trop avoir d’eau (ou au contraire, se retrouver avec trop peu), essayez de rester vigilant quant aux quantités d’eau que vous avez et aux sources que vous rencontrerez en chemin. Analysez les cartes IGN et autres sources pour savoir si vous pourrez vous ravitailler en eau régulièrement ou non.

Si c’est possible, ne prévoyez pas trop d’un coup, ça vous évitera encore une fois de vous alourdir. Une poche à eau de 2 litres, c’est 2 kg sur le dos et ça peut être le minimum nécessaire. Bien sûr, l’idée n’est absolument pas de se priver, mais bien de rester vigilant par rapport à votre consommation et aux points d’eau sur le terrain pour trouver le bon compromis entre ce dont vous aurez besoin, ce que vous pourrez porter et les points de ravitaillement.

Dans tous les cas, n’attendez jamais d’être à sec pour chercher un point de ravitaillement.

L’astuce n°6 pour réduire le poids de son sac à dos est de bien choisir son combustible

Il y a plusieurs types de combustibles et de réchauds… Du réchaud à bois au réchaud à essence ou multi combustibles en passant par ceux à gaz ou à alcool. Et de votre choix dépendra l’optimisation de votre organisation et la possibilité de réduire le poids de votre sac à dos pour randonner léger.

  • Les réchauds à bois peuvent être très minimalistes, mais attention, il faut trouver du bois, ce qui n’est pas le cas partout, et il faudra les ranger dans une housse pour ne pas salir vos affaires avec la suie.
  • Les réchauds à essence, ou multi combustibles, sont des réchauds souvent utilisés par les grands voyageurs ou les alpinistes et qui demandent une certaine dextérité et pratique fréquente ainsi qu’un entretien régulier. Ils sont plus encombrants et plus lourds, vous conviendraient-ils vraiment pour vos randonnées ?
  • Les réchauds à gaz sont très efficaces et les choses commencent à devenir très intéressantes ici car il y a plusieurs formats de cartouches de gaz :
    • Les cartouches de 450 grammes ;
    • Celles de 230 grammes (les plus utilisées) ;
    • Et enfin celles de 100 grammes.

Suivant vos randonnées, il peut être intéressant de posséder au moins une cartouche de 100 grammes et une de 230 grammes et de prendre exactement celle qui convient à la longueur de votre itinéraire. Par exemple, pour le Chemin de Saint-Guilhem, on a marché 13 jours avec plusieurs nuits en bivouac ou en camping à cuisiner ou manger des lyophilisés. Et bien, on n’a même pas utilisé le tiers d’une cartouche de 230 grammes. Voyez l’idée. Partez donc avec le strict minimum et une cartouche de 100 grammes peut suffire pour une randonnée d’une nuit jusqu’à environ 5 ou 6 nuits selon votre utilisation. Bien sûr, il vous faudra un réchaud efficace et performant et pas un vieux réchaud sorti de la cave des grands-parents et qui consommera bien trop de combustible.

  • Enfin, le réchaud à alcool, tout petit et léger, est une option tout à fait envisageable, surtout si vous partez une à trois nuits environ. Renseignez-vous bien sur son fonctionnement à l’avance pour ne pas vous retrouver en galère.

L’astuce n°7 est de ne pas emporter de vêtements en plus

Apprenez à profiter de la vie simple. Vous savez quoi, on est tous dans le même bateau en randonnée ! On ne prend pas de douche tous les jours, on transpire et on fait avec. C’est la vie de randonneur !

Prenez deux paires de chaussettes, éventuellement deux culottes ou boxers et le reste… et bien un exemplaire de chaque vêtement suffira et c’est ce que vous aurez sur le dos. Prenez juste un changement de vêtements pour la nuit, à utiliser après que vous vous serez débarbouillé comme vous le pouvez pour vous sentir un peu rafraichi, mais c’est tout. Vous n’aurez vraiment pas besoin de plus, surtout si vous ne partez que quelques jours.

Pour de longues itinérances, ça peut éventuellement être confortable d’avoir un pantalon et un t-shirt de rechange pour pouvoir faire des rotations de lavage, mais pas plus.

Astuce n°8 – penser à prendre des chaussures plus légères

Réduire le poids de son sac à dos est une chose, on peut aussi réduire son propre poids. Marcher avec des chaussures de randonnée rigides et lourdes peut vite être épuisant. Mais attention, prenez ce conseil avec des pincettes, tout le monde ne peut pas marcher avec des chaussures légères et basses en itinérance, surtout en montagne, sur des chemins techniques, et avec un sac lourd, moi la première à cause de chevilles sensibles et des risques d’entorses.

Si vous le pouvez, favorisez des chaussures de randonnée basses ou des chaussures de trail, vous gagnerez plusieurs grammes à chaque pied, ce qui est un point très positif. Si vous préférez garder des chaussures de grande randonnée plus rigides et robustes, essayez de les tester en magasin avant achat pour trouver un bon compromis poids/robustesse/confort.

L’astuce n°9 pour randonner léger est de mutualiser certains équipements si on part à plusieurs

Si vous partez à plusieurs, la solution la plus intéressante pour alléger votre sac à dos de randonnée est de mutualiser les équipements. Partagez la tente et le kit de cuisine au minimum et répartissez-vous les éléments de manière à avoir un poids correct pour chaque personne. La base étant de partir sur un poids de sac à dos qui fait environ 20% de son propre poids. Il s’agit d’un indicateur théorique pour vous donner un ordre de grandeur. Le principal étant que vous vous sentiez à l’aise avec le poids de votre sac sur les épaules.

Voilà un tableau pour vous donner une idée de ce que représente environ 20% de son poids…

L’astuce n°10 pour apprendre à randonner léger est de débriefer…

Il est temps de voir avec vous-même ce qui a fonctionné ou n’a pas fonctionné au cours de votre randonnée pour faire mieux à la prochaine.

Reprenez chaque élément de votre sac un par un et posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce que tel ou tel élément vous a servi ?
  • Y’a t-il des éléments qui ont fait doublon ?
  • Certains éléments ont-ils au final été inutiles alors qu’ils vous paraissaient utiles à la base ?
  • Y’a t-il des éléments que vous n’avez pas utilisés et pourquoi ? Dans quelles conditions les aviez-vous utilisés auparavant et pourquoi ne vous ont-ils pas été utiles cette fois-ci ?
  • Avez-vous consommé toute votre nourriture ? Par rapport à la gestion de l’eau, en aviez-vous assez, trop ou trop peu chaque jour ?

Faire ce point demande certes quelques minutes, mais vous pouvez le faire au moment où vous allez vider votre sac, nettoyer et ranger les derniers éléments. Ça ira comme sur des roulettes !

Merci d’être arrivé au bout de cet article pour apprendre comment réduire le poids de votre sac à dos de randonnée pour randonner léger et apprécier encore plus vos aventures ! Si vous débutez, que vous avez encore plein de questions et que vous souhaitez améliorer vos compétences pour pratiquer la randonnée itinérante en toute sérénité, inscrivez-vous à notre cours gratuit “Mes premiers pas en randonnée itinérante”. Pendant 7 jours, nous vous envoyons dans votre boîte mail nos meilleurs conseils et recommandations pour que vous puissiez partir sur les sentiers en totale confiance et en toute sécurité.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

Randonner léger : 10 astuces pour alléger son sac de randonnée.
Randonner léger : 10 conseils pour optimiser le poids de son sac de randonnée.
Randonner léger : comment réduire le poids de son sac de randonnée ? Voici nos conseils.

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

Candie

Salut, moi c'est Candie ! J'ai voyagé quelques années en backpacking et profité de quelques séjours d'expatriations qui m'ont apportés beaucoup de bonheur à travers les découvertes, les rencontres et l'apprentissage. Sensible à l'écologie et à la protection de notre environnement, j'ai mis de côté les voyages lointains pour profiter de la beauté de la nature proche de chez nous en favorisant les aventures outdoor à travers la randonnée pédestre, le VTT et autres sports de plein air.

Laisser un commentaire