Loading...
ConseilsÉconomie et voyage

L’art de voyager pas cher – Nos conseils

Comment voyager pas cher, nos conseils

Voyager sans être millionnaire, c’est possible.

Cet article s’adresse à vous si vous faites partie de ceux qui pensent ne pas pouvoir voyager faute de moyen, si vous vous dites “Il/elle a de la chance de voyager. Moi je ne peux pas faire ça. Je n’ai pas les moyens.” quand vous voyez un voyageur parcourir un pays ou le monde. Je vais essayer de vous démontrer qu’avec un peu d’imagination, il existe des solutions pour voyager sans être millionnaire. Il existe de nombreuses astuces pour voyager pas cher, et certaines plus simples à mettre en place qu’on ne le pense. Vous allez voir !

 

Voyager sans être riche, c’est possible

Tout d’abord, il est important de préciser que, bien évidemment, si vous avez déjà aujourd’hui du mal à payer vos factures ou simplement subvenir à vos besoins primaires ou ceux de votre famille, malheureusement, il va falloir avant tout stabiliser votre situation avant d’envisager de partir à l’autre bout du monde. Mais ça ne signifie pas que vous ne pourrez jamais voyager. Ce n’est pas ce que je dis bien au contraire. L’objectif du voyage est de pouvoir en profiter un minimum et éviter de se retrouver dans des situations critiques faute d’avoir un peu d’argent de coté.
Non ne partez pas tout de suite en me haïssant et en me traitant de briseuse de rêve ! Je ne veux simplement pas vous vendre du rêve en vous faisant miroiter quelque chose que vous serez déçu de ne pas réussir à atteindre. Lisez quand même la suite, vous pourrez trouver de quoi vous redonner de l’espoir vous verrez. Et qui sait, cet article va peut être vous ouvrir de nouvelles possibilités que vous n’auriez même pas imaginé. 😉 En tout cas, c’est ce que je vous souhaite sincèrement.

 

Trève de bavardage. Attaquons le vif du sujet. Je vais vous lister 15 possibilités qui vous permettent de voyager en diminuant vos frais.

 

Partir hors saison

Commençons par les basique. 🙂 Il n’y a pas de secret, partir en saison haute en même temps que tout le monde revient très cher. Tous les prix sont gonflés à bloc et votre porte-monnaie le sent vite passer. Autant être malin et partir en décalé si vous en avez la possibilité. Le fait de voyager hors saison touristique vous permettra non seulement de bénéficier de prix plus attractifs mais vous aurez en plus la joie d’avoir des locaux bien plus agréables en face de vous car ils ne seront pas fatigués par des hordes de touristes. La relation humaine en sera donc que meilleure. Sans oublier que vous serez également bien plus tranquille pour découvrir le lieu. Et ça, ça n’a pas de prix !

 

Être flexible sur vos dates de voyage

La flexibilité est le mot magique d’un voyage pas cher réussi ! Partir les week-ends coûte souvent plus cher que de partir en semaine. Lorsque vous comparez vos dates de départ pour prendre vos billets d’avion, de train ou autres, vous remarquerez que vous pouvez facilement obtenir des prix plus attractifs si vous changez vos dates pour être en décalé avec les flots des départs. Pourquoi ne pas partir en milieu de semaine ?

 

Préparer son voyage, anticiper ses dépenses
Préparer son voyage, anticiper ses dépenses

 

Vivre comme un local

Nous en parlons souvent mais voyager ne signifie pas faire toutes les attractions à touristes. Pensez comme un local, mangez dans les marchés ou restaurants locaux, cuisinez vous vos propres repas, déplacez vous en transports en commun plutôt qu’en transport touristique.  Vous payerez ainsi les prix locaux et non pas les prix touristes qui sont bien plus chers.

 

Conseil : lorsque vous mangez à l’extérieur (restaurant ou marché), pensez à emmener un tupperware avec vous pour emporter vos éventuels restes. Vous évitez ainsi de gaspiller de la nourriture qui partira à la poubelle et cela vous fera économiser un prochain repas ou du moins une partie.

 

Voyager dans un pays pas cher

Lorsqu’on n’a pas un gros budget voyage, il est important de bien choisir sa destination. Il existe de nombreuses destinations au coût de la vie plus bas que le notre en France. Tout vous reviendra donc peu cher. Vous avez par exemple les pays d’Asie du sud-est comme le Vietnam, le Laos, le Cambodge ou encore la Thaïlande. De nombreux pays d’Amérique du Sud sont également peu chers comme la Bolivie ou le Pérou.

 

  • Faites un tour sur le planificateur de voyage A-contresens afin de trouver les pays qui correspondent à votre budget. Vous trouverez également une liste des pays classés par budget moyen journalier.

 

A Hoi An, Vietnam
A Hoi An on te met le chapeau sur la tête, le portant sur l’épaule, on te prendre ton appareil des mains pour te prendre en photo et après on te vend des bananes ^^’

 

Organiser vos voyages vous-même

Un autre des principes clés pour voyager pas cher est d’organiser son voyage soi-même sans passer par une agence. Ça demande peut être plus de gestion et d’investissement en temps mais vous ferez de belles économies et vous aurez ainsi beaucoup plus de souplesse dans votre voyage. Personnellement, nous voyageons toujours en indépendantes et ne passons par des agences que lorsqu’il n’y a vraiment aucune autre possibilité pour découvrir un lieu ou faire une activité précise.

 

Le volontariat en voyage

Le volontariat est de plus en plus répondu dans certains pays grâce à la naissance de certains sites internet il y a quelques années.
Le principe du volontariat est de troquer son temps de travail contre un hébergement pour dormir et parfois des repas. Vous pouvez ainsi être hébergé chez un hôte ayant un projet de construction écologique ou de complexe touristique, tenant une auberge ou une ferme. Les projets sont tous plus variés les uns que les autres. À vous de choisir ceux qui vous parlent le plus en lisant les profils des hôtes.
Le volontariat vous permet certes d’économiser sur l’hébergement et la nourriture qui sont les deux postes de dépenses les plus importants en voyage en général, mais c’est également un moment de partage et de rencontre avec l’hôte. Ça vous permet de vous immerger dans la culture local et de développer de nouvelles compétences.

Les sites internet vous permettant de trouver des volontariats dans le monde sont principalement :

 

Pour vous inscrire en tant que volontaire et pouvoir contacter des hôtes, vous devez payer un abonnement annuel sur ces plateformes. Mais ne vous inquiétez pas, cette dépense sera vite rentabilisée dès votre premier volontariat. Certaines des plateformes permettent de vérifier les hôtes qu’il y a dans une région avant de s’abonner. Ça permet ainsi de s’assurer qu’il est possible de faire du volontariat dans le coin où vous prévoyez de voyager avant de payer votre abonnement.

 

Tamisage lors de notre premier volontariat en Argentine
Tamisage lors de notre premier volontariat en Argentine

 

Notre expérience : Candie et moi avons à plusieurs reprises utilisé ce principe d’échange lors de notre voyage en Amérique du Sud. Voici quelques exemples de projets de volontariat que nous avons fait en Argentine et au Pérou :

  • Aide d’un couple argentin à la construction de leur maison en matériaux naturels – 1 mois.
  • Projet de camping où nous avons aidé à faire de la peinture ainsi que des missions sur la communication numérique – 2 semaines.
  • Projet d’auberge éco-responsable où nous avons aidé à l’entretien, la maintenance et la rénovation du lieu. Nous avons également aidé à la communication numérique du projet – 3 semaines.
  • Aide d’un couple tenant un éco-lodge pour l’entretien général des lieux (intérieur et extérieur) – 2 semaines

 

L’auto stop, un bon moyen de voyager pas cher et de faire de belles rencontres

Pourquoi ne pas tenter de faire de l’auto stop pour certains de vos trajets en voyage ? C’est une pratique qui se fait et qui peut vous faire économiser sur les transports, ce qui n’est pas négligeable.

Renseignez-vous toujours auprès des locaux pour savoir si la pratique se fait, fonctionne et n’est pas dangereuse dans le coin où vous envisagez de vous lancer. Certains endroits du monde si prêteront plus que d’autres.

 

Notre expérience : nous avons fait un peu de stop en Patagonie argentine en pleine saison d’été. La pratique est apparemment coutumière dans cette région, rien qu’à en voir le nombre de retours d’expériences que vous pouvez lire sur internet. Tout s’est très bien passé pour nous. Nous n’avons pas attendu longtemps avant de trouver des véhicules pour nous prendre et nous sommes toujours tombées sur des personnes super sympa et enrichissantes. Par contre, en nous renseignant sur le nord-ouest de l’Argentine, plusieurs locaux nous ont déconseillé de faire du stop à cause de la traite à la frontière argentino-bolivienne, un trafic de femmes qui sont enlevées et mises sur le marché de la prostitution. Nous avons donc préféré éviter de prendre le risque même s’il est infime et que nous connaissons des personnes ayant fait de l’auto stop dans ce coin sans problème.

  • Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à faire un tour sur le blog d’Astrid, Histoires de tongs, où elle partage tous ses conseils d’auto-stoppeuse invétérée Nous avons d’ailleurs témoigné de notre première expérience d’auto-stop sur son blog avec d’autres blogueurs voyages, à lire par ici.

 

Session auto stop en Argentine
Session auto stop en Argentine

 

Pensez aux transports alternatifs

Nous venons de parler d’auto stop et bien sachez qu’il y a d’autres moyens de transports qui permettent de faire de belles économies et ainsi pouvoir voyager pas cher.

 

Voyager en vélo

Les transports étant un des principaux facteurs de dépenses lors d’un voyage, une manière de le limiter est par exemple de voyager à vélo. Vous n’aurez besoin que d’investir au début dans le matériel vélo puis ensuite de vous déplacer librement et gratuitement.

 

  • Nos amis Mila et Denni du blog Un monde à vélo partagent toutes leurs aventures de voyage à vélo ainsi que leurs précieux conseils ! Nous ne pouvons que vous recommander d’aller voir leur blog si le sujet voyage à vélo vous intéresse.

 

Se déplacer grâce au covoiturage

Pour vos déplacements, pensez également au covoiturage ! Vous pouvez en faire autant en tant que passager que conducteur si vous voyagez avec votre véhicule. En tant que passager, cela vous permet de faire des trajets pour un budget souvent moins coûteux que les autres moyens de transports. Dans le cas où vous voyagez avec votre véhicule, vous pouvez prendre des passagers ce qui vous permettra de partager les frais (essence, autoroutes…) et ainsi réduire la note du voyage. C’est également un super moyen de faire des rencontres !

 

  • Notre expérience :  nous sommes des adeptes du covoiturage. Nous proposons de prendre des passagers autant que possible lorsque nous faisons des trajets en voiture. Et dans le cas où nous devons faire un trajet sans véhicule, nous incluons systématiquement l’option covoiturage dans notre comparatif des moyens de transports. Nous n’en avons fait qu’en France jusque-là mais il est possible d’en faire dans d’autres pays où le concept est développé. Nous passons par la plateforme Blablacar pour déposer ou trouver des annonces.

 

Le couchsurfing, ou comment dormir sur le canapé d’un local gratuitement

Le couchsurfing consiste à héberger ou être hébergé gratuitement. Le concept existe dans de nombreux pays dans le monde. Un hôte vous propose de dormir sur son canapé, un matelas, ou la chambre d’amis si vous êtes chanceux et vous pouvez faire connaissance avec un local. Et tout ça gratuitement et sans limite d’âge ! Avec Candie, nous avons personnellement pour principe de nous occuper du repas ou du moins d’acheter le nécessaire pour l’hôte qui nous accueille. Je trouve que c’est la moindre des politesses. Le but ici n’est pas de vivre au frais d’une gentille âme mais plutôt de vivre un échange culturel tout en faisait quelques précieuses économies.

Faites vous un super profil sur le site Couchsurfing. Au début, il n’est pas forcément évident de trouver ses premiers hôtes. Si vous pouvez obtenir des avis d’amis qui utilisent aussi la plateforme ça pourra vous aider et rassurer vos futurs hôtes. Vous pouvez également participer aux événements Couchsurfing qui ont lieu dans certaines villes. Ça vous permet de créer des contacts et d’obtenir des avis parfois.

 

Notre expérience : dès le début de notre voyage en Argentine, nous avions en tête d’alterner entre volontariat et couchsurfing autant que possible, pour des questions de budgets, d’une part, mais également pour des questions d’immersion et de rencontres de locaux.

 

Crêpe party chez nos hôtes Couchsurfing
Crêpe party chez nos hôtes Couchsurfing

 

Autres alternatives de logement pour réduire les coûts en voyage

Le housesitting ou petsitting

Le Housesitting, ou petsitting, consiste à garder la maison de personnes s’absentant de chez elles pour une période plus ou moins longue. Vous avez ainsi un logement gratuitement avec pour seule contrepartie d’entretenir la maison et de vous occuper des éventuels animaux.
Ce concept est particulièrement bien développé dans les pays anglophones et s’étend de plus en plus.

Pour les amoureux d’animaux, c’est l’option idéale !

 

Exemples de plateformes de mise en relation pour le housesitting :

Comme pour le volontariat, ces plateformes nécessitent de payer un abonnement annuel pour pouvoir les utiliser, ce qui est vite rentabilisé.

 

L’échange de maison

Un peu dans le même esprit que le housesitting mais avec une notion en plus. L’échange de maison, comme son nom l’indique, permet d’échanger son logement (maison ou appartement) contre un autre logement dans le monde gratuitement. Encore mieux que de devoir se synchroniser pour échanger son logement avec d’autres, il existe maintenant des systèmes de points. Héberger des personnes chez vous vous fait gagner des points que vous pouvez ensuite échanger contre un logement à travers le monde.

 

 

Eno et une chienne au Monte Hostcamp
Des animaux, ce n’est pas ce qui manquait pendant nos volontariats, à notre plus grand bonheur !

 

Profitez des activités gratuites

Il existe plein de possibilités pour visiter un lieu sans forcément payer systématiquement. Vous avez, par exemple, le concept de free walking tour qui existe et qui vous permet de faire une visite guidée d’une ville « gratuitement ». Il vous coûtera simplement le pourboire que vous laisserez à la fin. Vous avez également souvent des monuments ou musées gratuits. Pour les identifier, renseignez-vous auprès des offices du tourismes. Et pour ceux qui sont payants, sachez qu’ils proposent souvent d’ouvrir leurs portes gratuitement un jour dans la semaine. Renseignez-vous pour savoir quel jour ça tombe.

 

Utilisez une bouteille d’eau réutilisable (et filtrante de préférence)

On n’y pense pas forcément, mais l’hydratation est un point de dépense non négligeable, sans parler du fait qu’acheter des bouteilles en plastique à tour de bras est très pollueur. Nous vous conseillons donc vivement de partir avec une bouteille réutilisable dans votre sac. Vous pourrez ainsi la remplir au robinet sans problème. Et pour les pays où il n’est pas recommandé de consommer l’eau du robinet, nous vous recommandons les gourdes filtrantes et notamment celle de chez Water-to-Go qui permet de filtrer toutes les mauvaises choses. Vous pourrez ainsi boire l’eau courante sans aucun problème et vous ferez ainsi du bien à la planète et à votre porte-monnaie.

 

Faire ses études à l’étranger grâce aux bourses (bourse Erasmus)

Autre option, qui est valable pour les personnes encore en études, vous pouvez envisager de faire une partie de vos études à l’étranger. Il existe pour cela des bourses que vous pouvez obtenir pour vous aider financièrement. Renseignez-vous par exemple auprès de la bourse Erasmus.

 

  • Attention à ne pas tomber dans les travers de certains en faisant la manche, notamment dans des pays plus pauvres que le notre. C’est une tendance que l’on voit particulièrement en Asie où des voyageurs européens ou américain du Nord font la manche pour récupérer 3 ronds pour pouvoir poursuivre leur voyage. N’oublions quand même pas que vous avez la chance de pouvoir voyager, d’avoir le choix de le faire, pendant que d’autres dans certains pays ne vivent seulement pour subvenir à leur besoins de la vie courante. Voyager n’est même pas en option. Alors demander de l’argent à ces personnes est un peu déplacé.

Si vous voulez voyager, vous avez les options que je viens de vous énumérer qui vous ouvre déjà le champs des possibles.

 

En complément de tous ces conseils pour voyager avec un petit budget, je vous invite à surveiller vos dépenses pendant le voyage. Vous vous rendrez compte qu’on peut avoir tendance à s’enflammer un peu en début de séjour en voulant profiter à fond de tout et en ne se rendant pas bien compte de la conversion de la monnaie qui nous est alors inconnue. Méfiance donc !

 

Alors convaincu que le voyage est finalement pas qu’une affaire de millionnaire ? Même avec un budget serré il est possible de découvrir le monde. Il suffit simplement de faire les bons choix et d’avoir un peu d’imagination. Cette liste est bien entendu non exhaustive. N’hésitez pas à nous partager vos conseils ou vos questions en commentaire !  😉

 


Les articles qui pourraient vous intéresser :


Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest ! 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager et à lui mettre une petite note juste en dessous ! 😉

Suivez-moi

Enora

Je suis une webophile passionnée de voyage et je veux partager avec vous mes découvertes du monde.
Enora
Suivez-moi
4 comments
  1. Avatar
    Sandrine de Wonder-Trip

    Voilà un article qui devrait en intéresser plus d’un ! Bravo. Ce sont des astuces que l’on a utilisées en tant que voyageurs au long cours, mais souvent elles sont tout autant valables lorsqu’on veut voyager de manière écoresponsable.

  2. Avatar
    Cynthia

    Article très interessant. J’hésite justement à faire du couchsurfing ou à partir faire du volontariat. Est-ce que c’est plus adapté pour une personne seule ou est-ce que c’est également possible pour un couple?

    1. Enora
      Enora

      Bonjour Cynthia ! Merci pour ton commentaire ! 🙂 Pendant notre voyage en Amérique du Sud l’année dernière nous avons fait du couchsurfing et du volontariat en étant 2 sans problème. Autant en couchsurfing qu’en volontariat, il suffit juste de regarder sur les profils des hôtes combien de personnes ils peuvent accueillir. C’est systématiquement indiqué. Donc ces deux alternatives sont aussi bien appropriées pour une personne seule que pour un couple. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
La Vallée de Chevreuse et son Abbaye des Vaux de Cernay
10 incontournables en Argentine
Économiser pour voyager
Ou partir en automne