Loading...
Amérique du SudDestinationsPérou

Guide de Cusco et de la vallée sacrée des Incas

Centre historique de Cusco

Et oui, sans surprise, nous sommes allées à Cusco lors de notre séjour au Pérou. Pour deux raisons, d’abord visiter les superbes sites Inca de la région, en apprendre plus sur cette civilisation disparue et également pour aller faire du volontariat dans une petite bourgade à 20 minutes (si le trafic est bon) de la capitale Inca, ou le nombril du monde ! Dans cet article, nous n’aborderons pas le sujet de notre volontariat, mais bien de tout ce que vous pouvez faire et voir dans la vallée sacrée au Pérou.

Séjour : Novembre/Décembre 2018


Retrouvez notre guide sur le Pérou pour préparer votre voyage


L’histoire de Cusco et la vallée sacrée des Incas

La civilisation Inca est une civilisation pré-colombienne (avant Christophe Colomb), originaire de la région de Cusco au Pérou. Par la suite, la civilisation s’est étendue le long de l’océan Pacifique, jusqu’en Colombie au Nord et est descendu le long de la Cordillère des Andes, jusqu’à la région de Mendoza/Santiago, en Argentine et Chili, au Sud.

La civilisation Inca est devenue un empire, un des plus grands de l’Amérique précolombienne. Fort en stratégie militaire, la civilisation Inca, qui était une simple tribu à son origine, a vite réussi à prendre le contrôle de la confédération dans laquelle ils étaient installés.

Année après année, de père en fils et de victoire en victoire, le territoire Inca s’est vu grandir jusqu’à recouvrir près 1 800 000 km2 sur les pays que sont aujourd’hui la Colombie, l’Équateur, le Pérou, la Bolivie, l’Argentine et le Chili.

L’empire a été conquis par les espagnols peu de temps après leur arrivée sur le continent sud-américain, à partir des année 1530. Au-delà des guerres lancées contre les incas, les espagnols ont également apporté des maladies contre lesquels les civilisations sud-américaines n’avaient pas de défenses immunitaires pour les combattre.

Ce fut le début de la fin de l’empire Inca. Aujourd’hui il resterait de l’empire Inca les indiens Quechua qui sont très fiers de leurs origines.

Cusco, le nombril du monde

Quoi voir à Cusco ?

Cusco est une ville super et où il y a plein de choses à voir et à faire. Je vais commencer par vous parler des lieux à voir dans le centre historique de Cusco puis dans la périphérie.

Le Boleto turistico, le pass à avoir pour de nombreuses visites

LE BOLETO TURISTICO est un ticket qui permet l’entrée de plusieurs (16) sites archéologiques et musées de la vallée sacrée des Incas à Cusco et en périphérie. Son prix est de 130 soles (35€) et il est valide pendant 10 jours à partir de la date de l’achat. Il existe également un billet partiel au prix de 70 soles (19€).

Vous aurez besoin de votre passeport pour l’acheter et vous pouvez vous le procurer à l’entrée de plusieurs sites à l’exception du musée contemporain et du site de Pachacutec. Nous l’avions personnellement acheté à COSITUC dont voici l’adresses et les horaires : Galerías Turísticas, Av. El Sol N° 103, Cusco (du lundi au vendredi – 8h-17h30 et le samedi – 8h30-12h30).

Les sites inclus dans le Boleto Turistico integral :

  • Musées : Art Populaire, Histoire Régionale, Art Contemporain, Site de la Coricancha, centre d’Art Natif de Cusco
  • Monument de l’Inca Pachacutec
  • Sacsayhuaman, Q’enqo, Puka Pukara, Tambomachay
  • Tipon et Piquillacta
  • Pisac et Ollantaytambo
  • Chinchero et Moray

Le centre historique de Cusco

🔸 La Plaza de Armas de Cusco est magnifique avec sa belle fontaine en son centre, la Cathédrale de Cusco et l’Église de la Compagnie de Jésus qui la surplombe et les bâtiments à l’architecture coloniale qui l’entourent.

🔸 La petite basilique de la Merced mérite un coup d’œil et si ce n’est à l’intérieur, au moins à l’extérieur.

🔸 Le couvent de la Coricancha (Qorikancha) ou temple du soleil de Cusco était un des lieux les plus sacrés de l’empire Inca. Il se visite aujourd’hui pour quelques soles (Nov 2018 : 15 soles – 4,03€).

🔸 Le musée de la Coricancha est un musée historique et archéologique situé sous le jardin de la Coricancha. Il est accessible par la rue principale, l’Avenida El Sol et son entrée est inclue dans le Boleto Turistico.

🔸 Dans le centre historique, vous trouverez un mur tout à fait incroyable. Rue Hatunrumiyoc se situe un mur avec des rochers aux 12 angles. Ce mur a la particularité d’être fabriqué à partir de rochers taillés avec une technique ancienne qui lui a permis de résister à plusieurs séismes.

🔸 Le marché Mercado San Pedro est LE marché de Cusco. On y trouve de tout pour se nourrir, ainsi que des souvenirs et autres bricoles. Il est également possible de manger sur place. Si vous êtes végétarien, aucun problème, il y a toujours des options.

🔸 Le très joli Quartier San Blas est calme et agréable avec ses petites rues pavées et ses nombreuses boutiques et restaurants charmants.

🔸 Les musées des Arts Populaires et celui de l’Histoire régionale sont très intéressants également et accessibles grâce au Boleto Turistico.

Hors du centre historique de Cusco

🔹 Le monument de l’Inca Pachacutec est une tour située à l’intersection de l’avenue El Sol et Alemeda de Pachacutec, près de la station de train Wanchaq. L’intérieur est un musée dédié à Pachacutec et il est possible de monter jusqu’en haut de la tour où se trouve la statue de l’Inca et où vous trouverez une vue sympa sur la ville.
Le site est facilement accessible à pied étant situé à seulement 2 km de la Plaza de Armas de la ville.

🔹 Sacsayhuaman est le site archéologique le plus proche de la ville de Cusco, il est accessible à pied. C’est une forteresse Inca dédiée au dieu du Soleil.

🔹 Q’enqo était un site dédié aux cultes et aux rites. Il se situe à seulement 6 km du centre historique de Cusco.

🔹 Puka Pukara sont les ruines d’une forteresse militaire qui faisait partie du système de défense de la ville de Cusco.

🔹 Tambomachay était dédié aux sacrifices d’enfants et servait de maison à l’Inca Yupanqui lorsqu’il allait chasser. Il est constitué de très jolies fontaines qui sont d’ailleurs les seules choses que l’on peut vraiment voir, le site ayant été restreint d’accès dû à l’affluence touristique et aux dégradations que cela a engendré.

Nous avions visité ces 4 sites précédents en un peu plus d’une demi-journée et le tout à pied. Nous étions parties relativement tôt de notre auberge de jeunesse dans le centre historique pour rejoindre Sacsayhuaman (25 minutes de marche) alors qu’il y avait encore très peu de monde sur le site. La visite était d’ailleurs très agréable. Nous avons ensuite suivit la route pour marcher jusqu’à Tambomachay (1h environ) puis Puka Pukara qui est juste à coté. En prenant le chemin de retour, nous avons pris des sentiers alternatifs, indiqués sur Maps.Me (application super à avoir en voyage) à partir de Huayllarcocha, pour rejoindre le temple de la Lune et terminer par le Q’enqo avant de rejoindre Cusco.

Pensez bien à prendre de l’eau avec vous, de la crème solaire, vos lunettes de soleil et un chapeau ou une casquette car le soleil peut taper en milieu de journée. Prévoyez également un pique-nique, les chemins alternatifs près de Huayllarcocha sont propices à une pause agréable et bien méritée avant de continuer la journée.

Séjourner à Cusco

Nous sommes restées un total de 2 semaines à Cusco plus trois semaines de volontariat dans une ville à 20 minutes en prenant la direction de Puno. Nous avons donc eu l’occasion de passer par Cusco de nombreuses fois.

Où manger à Cusco ?

🔸 Dans le quartier San Blas, nous avons testé la crêperie La Bo’M. Le lieu est super sympa, les employés aussi et alors les crêpes, à tomber par terre ! Après déjà près d’un an de voyage et de cuisine locale, nous étions vraiment heureuses de tomber sur de si bonnes crêpes faites à partir de farine de Quinoa et avec des produits locaux.

🔸 Au Marché San Pedro, nous avons mangé chez Mamá Naty, près d’une des entrées se trouvant sur la rue Tupac Amaru. Nous avions eu deux options végétariennes pour 8 soles (2,14€) le plat qui était délicieux et complet.

🔸 El Encuentro, rue Tigre, notre coup de cœur et « go-to » restaurant pendant notre séjour. Super service, des plats végétariens et vegans délicieux à base de produits locaux et une ambiance intimiste… Que demander de plus.

🔸 La Rosa Divina, petit restaurant qui ne paye pas de mine dans les escaliers Huaynapata. Menu du midi pour 15 soles (4,02€) avec options végétariennes.

🔸 The Meeting Place dans le quartier San Blas, sur la place San Blas est un restaurant très sympa qui sert des petits-déjeuners copieux et délicieux toute la journée. Nous avions testé les super petit-déjeuners mexicains et les gaufres au chocolat. Miam.

🔸 Chia vegan Kitchen est un restaurant sympa à quelques pas d’El Encuentro, sur la rue Tecsecocha. Très bon et original, il y avait peu de monde en arrivant vers l’ouverture sur l’heure du midi, le service était donc très rapide.

🔸 Chalca Restaurant Bar est très sympa. Nous y sommes allées un soir et nous avons pu déguster un plat très bon qu’on a souvent retrouvé au Pérou mais qui nous a marqué ici pour sa simplicité et son goût : le riz à la cubaine, c’est à dire un plat de riz blanc agrémenté d’une banane frit, d’un œuf au plat et de quelques légumes en sauce (ou pas).

🔸 La Jugueria (au coin de Concebidayoc et Calle nueva cruz verde) est un lieu local typique et parfait pour aller boire un jus entre deux visites. Il y a l’embarras du choix et les prix sont très locaux, très abordable !

Où dormir à Cusco ?

🔹 Colonial hostel : 22 soles (5,90€) pour un lit dans un dortoir de 20 lits avec petit-déjeuner inclus et cuisine à disposition. La salle de bain était vraiment pourrie quand on y était et c’est pour dire, après un an de voyage, on en a vu de toutes les couleurs et l’ambiance musique à fond n’a pas été notre tasse de thé dans cet hostel. Nous y avons passé une nuit avant d’aller chercher ailleurs.

🔹 Hostel Backpackers Felix : 25 soles (6,70€) pour une chambre de 4 lits privatisée pour nous deux en basse saison. Le petit-déjeuner était inclus et il y avait une petite kitchenette à disposition.
⚠️ Cet hostel est l’exemple typique des gobelets et des couverts en plastique au petit-déjeuner. Si vous y allez, pensez bien à avoir vos propres gobelets et couverts de voyage pour limiter les déchets.

🔹 Ukumari hostel : 20 soles le lit dans une chambre de 7 avec salle de bain à l’extérieur. 25 soles par lit pour une chambre de 4 ou 6 avec salle de bain privée. PDJ inclut et cuisine à disposition. Hostel calme et agréable, il nous a été recommandé par un guide de trekking que nous avons rencontré lors de notre séjour de volontariat à Saylla.

La Bo’M backpacker, lié à la crêperie la Bo’M semblait être un hostel super sympa et charmant avec une belle ambiance. Nous n’y avons pas séjourné, nous l’avons simplement vu lorsque nous sommes allées manger à la crêperie, la terrasse du restaurant donnant sur le centre de l’auberge.

Retrouvez d’autres idées d’hébergements à Cusco sur Booking :

Booking.com

Comment aller à Cusco ?

Vous pouvez aller à Cusco depuis Copacabana en Bolivie avec la compagnie Titicaca Bus. Nous avions pris cette agence pour nous arrêter à Puno et nous étions dans un bus qui allait directement à Cusco.

Pour notre part, nous sommes allées à Cusco depuis Ica, après avoir visité Paracas. Le temps de trajet étant d’environ 20h, nous avons décidé, pour les longs trajets au Pérou, de passer par des compagnies plus confortables. Nous avons donc voyagé avec Cruz del Sur pour 89 soles (25€) et la compagnie nous a également permis d’avoir un repas végétarien pendant le trajet.

La vallée sacrée des Incas

La Vallée sacrée des Incas, le long de la rivière Urubamba, la rivière sacrée qui a creusé la vallée, inclut tous les sites entre Písac et Ollantaytambo. Dans la vallée sacrée, de nombreux sites archéologiques et villages de l’époque incas sont visitables, dont certains grâce au boleto turistico.

Les sites de la vallée sacrée au Pérou

🔸 Le site archéologique de Písac, un mini Machu Picchu, est un site grandiose. Le site est composé de plusieurs temples dont un temple du soleil et une citadelle. Il y avait également des terrasses agricoles et des constructions militaires. Nous l’avons visité à pied en partant du village pour remonter jusqu’en haut. Quelle ne fut pas notre surprise, alors que nous nous étions presque senties seules au monde tout au long de notre ascension, que de voir une foule phénoménale en arrivant en haut, là où les bus de touristes s’arrêtent ! 😱 En tout cas, on peut vous dire un truc, c’est qu’en le faisant comme nous, ou en prenant un guide privé, vous allez voir beaucoup plus de zones du site que si vous le faites avec un tour organisé qui reste que sur la zone principale et c’est bien dommage vu la beauté du site.

À Písac, au village, vous pouvez y dormir (ce que nous n’avons pas fait car nous y sommes restées qu’une journée, donc nous n’avons pas de recommandation) et y manger (et là, on vous recommande le restaurant Apu organic qui est un restaurant vegan avec menu à 17 soles 4,55€ : soupe, plat, dessert et maté). Trop bien, trop bon, trop sympa !

Pour vous rendre à Písac, prenez un minibus local à 5 soles (1,34€) l’aller à la “gare” des bus pour Pisac Calca à Cusco. Vous prendrez le bus du retour là où vous avez été déposé, mais pensez à demander confirmation au chauffeur tout de même, ainsi que pour les horaires (ceux-ci juste par principe hein 😜).

🔸 Le site archéologique d’Ollantaytambo est un des seuls vestiges de l’architecture urbaine Inca. Il y a également des temples et une forteresse. Ce site est impressionnant dans sa construction, on se sent tellement petit en le parcourant.

Si vous restez la journée à Ollantaytambo, nous vous recommandons pour manger, le restaurant Sunshine Café qui est tenue par une jeune expatriée américaine. Le lieu est vraiment agréable et ils servent des plats végétariens à tomber par terre.

Pour vous rendre à Ollantaytambo depuis Cusco, vous pouvez prendre un colectivo sur la rue Pavitos entre Belen and Av. Grau (10 soles – 15 soles (2,67€ – 4€) par personne, trajet 1h30) et rentrer de la même façon si vous êtes dans les horaires des minibus. Sinon, comme nous, un chauffeur de voiture privatisé cherchait deux personnes de plus pour rentrer à Cusco et nous avons eu un prix au rabais (10 soles au lieu de 15) pour nous emmener. Nous n’avons pas eu à marchander, nous pensons qu’il en avait marre de poireauter et qu’il voulait juste rentrer plus vite sans devoir attendre des clients potentiels plus longtemps.

🔸 Le site de Moray est un ancien centre de recherche agricole. Les incas faisaient des tests sur les cultures pour mieux connaître les conditions optimales (altitudes, humidité, soleil, etc.) pour cultiver différents types de cultures. De cette façon, ils pouvaient ensuite exporter ces précieuses connaissances sur les terrains de toute la cité Inca pour que les agriculteurs prennent le relais à plus grosse échelle. Le site est vraiment très beau. Nous avons visité ce site avec un guide et un pack comprenant également les Salinas de Maras ainsi qu’un arrêt dans un centre de tissage de Chinchero.


Vous pouvez bien sûr visiter le site par vous même en prenant un colectivo depuis Cusco mais celui-ci ne va pas jusqu’au site de Moray. Il s’arrête avant (le terminus exact nous échappe) et il faut ensuite prendre un taxi sous réserve qu’il y en ait au moment de votre arrivée. Renseignez-vous pour avoir plus de précisions si cette option vous intéresse. Personnellement, nous avons fait le choix de passer par un tour organisé par simplicité et pour inclure plusieurs sites assez éloignés les uns des autres que nous n’aurions pas eu l’occasion de visiter en une seule journée. Le guide était sympathique, intéressant et nous n’étions pas un énorme groupe ce qui rendait la visite de groupe relativement agréable.

🔸 Les Salinas de Maras, hors boleto turistico, sont situées dans la Vallée sacrée des Incas. C’est une mine de sel à ciel ouvert, avec des bassins, disposés en terrasse, où est cristallisé le sel avant d’être récolté manuellement. C’est un lieu incroyable à voir de ses propres yeux.

🔸 Le site archéologique de Chinchero est le seul lieu du boleto turistico où nous ne sommes pas allées.

Deux autres sites archéologiques à visiter autour de Cusco

Il y a deux autres sites archéologiques à visiter autour de Cusco et accessibles avec le boleto turistico.

🔹 Le premier site archéologique est Tipón. D’après les informations que nous avions eu par un guide sur place, Tipón était un site dédié aux dieux de l’eau et des individus haut placés venaient de Cusco pour y effectuer des rites.
Le lieu est vraiment magnifique avec ses terrasses verdoyantes et ses canaux d’irrigations incroyables.

🔹 Le second site archéologique est Piquillacta. Ce site ne date pas de l’empire Inca, mais des Waris. Le site est gigantesque et était principalement utilisé pour des cérémonies. Apparemment, il n’était pas totalement terminé lorsqu’il a été abandonné. Il fait également partie des sites où des recherches archéologiques ainsi que des rénovations sont encore en cours.

⚠️ Et le Machu Picchu alors ? ⚠️

En effet, on n’en parle pas. Nous avons fait le choix de ne pas y aller. Trop de monde va au Machu Picchu, ce qui met le site en danger. Nous avons prévu d’écrire un article sur le sujet pour expliquer avec plus de détails ce que nous avons appris sur l’impact du tourisme sur ce site sacré des Incas.

D’autres idées d’activités à faire à Cusco

Cusco est une bien belle ville, la Vallée sacrée des Incas est également une région incroyable du Pérou et vraiment magnifique à découvrir, tant sur le plan paysages que culturel et historique. Nous avons vraiment passé un bon séjour dans cette partie du Pérou. Le seul point noir qu’on préfère mentionner, armez-vous de patience et de calme lorsque vous passez par la Plaza de Armas de la capitale Inca, vous allez vous faire harponner par tous les rabatteurs pour les agences, des tours, des massages, des walkings tours, etc.


Les articles qui pourraient vous intéresser :


Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager et à le noter juste là en dessous ⤵ ! 😉

Suivez-moi

Candie

Je voyage depuis des années, voyage au long court en backpacking, voyages courts près de chez moi, expatriations, et je ne m'en lasse pas ! Ce qui me fait vibrer dans tout ça : la nature et les rencontres !
Mais aujourd'hui, la planète est en danger et nous sommes tous responsables. Mon but est donc de partager et d'échanger pour qu'ensemble on se dirige vers un tourisme éco-responsable et un plus grand respect de notre habitat, Terre Mère.
Suivez-moi
6 comments
  1. Avatar
    Miléna

    Hello ! Merci beaucoup pour cet article qui nous fait voyager si loin 🙂
    Tes photos sont superbes et ça donne tellement envie d’y être ! Je repasserai sur ton blog le jour où je commencerai l’organisation de mon voyage au Pérou (2021 j’espère 😀 )

    1. Candie
      Candie

      Bonjour Miléna, merci d’être passée par ici. Le Pérou est un superbe pays, on espère que tu auras l’occasion de le visiter. N’hésites pas à revenir par ici si tu as besoin pour la préparation de ton voyage, nous y avons passé trois mois et nous avons quelques articles en stock si besoin !!

    1. Candie
      Candie

      Le Pérou est un magnifique pays qui vaut le coup d’être découvert. On a vraiment passé trois mois magiques lorsqu’on y était. On espère vraiment que tu auras l’occasion d’y aller un jour. Et si tu as des questions n’hésite pas du coup !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La sélection des Géonautrices
La Vallée de Chevreuse et son Abbaye des Vaux de Cernay
10 incontournables en Argentine
Économiser pour voyager
Ou partir en automne