Quel matériel photo et vidéo en 2020 ?

  • Post author:
  • Post last modified:22 juin 2020
Quel matériel photo et vidéo en 2020 ?

En 2019, nous avons commencé à nous sentir limitées avec notre matériel photo et vidéo du moment compte tenu de notre pratique et de nos ambitions professionnelles. Nous avons donc fait le choix d’investir dans un équipement plus récent et plus performant. En effet, mon boîtier Lumix G80, un entrée de gamme de très bonne qualité, ne répondait plus autant à mes besoins et le vieil appareil d’Enora, le Canon 550D, était bien trop ancien pour avoir les fonctionnalités si utiles de nos jours. Mais alors, quel matériel photo et vidéo avons-nous choisi pour commencer cette année 2020 ?


>> Tous nos articles Photo et Vidéo


Le matériel photo et vidéo principal

Notre matériel principal, c’est ce que nous avons besoin à chaque fois que nous sortons filmer ou prendre des photos. Ce sont donc nos sacs photo pour transporter notre matériel ainsi que nos boîtiers et nos objectifs.

Les sacs à dos photo

Nous avons récemment investi dans des sacs photo de plus petite taille que ceux que nous avions en voyage. Ceux-là était bien pour transporter TOUT notre matériel pendant un an, mais maintenant que nous pouvons prendre que ce dont nous avons besoin pour une seule journée ou quelques jours, les gros sacs photo Backlight 26L de Mindshift Gear étaient quelque peu encombrants.

Le Camsafe X17 de Pacsafe

Enora a donc choisi le sac à dos photo Camsafe X17 de la marque Pacsafe qui est connu pour faire des sacs et accessoires très sécurisés. Son sac est très léger et bien compartimenté avec une section dans le bas du sac pour y mettre son matériel photo avec un accès facile sur le côté. Il permet de glisser un ordinateur portable 13″ dans le dos ou une poche à eau (il y a un passage exprès pour le tube). Il y a une poche sur le côté pour y mettre un petit trépied ou une bouteille d’eau et la possibilité de mettre des affaires personnelles.

Le Photo Active BP 300 AW de Lowepro

Mon choix, après de longues recherches, c’est porté sur le sac Photo Active BP 300 AW de Lowepro. Lowepro est une marque de sacs et pochettes destinés aux photographes et vidéastes outdoor à la base. Mais ce sac, même si ayant un design sportif, est très pratique et assez passe-partout. Il possède un espace pour les affaires personnelles et un espace photo modulable, deux poches extérieures, un espace pour y mettre un ordinateur portable 13″ ou une poche à eau ainsi que de nombreuses poches pour les accessoires.

Photo Active BP 300 AW de Lowepro

Lowepro Phot Active BP 300 AW

Les boîtiers hybrides que nous avons choisi

Le Sony A7 III

J’ai délaissé et vendu mon fidèle compagnon, le Lumix G80, pour plusieurs raisons : la mauvaise qualité d’image en faible lumière, le capteur Micro 4/3, l’auto-focus qui en vidéo, laissait trop souvent à désirer, et entre autre la colorimétrie qui tirait trop sur le orange, un « défaut » qui me crispait de plus en plus lors de la phase de post traitement de mes photos.

C’est donc sur le Sony A7 III que j’ai jeté mon dévolu. Ne connaissant pas du tout la marque, je savais que j’allais devoir réapprendre un système de codes et un nouveau menu (qui était réputé pour être compliqué, ce qui n’est finalement pas le cas pour moi). L’adaptation a été très facile et fluide et c’est parfait, je suis entièrement satisfaite.

Le Sony A7 III est un boitier hybride avec un capteur plein format mais très léger. Il est très bien stabilité et peut monter haut en ISO sans créer de bruit dans l’image. Il y a également, pour les vidéastes, plusieurs profils d’images pour se faire plaisir lors de la colorimétrie au montage. Le boitier permet de faire des timelapses avec une fonctionnalité interne, pas besoin de télécommande pour ça, il y a également un mode pour pré-enregistrer des réglages qu’on utilise régulièrement. En d’autres mots, cet appareil photo complet est parfait pour moi.

Aujourd’hui, je ne changerais mon Sony A7 III pour rien au monde ! I’m in love ! 😉❤️

Le Sony A6600

Enora a décidé d’abandonner son fidèle et (très) vieil appareil réflex, le Canon 550D, pour le Sony A6600. Elle a longtemps hésité avec le Sony A6400, mais la raison principale de ce choix est la batterie du Sony A6600 qui est la même que le Sony A7 III. De ce fait, quand on part en extérieur, on peut partager les batteries chargées ! Et ça, c’est vraiment un plus ! 👌🏼

La seconde raison est la stabilisation interne du A6600 que le A6400 n’a pas, ou encore l’écran pivotable pour vlogger plus facilement que le A6500 n’a pas alors qu’il a la stabilisation interne. En gros, le Sony A6600 est le mix parfait du A6400 et A6500. The Best of both worlds !

Le Sony A6600 est plus léger que le A7III et c’est un capteur APS-C. L’avantage d’avoir un capteur plein format et un APS-C, c’est qu’ils se complètent bien et que l’on peut utiliser les objectifs plein format pour l’appareil APS-C (le contraire n’est pas possible).

Sinon, pour la plupart des fonctionnalités et atouts, le A6600 est une version légère du A7 III et Enora en est entièrement satisfaite, surtout qu’elle revient de loin avec son ancien reflex Canon.

Les objectifs pour nos appareils Sony

Pour les objectifs, nous nous en sommes procurés deux pour commencer, le prochain étant le troisième que nous vous présentons sur cet article puis, nous investirons au fur et à mesure de nos besoins vidéographiques et photographiques.

Le Sony Zeiss 16-35mm f/4

Notre premier choix était de prendre un objectif grand angle, c’est donc tout naturellement que le Sony Zeiss 16-35mm f/4 a fait son entrée dans notre kit. Nous aurions bien aimé nous procurer le Sony G 16-35mm f/2.8, mais la différence de prix est de 1200€, il y a certaines choses qui sont donc évidentes.

Cet objectif est d’une très grand qualité, son ouverture minimale en f/4 reste fixe que la focale soit en 16mm ou 35mm, ce qui est génial en vidéo car il n’y a pas besoin de régler l’exposition à nouveau.

Sony 16-35mm
Sony 16-35mm f/4

Le Tamron 28-75mm f/2.8

Notre second objectif est un transtandard, le Tamron 28-75mm en f/2.8. Nous avons fait beaucoup de recherche pour se rassurer sur la qualité de cet objectif qui est en fait incroyable. L’équivalent Sony de cet objectif est le Sony G 24-70mm f/2.8 mais qui reviendrait à payer 1400€ de plus que pour le Tamron 28-75mm. Une différence énorme.

Mais aucune déception en ce qui nous concerne, cet objectif Tamron est parfait, son bokeh est incroyable, l’image très nette et, comme pour le Sony 16-35mm, son ouverture à f/2.8 reste la même que l’on soit en 28mm ou en 75mm, ce qui est pour nous un avantage non négligeable.

Tamron 28-75mm Monture Sony

Le Sony Zeiss 55mm f/1.8

Notre prochain achat est un objectif fixe pour faire des interviews et B-Rolls ainsi que pour des photos de portrait. Ce sera le Sony Zeiss 55mm en f/1.8. Notre choix était hésitant car son prix n’est pas négligeable, mais en comparant avec nos autres choix : le Sony 50mm f/1.8, qui s’avère avoir un autofocus médiocre, ce qui est frustrant en vidéo, et le Sony 85mm f/1.8 qui allait être trop téléobjectif lorsqu’utilisé sur le boîtier APS-C Sony A6600 d’Enora, notre choix c’est donc porté sur cet objectif.

Sony zeiss 55mm

Les caméras d’action

Les caméras d’action ne sont pas les appareils que nous utilisons le plus, mais il est tout de même très pratique d’en avoir une ou deux avec nous lorsque nous faisons du vélo, de la randonnée ou d’autres sports de plain air.

La GoPro Hero 7 Black

Nous nous sommes procuré la GoPro Hero 7 Black d’occasion quelques semaines avant la sortie de la GoPro Hero 8 Black, mais franchement, aucun regret. La stabilisation internet et la qualité d’image de cette caméra d’action est tout à fait incroyable.

Ayant travaillé avec la Xiaomi Yi pendant longtemps, l’upgrade avec la GoPro était clairement visible.

GoPro Hero 7 Black

La GoPro Hero Session 5

En soi, nous ne possédons pas cette caméra, mais nous l’empruntons à la mère d’Enora et c’est une caméra très discrète et légère qui se fixe facilement sur un casque, un guidon de vélo, etc. La qualité est un peu moins bonne que pour la GoPro Hero 7 Black, mais elle est tout de même très bien et très utile à avoir dans son sac photo lors de certaines sorties outdoor.

Cette caméra n’est plus en vente…

La Xiaomi Yi 4K

Nous nous sommes procuré cette caméra d’action lorsque nous avons lancé notre blog début 2017 et nous avons tourné deux vidéos avec cette caméra d’action comme seule caméra.
La première vidéo, sans stabilisateur a été tournée lors d’une randonnée à Dinan au printemps 2017, c’était également une de nos toutes premières vidéos et la première en extérieur.
La seconde vidéo est celle de notre Tour du Mont-Blanc. Nous avions à l’époque un petit appareil photo compact pour la photo et la Xiami Yi 4K avec le stabilisateur ZhiYun Evolution pour filmer lors du trek.

Les indispensables pour compléter notre matériel photo et vidéo

Avoir le matériel photo et vidéo de base comme celui ci-dessus est primordial, mais pour pouvoir optimiser son utilisation, quelques accessoires supplémentaires sont bien utiles.

Les micros

Et pour commencer, les micros ! Car enregistrer du son avec le micro intégré des appareils photos, c’est garantir un son grésillant « dégueulasse » et intraitable en post-production.

Le micro Rode VideoMic Pro

Notre micro principal est le Rode VideoMic Pro. C’est un micro de grande qualité que nous avons eu la chance de nous faire offrir par les collègues d’Enora lorsqu’elle a quitté son post dans son entreprise avant notre départ pour l’Amérique du Sud à la fin de l’année 2017.

Quelques réglages sont accessibles directement sur l’arrière du micro, ce qui est très pratique. Il fonctionne par contre avec une pile (pile alcaline 9V) et doit être allumé avant le tournage, attention, il peut arriver d’oublier de l’allumer avant de filmer et de finalement avoir aucun son au tournage.

Le micro Rode VideoMic Go

Notre second micro, le mien, qui est bien moins cher et plus léger, est le Rode VideoMic Go. Ce micro est également de très bonne qualité audio et fonctionne sans pile ni boutons. Tous les réglages doivent se faire depuis l’appareil et il enregistre toujours le son une fois que l’appareil est allumé et tourne.

Rode Videomic Go

L’enregistreur Zoom H1N

Cet enregistreur est avec nous depuis mon voyage au Népal lorsque je voulais réaliser ma série documentaire sur l’écologie. Il est très petit et léger et possède une très bonne qualité d’enregistrement sonore avec de nombreuses possibilités de réglages (MP3 ou WAV jusqu’en 96k 24 bit). Il fonctionne avec deux piles AAA et des cartes micro-SD. Il est également possible d’y brancher un casque audio et un micro, il a une prise USB ainsi qu’un pas de vis standard pour le fixer sur un trépied de table par exemple. En toute honnêteté, j’adore cet enregistreur ! 😉

Un micro-cravate Boya

Je me suis procuré ce micro-cravate pour enregistrer mes interviews au Népal. Au final, essayant de limiter mon poids au maximum pour mon trek, je ne l’ai pas pris. En ce qui concernait le poids du sac, je ne regrettais pas, en ce qui concernait la qualité audio de mes interviews, je regrettais un peu plus, mais dans ce genre de condition, il faut faire un choix et ce choix dépend de soi-même ! 😅

Le Microphone Bird UM1

Le microphone Bird UM1 est un micro USB à brancher directement sur une prise de votre ordinateur pour enregistrer des podcasts, la narration/voix off de vos vidéos, etc.

Son prix le classe dans les micros d’entrée de gamme, mais sa qualité est largement supérieur à ce que l’on pourrait penser à première vue. Personnellement, je ne regrette pas.

J’ai acheté ce micro en le complétant avec un pied de table et un filtre anti-pop, ce qui était indispensable. Je pense que si je n’avais pas pris le trépied de table, je me procurerais aujourd’hui un bras articulé que je pourrais fixer au bureau pour plus de simplicité et de rapidité d’utilisation.

Les stabilisateurs et trépieds

Ces accessoires ne sont absolument pas indispensables à la bonne pratique de la vidéo (ou de la photo), mais peuvent faciliter vos prises de vues dans certaines conditions.

Le stabilisateur ZhiYun Weebil Lab

Le stabilisateur que nous utilisons pour les appareils Sony est le ZhiYun Weebil Lab. Nous avions hésité avec le DJI Ronin-SC pendant un moment, mais c’est finalement la marque ZhiYun qui nous a séduite. Tout d’abord pour la morphologie de ce stabilisateur qui permet de filmer près du sol avec plus de facilité, également pour son poids léger et sa taille peu encombrante, mais aussi lors de sa promotion avec les accessoires qui nous intéressaient (un monopod, une ceinture pour accrocher les accessoires, une rotule pour l’autofocus, etc).

Aujourd’hui, nous ne regrettons pas le choix de ce stablisateur qui nous est très utile sur certains tournages en extérieur.

Le stabilisateur ZhiYun Evolution

Nous avions acheté le ZhiYun Evolution avant de partir sur le Tour du Mont-Blanc pour pouvoir stabiliser notre caméra d’action, la Xiaomi Yi 4K qui était un désastre sans stabilisateur externe. Aujourd’hui, nous l’utilisons peu, mais il s’avère toujours très utile lorsque nécessaire.

Le trépied Manfrotto BeFree Live

J’ai acheté ce trépied pour partir tourner mon documentaire au Népal. Il me fallait un trépied de qualité, mais peu encombrant et relativement léger. Après de nombreuses heures de recherches, c’est dans celui-ci que j’ai investi.

J’en suis très satisfaite et je l’utilise aujourd’hui très souvent pour des tournages en intérieur et en extérieur. Sa rotule fluide lui procure un avantage certain pour la vidéo !

Le trépied Joby GorillaPod 3K Kit

Lors de notre voyage d’un an en Amérique Latine, nous possédions seulement ce trépied GorillaPod qui a été notre plus fidèle compagnon pour stabiliser notre appareil photo. Sa taille est petite, il est léger et peu encombrant. Il soutient des kits allant jusqu’à 3kg à la base, mais avec l’usure, je pense que le plus léger le kit est, le mieux c’est. Personnellement, je pense qu’aujourd’hui, le notre est parfait pour un kit avec le A6600, mais le A7 III devient un peu trop lourd pour garder le trépied stable, les rotules des pieds tournent et glissent et le trépied s’affaisse.

Le trépied de table Manfrotto PIXI

Le trépied Manfrotto PIXI est un petit trépied de table très pratique pour fixer une caméra lorsque l’on vlog ou un enregistreur type le Zoom H1n. Ce qui est bien avec ce trépied de table, c’est que lorsqu’on le ferme, il est facile de le tenir dans la main, ce qui est parfait pour faire des vlogs.

Tous les accessoires pour faire de la photo et de la vidéo de qualité

Les accessoires suivant sont pour rendre notre vie plus facile lors de nos tournages, nos randonnées, etc, mais aussi pour entretenir et nettoyer notre matériel.

Batteries et cartes SD

Bien sûr, sans batteries et sans carte SD, pas d’utilisation d’appareil photo, donc pas de travail ! 😅

Batteries Sony

Pour nos appareils Sony, nous avons fait le choix d’acheter des batteries de la marque plutôt que des batteries sans marque. La raison est qu’on a testé les batteries sans marque, mais elles ne fonctionnaient pas lorsque notre appareil était réglé sur NTSC plutôt que sur PAL, mais nous mettons souvent nos appareils en NTSC, du coup plutôt que de retenter l’achat d’une nouvelle « marque » hybride, nous avons préféré nous focaliser sur des batteries Sony, ce qui peut aussi éviter des problèmes sur le long terme.

Les Sony A7 III et A6600 utilisent des batteries dernière génération de Sony, les batteries rechargeables série Z NP-FZ100.

Chargeur Sony

En achetant des batteries Sony, nous avons choisi de prendre un chargeur de la marque Sony également. Il est très rapide à la recharge. Par contre, ce qui pourrait être cool de la part de Sony, c’est que la marque fasse des chargeurs qui rechargent au moins deux batteries à la fois comme certaines marques hybrides le proposent et surtout qu’elle l’inclut dans le pack avec le boitier, ce qui n’est pas le cas et qui serait tout à fait logique de faire. Business is business, right ! 🤷🏻‍♀️

Cartes SD SanDisk

Nous utilisons des cartes SD et micro-SD de la marque SanDisk depuis des années et nous en sommes très satisfaites. Nous varions entre des cartes de 32Go et 64Go, jamais moins car ce n’est plus possible de nos jours de faire de la vidéo en 4K sur des cartes de moins de 32Go (déjà c’est limite) et jamais plus de 64Go car s’il y avait un problème avec la carte ou si on en perdait une avec des photos et vidéos pour 128Go, ce serait un drame ! 😱

Nous choisissons des cartes en SDXC, catégorie 10 et avec un bon débit/seconde pour une meilleur fluidité et rapidité dans l’enregistrement des fichiers.

Filtres pour les objectifs

Les filtres pour les objectifs sont, à mon avis, indispensables. Que ce soit pour protéger les lentilles ou pour corriger des problèmes, les filtres sont des must-have.

Les filtres ND

Le filtre ND peut être vu comme une paire de lunettes de soleil pour l’appareil. Par exemple, il est très utile en photo lorsque l’on souhaite faire de la pose longue et que l’on favorise une grande ouverture du diaphragme, le filtre permettra alors de limiter l’arrivée de la lumière sur le capteur. C’est aussi souvent utilisé en vidéo, car pour garder une vitesse d’obturation basse et garder un flou de mouvement naturel, il faut réduire l’entrée de la lumière.

Nous possédons un filtre ND variable de la marque Cokin. Il est très bon, mais il ne faut pas le monter au maximum sous risque de créer des vignettages. Nous avons d’ailleurs réalisé qu’il est bien meilleur sur notre objectif Tamron 28-75mm qu’il l’était sur notre objectif Lumix 12-60mm.

Nous pensons, lorsque nous le pourrons, investir dans le kit de deux filtres ND variable de Polar Pro en partenariat avec Peter McKinnon. Les prix sont certes onéreux, mais après de nombreuses recherches, ils seraient les meilleurs filtres ND variables du marché actuellement. Et je commence à avoir du mal à acheter de la mauvaise qualité qui ne dure que très peu de temps, car ça revient bien plus cher sur le long terme.

Ce que nous conseillons, c’est d’acheter des filtres ND les plus grands possibles, et de les adapter à votre objectif grâce à des bagues d’adaptation.

Filtre ND variable Polar Pro
2-5 stops / 82 mm
Edition Peter McKinnon

Filtre ND variable Polar Pro
6-9 stops / 82 mm
Edition Peter McKinnon

Les filtres UV

La fonctionnalité première du filtre UV est de protéger votre lentille des rayures, des tâches, etc. Nous en avions sur les objectifs de nos anciens appareils photos, mais nous n’avons pas encore pris le temps de nous en procurer pour ces nouveaux objectifs.

L’idéal pour ces filtres est d’avoir des tailles adaptées aux diamètres de vos objectifs. En d’autres terme, 1 objectif = 1 filtre UV.

Les filtres Polarisants

Le filtre polarisant modifie l’image, mais d’une manière qui ne sera pas possible de reproduire grâce aux logiciels de retouche informatique. Ce filtre permet, entre autres, de supprimer les reflets du soleil (sur l’eau par exemple ou sur une vitre), mais également d’intensifier la saturation des couleurs.

Les bagues pour les filtres (step-up rings)

Si vous possédez plus d’un objectif pour votre appareil et qu’ils ont des diamètres différents, mais que vous ne voulez pas acheter plusieurs filtres (ce qui est plus que normal), nous vous recommandons de faire comme nous, c’est à dire acheter des bagues pour adapter vos filtres à vos objectifs. Des bagues croissantes ou décroissantes existent en fonction des tailles filtre/objectif.

Pochette pour les filtres

Plutôt que de garder chaque filtre dans sa boite d’origine, ce qui est trèèèès encombrant, nous préférons personnellement avoir avec nous une pochette où nous rangeons tous nos filtres.

Boitier pour cartes SD

Très important pour ranger et trier les cartes SD, mais aussi, pour les protéger et éviter de les perdre. Il existe des petites pochettes simples et des boitiers plus rigides et protecteurs, parfois même étanches. Le notre est rigide et étanche.

Les fixations et attaches pour boîtiers et objectifs

Et oui, nous possédons différents types de fixations et attaches et ce pour plusieurs raisons et en fonction de l’utilisation/activité/sortie de moment.

La sangle SLIDE Lite V2 de Peak Design

J’ai personnellement investi dans cette sangle à l’achat de mon Sony A7 III. Avec mon appareil photo Lumix, j’avais bidouillé avec des petits crochets mousquetons et la sangle originale un système pour pouvoir enlever la sangle rapidement lorsqu’elle me gênait. Malheureusement, avec le temps, les crochets se sont oxydés et je n’en avais plus de neufs. J’ai donc préféré mettre quelques euros dans une sangle d’une marque que j’apprécie et que je trouve de grande qualité.

Les avantages de cette sangle sont sa possibilité de réglage instantané à tout moment et le système d’attache facile très célèbre chez Peak Design.

Mais la raison première pour posséder une sangle pour nous est maintenant d’aider à la stabilisation lors de plans vidéos sans stabilisateurs, ce qui arrive car nous ne nous promenons pas toujours avec nos trépieds et stabilisateurs.

Une sangle USA Gear pour appareil photo

J’avais acheté pour Enora, avant notre voyage en Amérique Latine, une sangle qui se clipse et déclipse facilement. Ce qui l’avait séduite c’est aussi le fait qu’elle est bien plus discrète qu’une sangle de la marque originale avec la marque de l’appareil écrite en gros et annonçant la couleur à tout le monde lorsqu’on marche dans la rue.

Comme moi, Enora utilise beaucoup sa sangle aujourd’hui pour stabiliser des plans vidéos à mains levées plutôt que pour le transport de l’appareil photo.

Le Capture Clip de Peak Design

Nous avons chacune acheté un Capture Clip de Peak Design avant notre randonnée de 5 jours dans la Vallée du Trient en Août 2019. C’est un accessoire que nous ne regrettons pas avoir acheté et que nous utilisons pour toutes nos sorties, qu’elles soient natures ou urbaines.

Fini l’appareil photo qui ballote sur la hanche et tire sur le cou ou le fait de devoir le sortir et le ranger dans le sac à chaque fois qu’on veut faire une prise de vue. Avec cet accessoire qui s’accroche à la bretelle de son sac à dos, l’appareil photo vient se clipser dessus de façon sécurisée (pas de risque qu’il se décroche) et il est ainsi toujours à porter de main pour une prise de vue sur le vif.

Le harnais Cotton

Ce n’est pas un outil indispensable, mais c’est un accessoire que j’ai acheté pour le tournage de mon documentaire pendant mon trek au Népal. Si j’avais su, j’aurais peut-être simplement acheté le Capture Clip de Peak Design, mais ce que j’aime avec ce harnais, c’est que même en enlevant le sac, l’appareil reste sur notre torse donc on ne risque pas de taper l’appareil photo par mégarde en posant le sac ou en l’enlevant si on laisse l’appareil sur le Capture Clip.

Bref, pas indispensable, mais pratique suivant les utilisations et besoins de chacun.

Les pochettes et inserts

Suivant les sorties ou les activités, nous utilisons parfois des inserts et des pochettes pour nos appareils et nos objectifs. Par exemple, lors nous partons en randonnée sur plusieurs jours, nous préférons utiliser un insert pour mettre notre matériel photo dans nos sacs de randonnées plutôt que d’acheter un sac photo spécial pour la randonnée itinérante. Dans ces cas-là, il est aussi pratique d’avoir des pochettes pour mettre les objectifs à la ceinture pour un accès facile et rapide.

L’insert Tenba Tools BYOB 9

Je possède donc un petit insert qu’on peut glisser facilement dans le sac photo, le Tenba Tools BYOB 9. Ses dimensions de 23 x 10 x 16,8 cm permettent de ranger facilement un appareil hybride de petite taille, par exemple Lumix G80 ou Sony A6600 + un objectif de taille moyenne à petite.

Il est possible que je doive retrouver un insert un peu plus grand pour mon propre appareil car il m’est impossible de mettre autre chose que mon boitier A7 III plus l’objectif dans cette pochette.

La pochette Pouch Range (small) de Peak Design

Cette pochette de taille mini a été très pratique lors de notre randonnée dans la Vallée du Trient. Je pouvais y mettre deux objectifs (les objectifs Lumix, que j’avais à cette époque, sont petits et compacts, un des avantages du format Micro 4/3) et l’accrocher facilement à la ceinture de mon sac à dos de randonnée lui-même.

Aujourd’hui, nos objectifs Sony étant plus gros, je pourrais y glisser un seule objectif type Sony Zeiss 55mm par exemple. Il faudrait réfléchir à un moyen de pouvoir accéder à plus d’objectifs facilement pendant nos randonnées et mon idée première serait de regarder les Lens Kit de Peak Design.

Les autres outils à ajouter à son équipement photo et vidéo

Et bien sûr, les quelques accessoires qui facilitent la vie…

Le kit d’accessoires pour les caméras d’action

Très pratique lorsque l’on fait des sports de plein air type vélo, kayak, etc, c’est d’avoir un kit d’accessoires pour les caméras d’actions. Ces accessoires permettent de fixer les caméras sur différents supports.

Personnellement, nous avons déjà utilisé le harnais, la sangle de tête, des attaches pour les casques et guidons de vélo, etc…

Je souhaiterais trouver un support pour pouvoir mettre la GoPro dans de la bouche, ce qui rendrait certains plans plus simples à faire. J’ai déjà mis le support classique de GoPro dans la bouche et bien en serrant, ça fait clairement mal aux dent ! 😅

Clé d’outils SmallRig

Je ne me séparerais plus de cet outil magique qui me permet de reléguer au placard mes pièces de centimes pour serrer la vis du Joby Gorillapod ou celle du trépied Manfrotto ou les clés hexagonales pour serrer les vis du Capture Clip de Peak Design (qu’on perd trop facilement d’ailleurs 😅). Tout en un dans cet outil qu’on peut glisser dans le sac photo ou dans une poche de veste ou de pantalon.

Le kit de nettoyage

Accessoire indispensable à inclure dans son matériel photo et vidéo, un kit de nettoyage avec une petite pompe souffleuse, une brossette 2-en-1 et une serviette microfibre. Ce kit de nettoyage nous suit partout !

Après avoir partagé avec vous toutes ces informations sur notre matériel photo et vidéo, on va vous laisser digérer tout ça. Comme d’habitude, n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions, nous y répondrons aussi vite que possible. Et surtout créez ! Y’a que ça de vrai ! 😉


Les articles qui pourraient vous intéresser :


Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

Candie

Je voyage depuis des années, voyage au long cours en backpacking, voyages courts près de chez moi, expatriations, et je ne m'en lasse pas ! Ce qui me fait vibrer dans tout ça : la nature et les rencontres ! Mais aujourd'hui, la planète est en danger et nous sommes tous responsables. Mon but est donc de partager et d'échanger pour qu'ensemble on se dirige vers un tourisme éco-responsable et un plus grand respect de notre habitat, Terre Mère.

Laisser un commentaire