Loading...
AsieDestinationsLaos

Récit de mon voyage au Laos

Buddha's of Luang Prabang

Le Laos a été mon coup de cœur lors de mon séjour en Asie du Sud-Est, principalement pour sa nature et ses paysages. Le nord du pays m’a particulièrement plu et je souhaiterais y retourner très vite pour découvrir plus de ce beau pays et de ses habitants. En attendant que cela se fasse, je vais ici vous raconter le récit de mon voyage au Laos, au départ de Luang Prabang pour descendre vers les 4000 îles.

 

Arrivée à Luang Prabang

Je suis arrivée au Laos en milieu d’après-midi, après un vol depuis Hanoï. Le passage à la douane fut un peu long, le temps de faire la queue et le visa, mais tout s’est bien passé, sans que qui que ce soit essaie de demander plus d’argent que le montant normal. En sortant de l’aéroport, j’ai sauté dans un tuk-tuk qui m’a emmené dans mon auberge de jeunesse en ville.

 

Temples

Ce premier après-midi, j’ai simplement arpenté les rues de Luang Prabang pour découvrir un peu la ville. J’ai notamment pu voir quelques temples dont le Wat Mahathat, le Wat Ho Siang et le Wat Xieng Muan.

Wat Mahatat
Wat Mahatat

Le lendemain matin j’ai encore marché pas mal pour aller voir d’autres temples comme le That Chomsi sur le Mont Phousi, Buddha’s footprint temple, Wat Sirimoungkhoun Sayaram, Wat Xieng Thing, et plus encore. J’ai beaucoup aimé ce condensé de temples dans la ville de Luang Prabang. Je suis également allée visiter le musée national pensant apprendre des choses sur la culture laotienne… Nope, le musée national est simplement l’ancienne maison royale ! Pas ce que je voulais, mais intéressant quand même. Et ensuite, vous devinez ce que je suis allée voir ? Des temples à nouveau : Wat Wisunalat, Wat Aram et Wat Aphay. Je suis tombée amoureuse des temples de Luang Prabang.

 

Sport

J’ai passé mon troisième jour à Luang Prabang en Canöe avec le groupe White Elephant Adventure Tours (des guides au top et une bonne organisation), sur la rivière Nam Khan. Nous nous sommes arrêtés dans un village ainsi qu’à la magnifique cascade de Tad Sae, un endroit superbe aux eaux bleues turquoises et fraiches. Ce jour-là j’ai failli perdre mon appareil photo en le laissant dans la pochette du Canoë. Heureusement je m’en suis aperçue sur la route du retour et en déposant les Canoës nous avons fouillé les pochettes et nous l’avons retrouvé. Ouf !!

Canoë sur la Rivière Nam Khan
Canoë sur la Rivière Nam Khan
Tad Sae
Tad Sae
Village ethnique vers Luang Prabang
Village vers Luang Prabang

Le lendemain j’ai visité le coin en solitaire cette fois, j’ai loué un VTT chez Tiger Trail – We are Laos, car ils ont du matériel de qualité et très bien entretenu, et je suis partie avec ma carte sur les sentiers environnants pour aller jusqu’à Tad Thong. Tad Thong est une autre cascade qui, à une époque, devait être très visitée car il y avait des vestiges d’escaliers aux alentours de la cascade. Ce n’est plus entretenu et assez dangereux parfois car très glissant ou encore lorsqu’il y a un arbre qui encombre le passage et que vous avez le précipice d’un côté et une parois de l’autre 😕 . Je vous avoue avoir eu peur quelques fois en peu de temps, surtout que j’étais vraiment seule dans ce coin, ce que je ne pensais pas du tout en y allant.

VTT vers Tad Thong
VTT vers Tad Thong

Quatrième jour à Luang Prabang, debout à 5h30 du matin avec une jeune Thaïlandaise de mon auberge de jeunesse pour aller voir Tak Bat, l’aumône des moines, qui a lieu tous les matins dans les rues de la ville. Nous sommes restées plus d’une heure à les observer dans leurs magnifiques habits orange pendant que le soleil se levait.

Tak Bat - Aumône aux moines
Tak Bat – Aumône aux moines

Pour la suite nous avons retrouvé deux amis à elle, une autre Thaïlandaise et un jeune chinois, et tous les quatre, nous sommes partis sur les bords du Mékong pour négocier un aller-retour en bateau vers les grottes de Pak Ou, les grottes aux milles Buddhas. Le soir nous sommes allés manger en ville, dans les célèbres buffets des rues. Ce qui fut mon dernier repas de l’année 2016, puisque c’était le 31 décembre, fut également le pire repas de cette année-là, car il m’a rendu malade comme je ne l’avais pas été depuis très longtemps. Voir jamais à vrai dire ! Chanceuse que je suis, dans mon malheur, je préférais que ce soit le 31 décembre, il n’y avait personne dans la chambre de l’auberge de jeunesse pendant toute la nuit !! (Pas glamour, je sais, mais ce sont les risques du voyage 😉  ).

Buffet Luang Prabang
Buffet Luang Prabang : le coupable (je ne le savais pas encore au moment où j’ai pris cette photo ^^’)

Après une nuit trèèèès difficile, sachant tout de même qu’il ne me restait plus qu’une journée entière à Luang Prabang, je ne voulais pas louper les chutes de Kuang Si. J’ai donc loué un VTT à nouveau et je suis partie rejoindre les chutes. J’ai fait un aller-retour en vélo pour un total de 56 km dans la journée, pas facile dans mon état, mais j’étais contente car j’avais vu les magnifiques chutes ainsi que la réserve pour la sauvegarde des ours asiatiques (ceux-là sont sauvés des fermes où ils sont torturés pour récupérer leur bile, chose qui, on sait, est inhumain et inutile car ça n’est pas une médecine réelle et efficace).

Kuang Si
Kuang Si

Le 2 janvier a été mon dernier jour à Luang Prabang. Je me suis reposée en passant du temps dans les cafés sympas de la ville, surtout après les deux derniers jours mouvementés. Et le soir, j’ai pris un bus de nuit pour aller jusqu’à Vientiane.

 

Vientiane, capitale du Laos

Après une nuit dans le bus, nous sommes arrivés à Vientiane vers 8h du matin. Le bus nous a déposé non loin d’une auberge de jeunesse que j’avais repéré alors je m’y suis rendue à pied. Après une bonne douche, je suis partie à l’assaut de la ville en solo. Et coup de chance ou pas, je suis tombée près de Patuxai, sur ma « coloc de couchette » du bus que j’avais trouvé super sympa. Au final nous avons passé deux jours à visiter Vientiane ensemble : du Patuxai au Pha That Luang en passant par le COPE Visitor Center et par le musée national du Laos. Vientiane, ville où je pensais rester quelques jours, n’a pas été aussi fun et sympathique que Luang Prabang et je ne m’y sentais pas forcément bien. J’ai donc décidé d’écourter mon séjour pour continuer vers le sud.

Phra That Luang
Pha That Luang

 

Descendre vers Savannakhet…

J’ai pris à nouveau un bus de nuit pour descendre dans la prochaine ville. Dans le bus, j’ai rencontré Maya, une voyageuse avec qui j’ai sympathisé rapidement. Elle devait partir de Savannakhet pour rejoindre le Vietnam, mais nous avons tellement accroché qu’elle a décidé de rester à Savannakhet deux jours. Quand à moi, je suis restée un jour de plus que ce que je pensais, et ensemble, nous avons visité la ville et ses environs. La ville elle-même est marquée par l’époque coloniale et est très étrange car elle est animée de 17h à 21h seulement et ressemble à une ville fantôme le reste du temps. Par contre la campagne autour est très sympathique à visiter en scooter. C’est d’ailleurs là-bas que j’ai loué mon premier scooter en Asie du Sud-Est.

Savannakhet
Savannakhet

 

… Pour aller à Paksé

La descente en bus local pour aller jusqu’à Paksé a été une aventure à part entière. 5h dans un bus à 50 km/h avec une musique Lao à fond ainsi que des femmes et des enfants qui montaient à chaque arrêt pour vendre aux voyageurs leurs brochettes de poulet extra-plat, c’était folklo !  😀

Bus Savannakhet à Pakse
Une petite brochette ?

La ville de Paksé, quand à elle, est la porte vers le Plateau des Bolovens. Si je me suis arrêtée là, c’était bien pour y aller. Le premier jour, je me suis donc occupée des formalités pour louer un scooter pour quelques jours. J’ai trouvé ce qu’il me fallait chez Miss Noy, le business de Noy et Yves, qui louent scooter et vélos et qui sont très sympas. La veille des départs, Yves fait même des briefings avec des groupes de voyageurs qui partent sur le plateau en scooter, et il donne cartes et informations. Un conseil si vous allez louer chez eux, prenez des notes, il parle budget, infos pratiques et plus encore. C’est top !! 🙂

Après m’être inscrite sur la liste pour le briefing du soir, j’ai loué un vélo chez eux pour aller visiter les environs. Je fis ce jour-là, une quarantaine de km à pédale pour aller vers Wat Chompet, qui fut le plus grand Buddha assis que je vis en Asie du Sud-Est. Retour vers la ville pour aller de l’autre côté et aller jusqu’au Wat Phou Salao, le Buddha géant sur la colline qui surplombe la ville de Paksé.

Wat Chompet
Wat Chompet

 

En deux roues sur le Plateau des Bolovens

Let the adventure begin ! 8h30 chez Miss Noy pour récupérer la moto et j’ai croisé déjà plusieurs voyageurs avec qui j’étais au briefing la veille. Certains se connaissaient et avaient déjà voyagé un peu ensemble depuis les 4000 îles au Laos. Je me suis jointe au groupe, nous étions donc cinq : deux voyageuses solo, un couple et moi, et nous sommes partis vers le Plateau des Bolovens.

Arrivée à Tad Pasuam
Arrivée à Tad Pasuam en mode Tortue Ninja – Ya de la poussière sur les routes

Nous nous sommes arrêtés pour la première fois à Tad Pasuam où nous sommes restés un moment. Après être repartis, ce fut dans un boui-boui sur le bord de la route que nous nous sommes arrêtés pour manger. C’était drôle car, dans ces lieux plus reculés, les locaux ne parlent pas l’anglais et la « langue des signes » prend place. Pour comprendre ce que l’on mange, ce n’est pas évident, surtout pour moi qui ne mange pas de viande ^^’. This is the way ! Suite à ce petite break, nous avons repris nos deux roues pour aller jusqu’à Tad Lo. Tad Lo qui est assez connu pour ses cascades. Nous avons trouvé un endroit où dormir à la dernière minute, chez Mama Pap, une vieille dame d’une gentillesse impressionnante, chez qui j’aurais bien passé plus de temps.

Tad Pasuam
Tad Pasuam

Le deuxième jour, le groupe s’est dissout. Sur les cinq que nous étions la veille, une est retournée sur Paksé, trois sont partis ensemble et je me suis jointe à Antoine, un autre voyageur que je trouvais sympa, car nous avions envie de voir les mêmes choses sur notre route. Malheureusement, ce que nous voulions voir s’avéra fermé, mais ce n’était pas grave, nous avons quand même profité de la route, des paysages et des villages que l’ont traversaient avec les enfants qui nous saluaient. Nous nous sommes arrêtés à Sekong pour manger le midi et sur la route vers Tad Tayicsua, nous avons fait un stop à Tad Katamtok (ou XE Katan de son nouveau nom). Le soir en arrivant à Tad Tayicsua Homestay, chez Nittaya , nous avons retrouvé les trois voyageurs qui étaient partis ensemble le matin.

Tad Katamtok
Tad Katamtok

Et ce fut tous ensemble que le lendemain nous sommes allés découvrir les 5 cascades Tad Tayicsua. Plusieurs d’entre elles sont vraiment impressionnantes et magnifiques. En plus, l’eau était super bonne pour s’y baigner et il n’y avait personne.

Tad Tayicsua 1
Tad Tayicsua 1
Tad Tayicsua 2
Tad Tayicsua 2
Tad Tayicsua 4 et 5
Tad Tayicsua 4 et 5

De retour chez Nittaya, le couple de voyageurs est parti pour rejoindre Paksé et nous sommes restés un peu avec Nittaya avant de partir aussi, pour rejoindre Paksong, où nous avons passé une dernière nuit sur le plateau. Le lendemain, avant de rejoindre Paksé, nous nous sommes arrêtés à Tad Yuang, ainsi qu’à une coopérative agricole qui cultive, entre autre, thé et café, et j’ai pu goutter à un thé frais (la patronne avait été directement sur les arbres à thé pour prendre les feuilles pour l’infusion). C’était un délice !

Tad Yuang
Tad Yuang

 

Fin du séjour au Laos

Pour terminer ce séjour, j’ai passé quelques jours sur l’île de Don Det, aux 4000 îles. Je n’ai pas vraiment aimé cette destination malgré de super endroits naturels à voir, tel que Khone Phapheng et Don Khone Somphamit, car j’ai trouvé les locaux très désagréables. Mais à leur décharge, j’ai trouvé les touristes tellement irrespectueux que je comprenais pourquoi les locaux ne devaient plus arriver à être sympathique.

Don Khone Somphamit
Don Khone Somphamit – Impossible de l’avoir en entier sur une seule photo
Pêcheur Khone Phapheng
Pêcheur à Khone Phapheng

Avis aux voyageurs : le respect de la culture est la première chose à prendre en compte en allant dans un pays étranger !!

 

Le Laos est un pays époustouflant et plein de bonnes surprises. Des gens agréables en majorité, une culture riche, la nature est à couper le souffle (je n’avais jamais vu autant de cascades dans un même pays et puis surtout, elles sont toutes tellement belles et impressionnantes ! 🙂 ) et si on veut bien manger, au Laos, il y a toujours moyen de trouver des bons plats. Dans le prochain article, je vous parlerai du budget et des bons plans à connaître pour visiter le Laos.

Quand au prochain pays dont je vais vous parler, ce sera le Cambodge ! 🙂

 

 

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

Candie
Suivez-moi

Candie

Je suis atteinte du syndrome aigu de la bougeotte et ayant la chance de voir plein de choses, je souhaite les partager avec vous.
Candie
Suivez-moi
6 comments
    1. Candie
      Candie

      C’est effectivement un pays très intéressant, qui est encore très authentique et avex de beaux endroits naturels encore préservés. Je vous le recommande !!

    1. Candie
      Candie

      J’avoue que j’ai préféré le Laos au Vietnam que j’avais un peu découvert avant et à la Thaïlande par où je suis passée quelques semaines après. C’est un pays magnifique, encore très naturel, préservé et avec une population très chaleureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

La sélection des Géonautrices
Nos livres voyage
Les aventuriers qui font rêver les Géonautrices
Top-15-Treks
error: Content is protected !!