Loading...
Carnet de voyageRéflexions de voyage

Les bénéfices du slow travel, ma philosophie de voyage

Les bénéfices du slow travel

Le slow travel, c’est quoi ? C’est un mode de voyage qui consiste à prendre son temps durant son voyage, à voyager lentement. Quand on a la possibilité de pouvoir voyager en prenant son temps et la chance d’avoir le temps, il y a certains avantages et bénéfices. Dans cet article, je souhaite vous parler de cette philosophie de voyage et pourquoi elle me plaît particulièrement.

 

Ma philosophie de voyage : prendre mon temps

Mon premier voyage au long court que je suis actuellement en train de vivre en Amérique du Sud m’a appris que je ne suis pas faite pour voyager en accéléré. Tout voir, tout faire en moins de temps possible, ce n’est pas pour moi. Passer 2 jours par-ci, 2 jours par là, courir toute la journée à la découverte d’un lieu et de tous ses recoins… C’est bien pour de courtes vacances, jusqu’à 3 semaines, 1 mois grand maximum. Au delà, je ressens le besoin de ralentir le rythme, de prendre le temps de découvrir un lieu, ses habitants, ses alentours, et bien sûr de ménager ma monture.

 

Se reposer, respirer, sourire. Les joies du slow travel
Se reposer, respirer, sourire. Les joies du slow travel

 

Nous ne vivons pas tous le voyage de la même manière. Il y en a pour tous les goûts. Il y a ceux qui font la course au tour du monde, ceux qui font farniente sur la plage dans le même hôtel pendant plusieurs semaines et ceux qui prennent le temps de voyager en passant 1 mois ou plus dans un même endroit avant de reprendre la route.
Et comme l’humain aime bien catégoriser et mettre des étiquettes sur la tête des gens, on a donné un nom au mode de voyage lent : le slow travel. Oui c’est très recherché. 😉

 

Pourquoi j’aime voyager lentement ?

M’imprégner d’un lieu

Prendre le temps de voyager à de nombreux avantages. J’aime apprécier un lieu au delà de son aspect touristique. J’apprécie visiter une ville sans devoir courir partout pour voir les must-see, apprendre à connaître ce que les locaux aiment de leur ville, la découvrir plus en profondeur, flâner dans les parcs ou sur les places pour m’imprégner de l’ambiance du lieu et observer les passants.

 

M’ouvrir aux rencontres

Les rencontres enrichissent le voyage et l’esprit et c’est une facette que j’adore particulièrement. En prenant son temps dans son voyage, on se rend plus disponible aux autres. On est plus ouvert aux autres ce qui rend les rencontres plus faciles.
On n’est pas pressé par le temps, pas obligé d’écourter une conversation qui promettait d’être très intéressante.
Et de ces rencontres naîtront de beaux échanges, de belles découvertes et parfois même de belles amitiés pourront se créer. Il n’y a rien de mieux pour découvrir un lieu que de le découvrir à travers les yeux et les conseils d’un local.

 

Candie en plein travail. Volontariat en Argentine à El Bolson
Candie en plein travail. Volontariat en Argentine à El Bolson

 

Le volontariat est également une manière de combiner slow travel et rencontre. En passant une semaine, deux semaines voire un mois ou plus, à aider des locaux sur des projets qui te parlent et t’inspirent, c’est aussi une manière de ralentir le temps en voyage et de vivre de nouvelles expériences. Ainsi, un échange de culture et de savoir faire se crée entre les hôtes et nous.

J’aime prendre mon temps de vivre un lieu, de bien m’en imprégner et de découvrir ce qu’il y a sous la peinture. Le bourrage de crâne à 100 à l’heure n’est pas fait pour moi.

Le voyage me passionne. La découverte de l’autre, de nouvelles cultures et coutumes, l’inconnu me fait vibrer et me fait sentir vivante. Mais j’aime aussi pouvoir faire des pauses dans le voyage et passer du temps sur d’autres activités qui me passionnent tout autant comme le blogging ou l’apprentissage de nouvelles compétences. Le fait de voyager lentement me permet ces pauses.

A contrario, j’ai parfois aussi besoin de reprendre un rythme de vadrouille intensive par moment, pour ne pas trop m’encroûter.

Ce mode de voyage est une philosophie. Tu l’aimes ou tu ne l’aimes pas. Il n’y a pas de problème et surtout il n’y a aucune règle. C’est ça le plus fabuleux !

 

Ne pas tout organiser à l’avance

Le fait de ne pas tout organiser au millimètre près permet d’être plus souple dans la gestion de son temps en voyage. Un endroit vous plait ? Une rencontre vous ouvre une opportunité ? Vous avez la liberté de rester plus longtemps dans un lieu, d’accepter une opportunité. C’est aussi ça la liberté de voyager à son rythme sans stress ni contraintes. Laisser place à l’imprévu est une des grandes richesses du slow travel. C’est de là que se créeront de beaux souvenirs, de belles expériences qui marqueront notre voyage.

 

Flâner, prendre son temps en voyage
Flâner, prendre son temps en voyage

 

Dépenser moins

Voyager plus lentement peut vous permettre de faire des économies non négligeables. Vous êtes plus flexibles sur vos dates ce qui vous permet de parfois bénéficier de tarifs plus avantageux sur des activités ou bien des transports. Il arrive parfois que des prix varient en fonction du jour de la semaine. En étant flexible, vous pouvez profiter du meilleur tarif.

Le volontariat vous permettra, en plus de faire des rencontres, de faire des économies en troquant votre temps contre un hébergement et parfois les repas. Et pour pouvoir en faire, il ne faut pas être pressé bien entendu.

 

C’est meilleur pour la planète

Le principal problème du voyage reste la pollution. C’est un grand dilemme pour nous qui souhaitons protéger notre planète mais qui aimons également voyager. Prendre des avions, des transports divers, participer à des activités touristiques, etc, ont de gros impacts sur notre planète qui souffre déjà énormément. Ce point reste un gros débat qui n’a pas forcément de bonnes ou mauvaises réponses. Simplement, le slow travel permet de limiter son impact écologique en diminuant ses trajets, en favorisant des moyens de transports plus lents et moins néfastes comme le bus, le vélo, le bateau. Consommer moins d’activités touristiques lorsque c’est possible et favoriser la découverte d’un lieu par ses propres moyens agit en faveur de notre planète.

Encore une fois, le volontariat ou bénévolat en faveur de projets écologiques et respectueux de l’environnement est un bon moyen d’allier plusieurs avantages : la rencontre avec des locaux, l’échange de connaissances, l’économie d’argent en troquant son temps contre un logement et parfois les repas, et bien sûr ça encourage les gestes et initiatives pour la protection de la Terre.

 


  • Autres articles qui pourraient vous intéresser :
  • Tout quitter, minimiser et voyager
  • Qu’est ce que le voyage apporte ?

  •  

    Le slow travel a donc de nombreux avantages et il est accessible à tous. Il suffit juste de ralentir son rythme et de prendre le temps de vivre son voyage. Vous pouvez très bien le pratiquer également sur des courtes vacances.

    J’espère que cet article vous inspirera à tester une nouvelle façon de voyager. Que pensez-vous de cette philosophie de voyage ? Adepte ?

     


    Inspiré(e) ? Épingle cet article sur Pinterest !

     

    Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager ! 😉

    Enora
    Suivez-moi

    Enora

    Je suis une webophile passionnée de voyage et je veux partager avec vous mes découvertes du monde.
    Enora
    Suivez-moi
    4 comments
    1. Cindy

      S’imprégner d’un lieu ! C’est particulièrement cela qui me plaît dans le slow travel. J’ai ainsi l’impression, plutôt que de simplement voyager, d’habiter dans des lieux divers 😉

    2. Jennifer

      Tu prêches un convertie ! Comme toi, je pense que le slow travel est la meilleure manière de voyager. Du moins pour moi !
      On peut prendre son temps, de ne pas savoir ce qu’il nous attend, cette sensation de liberté que ce voyage procure… C’est tout simplement devenue mon mode de vie.
      Tu verras, mais une fois que tu as pris gout, tu ne peux plus revenir en arrière et ta manière de voyager va changer.
      Au retour tu vas vites comprendre que tu ne peux pas retourner à ta vie d’avant ^^

      1. Enora
        Enora

        Merci Jen pour ton commentaire ! J’ai effectivement déjà cette sensation que lorsque je rentrerai de mon voyage actuel, rien ne sera plus comme avant ^^. Je ne me vois plus voyager d’une autre manière qu’en prenant mon temps.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    La sélection des Géonautrices
    Accessoires de voyage
    Économiser pour voyager
    Mont-Blanc du Tacul, Aiguille du Midi
    %d blogueurs aiment cette page :