Loading...

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous donc ? Pour vous donner une meilleure idée de qui s’adresse à vous à travers ce blog, nous avons crée cette page pour vous apporter les réponses…

Les Géonautrices - Lac Chécrouit, Italie

Nous sommes Enora et Candie, une Française et une Franco-Canadienne. Nous sommes passionnées de voyages, de randonnées et d’activités outdoor. Nous sommes toujours à la recherche de lieux naturels et de grands espaces à couper le souffle et nous aimons partager notre passion avec nos lecteurs.

Notre blog, c’est l’union de plusieurs passions, passion du voyage, de la randonnée et de la nature, mais aussi du web, de l’écriture et de la création photo et vidéo. Avec ce blog, nous souhaitons inspirer et partager notre passion, mais aussi sensibiliser à la protection de l’environnement et au respect de toute chose.

 

Candie

Candie des Géonautrices

 

Mes débuts

N’ayant jamais voyagé enfant, je ne sais pas d’où m’est venue cette passion du voyage. Pourtant celle-ci a commencé très tôt (je n’avais que dix ans lorsque je passais des heures plongée dans l’atlas de mes parents), mais surtout, cette passion et ces envies de découvertes ne m’ont jamais quitté.

Après les années « école », je suis partie en un an en Angleterre pour apprendre l’anglais. Une fois que je le parlais, j’ai senti les barrières tomber.

 

Premier pas en voyage…

A 20 ans, je suis allée au Canada, à Québec exactement, pour faire une école de scénarisation (l’écriture étant une autre passion, combinée à mon amour du cinéma, j’ai voulu en apprendre plus sur le métier de scénariste), puis j’ai fait une escale à Vancouver. Je suis restée au Canada plus longtemps que les 6 mois d’un visa tourisme car, entre temps, j’ai eu ma citoyenneté Canadienne (merci à mes grand-parents qui ont eu ma mère au Canada 😀 ) et j’ai donc pu m’installer et travailler.

Je suis ensuite rentrée en France quelques temps pour ensuite partir 1 an ½ entre Los Angeles, où j’ai passé 10 mois, et Toronto, où j’y suis restée 8 mois.

Tous ses séjours étaient géniaux, la seule différence est que, lorsque l’on habite quelque part, on ne bouge pas autant… Mais par contre, ça permet d’être plus immergé dans la culture locale ! 🙂

 

Backpacking

Ayant toujours eu en tête de partir faire un voyage en mode backpakeuse, je me suis lancée au cours de l’hiver 2015-2016. A 26 ans, je suis donc partie pour un voyage de 4 mois en Asie. J’ai visité le Vietnam, le Laos, le Cambodge et la Thaïlande, ce dernier pays j’ai découvert avec Enora. C’était le top !

A partir de là, j’ai voulu continuer, aller toujours plus loin, rencontrer plus de cultures, découvrir plus de merveilles sur notre belle planète…

 

Quelques détails en plus
 
Retrouvez-moi sur:

Linked in logo

 

 


Enora

Enora des Géonautrices

 

Mes premiers pas…

Le voyage est pour moi un héritage génétique. Mes parents ont beaucoup voyagé, et d’ailleurs, je n’avais que 1 an lorsqu’ils m’emmenaient avec eux pour un séjour au Royaume-Uni.
Ce voyage fut le premier de nombreux autres voyages en famille qui ont inclus la Grèce, l’Espagne, le Maroc ou encore New York. Je ne peux que remercier mes parents de m’avoir ouverte au monde.
De là est né ma grande curiosité et mon goût de la découverte d’autrui et de nouvelles cultures.

 

Mes 2 amours : le web et les voyages

Ayant toujours été attirée par les nouvelles technologies, je me suis tournée très tôt vers les ordinateurs et internet. Mon choix d’études universitaire s’est même porté vers un DUT « Métiers du multimédia et d’internet » (anciennement « Services et réseaux de communication ») et je travaille aujourd’hui, depuis plusieurs années, dans le web-marketing pour une entreprise d’e-commerce.

Je n’ai pour autant pas arrêté de créer des occasions de voyager. J’ai, par exemple, passé une dizaine de jours à Tokyo en 2014, et trois semaines en Thaïlande avec Candie en 2016. Et je ne prévois pas de m’arrêter là comme vous pouvez le voir sur ma bucket list voyage et à travers les projets qui naissent au fur et à mesure !

 

La randonnée : de débutante au Tour du Mont-Blanc

La randonnée s’est longtemps résumée pour moi à de petites balades de quelques heures grand maximum, sur des terrains plutôt plats ou très légèrement vallonnés. Eh oui, ma Bretagne natale n’est pas des plus montagneuses et ma région bordelaise d’adoption n’a guère plus de relief.

Mais le goût du challenge et l’envie de m’attaquer plus sérieusement aux merveilleux treks que le monde a à nous offrir, m’ont amenée jusqu’au GR Tour du Mont-Blanc, que j’ai eu la chance de faire en Juin dernier.
De grande débutante en randonnée de plusieurs jours, je suis passée au niveau supérieur grâce à un entraînement physique bien ficelé et qui a très bien fait ses preuves.
1 an et demi/2 ans avant de m’attaquer à ce GR, j’avais 8kg en trop et je reprenais doucement le sport après 5 ans de néant total et de vie sédentaire (courir 15/20min en continu était pour moi un grand exploit à ce moment-là). Et pourtant, aujourd’hui, je peux être fière de voir l’amélioration de ma condition physique et d’avoir réussi à faire le Tour du Mont-Blanc. Je suis prête à m’attaquer à mon prochain challenge !

Comme quoi…

Quand on veut, on peut !

La sélection des Géonautrices
Nos livres voyage
Les aventuriers qui font rêver les Géonautrices
Top-15-Treks
error: Content is protected !!