Energy Observer

Energy Observer

De nos jours, alors que la planète est de plus en plus mise à mal, il est bon de voir l’émergence de projets écologiques. Energy Observer, comme le Solar Impulse avant lui, fait partie de ces projets révolutionnaires qui mettent l’énergie renouvelable et la préservation de notre planète en premier plan. Nous avons découvert ce projet un peu avant sa mise à l’eau à Saint-Malo le 14 avril et nous sommes allées voir ça de nos propres yeux. Étant nous-même intéressées par l’écologie et la préservation de la nature, nous avons souhaité vous parler plus en détail de l’Energy Observer.

 

Qu’est-ce que l’Energy Observer ?

L’Energy Observer est un bateau. Pour être exact, c’est un ancien catamaran de course. Il a été « recyclé » pour être un navigateur autonome, utilisant le solaire et l’éolien comme moyen de propulsion (il est composé de 130 m² de panneaux solaires, de 2 éoliennes à axe vertical et d’une aile de traction intelligente qui alimentent deux moteurs électriques convertibles en hydrogénérateurs). Mais sa principale force est la capacité de produire son propre hydrogène à partir de l’eau de mer. Toutes les énergies qu’utilisera l’Energy Observer peuvent être utilisées séparément ou en complément les unes des autres.

Le bateau original a été construit en 1983 au Canada et était long de 24,38 mètres. Aujourd’hui, le bateau a été rallongé et mesure 30,5 mètres pour 12,80 de large et il reste de l’original que les flotteurs.


Présentation de l’energy-observer par journalsudouest

 

Le projet

Derrière ce catamaran du futur, il y a beaucoup plus que le challenge d’avoir construit un bateau innovant et utilisant des énergies propres. L’objectif est de voyager à travers le monde pour aller à la rencontre de celles et ceux qui ont mis en place des solutions innovantes pour la préservation de notre planète. L’idée est de sensibiliser le public grâce à ce projet.

L’Energy Observer va donc voyager à travers le monde pendant 6 années, à travers 50 pays et dans l’idée de faire 101 escales.

Plan Energy Observer

L’équipe de l’Energy Observer

L’équipe de l’Energy Observer comprend Victorien Erussard et Jérôme Delafosse, mais également tous ceux et celles qui ont participé de près ou de loin au projet.

Energy Observer Equipe
Victorien et Jérôme // Source energy-observer.org

Victorien Erussard, capitaine du bateau, est coureur au large et officier de marine marchande.

Jérôme Delafosse est, quand à lui, scaphandrier professionnel, photographe de presse et d’expéditions et réalisateur de documentaires.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur les leaders de l’expédition sur le site du projet EO.

Le reste de l’équipe se constitue de navigateurs architectes navals, d’ingénieurs, de techniciens, de designers, de start-up, d’ouvriers et d’artisans qui ont été mobilisés à travers la France. Certains auront même l’opportunité de naviguer de temps en temps.

Quand au parrainage, le bateau est sous les yeux bienveillants de Florence Lambert, directrice de CEA-Liten et de Nicolas Hulot, président de la Fondation pour la Nature et l’Homme.

 

Quelques photos de l’Energy Observer

Energy Observer

L’Energy Observer juste avant sa mise à l’eau à Saint-Malo le vendredi 14 Avril sur le Quai St-Vincent.

Energy Observer

Aujourd’hui à St-Malo, il y a eu la mise à l’eau de l’Energy Observer, un catamaran qui utilise les énergies renouvelables (solaire, éolien et hydrolien) pour se propulser. Il va partir pour un tour du monde de 6 ans avec son équipe, Vincent et Jerôme. Il a l’honneur d’être le filleul de Nicolas Hulot >>>>> Today, the Energy Observer was put into the water in St-Malo. It’s a catamarran that uses clean energies (solar, water and wind) and it’s gonna sail around the world for 6 years. It’s under Nicolas Hulot’s wing >>>>> #energyobserver #saintmalo #illeetvilaine #bretagne #france🇫🇷 #energierenouvelable #ecologie #environnement #protectionnature #fondationhulot #voyageonsautrement #voyagealternatif #tourdumonde #catamarran #sailing #aroundtheworld #boat #freshairclub #travelyouth #blogvoyage #lesgeonautrices #femaletravelbloggers #decouverte #travelblog #renewableenergy

Une publication partagée par Les Géonautrices (@lesgeonautrices) le

 

L’Energy Observer devrait faire escale à Bordeaux à la fin du mois de septembre. Nous espérons être disponibles pour retourner le voir, en apprendre plus sur le projet et peut-être même réussir à rencontrer des membres de l’équipage. Dans tous les cas, nous trouvons que c’est un très beau projet qui mérite d’être connu et qu’il va falloir suivre au cours des prochaines années.

Les Géonautrices
Suivez-nous

Les Géonautrices

Nous sommes Les Géonautrices… Nées pour voyager et à votre service pour vous faire rêver ! 🙂
Les Géonautrices
Suivez-nous

Les derniers articles par Les Géonautrices (tout voir)

2 Commentaires

  1. J’ai vu le bateau dans les airs à St Malo sans comprendre l’enjeu et le caractère exceptionnel, béotienne que je suis ! merci pour ces éclaircissements passionnants !

    1. Je comprend que sans connaître les détails, ce devait être moins facile de s’attacher au projet de l’Energy Observer ;-). Je suis ravie d’avoir pu t’apporter ces éclaircissements !!

Laisser un commentaire